Punk chrétien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Punk chrétien

Origines stylistiques Punk rock, musique chrétienne, rock chrétien
Origines culturelles Années 1980 ; Drapeau des États-Unis États-Unis
Instruments typiques Guitare, basse, batterie, chant
Scènes régionales Angleterre, États-Unis
Voir aussi Christianisme, liste de groupes

Genres associés

Metal chrétien

Le punk chrétien est une genre de musique punk à thèmes chrétiens. Cette scène provient essentiellement des États-Unis et d'Allemagne[1]. Ces mouvements et styles musicaux sont issus à l'origine du Jesus Movement. Le punk chrétien hérite des caractéristiques de la musique punk, mais l'idéologie associée est proche des vues des Jesus Freaks ou de l'anarchisme chrétien, ce qui en fait un sujet très controversé suivant les points de vue[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines du punk chrétien retracées dans la scène punk rock des années 1980 sont quelque peu obscures. La montée du Jesus Movement et ses institutions culturelles, comme Jesus People USA (JPUSA), servent de tremplin à de nombreux mouvements chrétiens comme le punk, en partie au label discographique de JPUSA, Grrr Records. Crashdog est l'un des groupes punk caractéristiquement associés au JPUSA[3]. Dans les années 1980, la plupart des groupes joue à la Calvary Chapel dans le comté de Orange, en Californie. Un groupe populaire de la scène, Undercover, proclame que « Dieu est puissant », avec un mélange d'éléments rockabilly et punk hardcore. D'autres premiers groupes notables de punk chrétien incluent Altar Boys, Nobody Special, The Crucified, Circle of Dust, Under Midnight, Scaterd Few et One Bad Pig.

Dans les années 1990, le scène punk chrétienne underground s'agrandit avec des groupes comme MxPx, Ghoti Hook, Squad Five-O, The Huntingtons, Slick Shoes, Dogwood, Pocket Change, Officer Negative, Blaster the Rocket Man et Headnoise. Au 21e siècle, le développement du punk chrétien se fait avec des groupes comme Relient K, Hawk Nelson, FM Static, Flatfoot 56, Stellar Kart, et This Providence.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Christian punk bands and msuicians », sur ranker.com (consulté le 20 novembre 2012).
  2. (en) « Twists of Faith : Christian Punk Bands Struggle to Define Their Evangelical Roles », sur LA Times,‎ 10 juin 1998 (consulté le 20 novembre 2012).
  3. (en) Bob Mehr, « Giving the God Squad a Fair Shake », Chicago Reader (consulté le 19 octobre 2006).