Art punk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Art punk

Origines stylistiques Rock punk, art rock, protopunk, rock expérimental, krautrock
Origines culturelles Milieu des années 1970 ; États-Unis, Royaume-Uni, Irlande
Instruments typiques Chant, guitare, basse, batterie, claviers
Popularité Principalement underground
Voir aussi Post-hardcore, post-punk, no wave

L'art punk, ou avant punk, désigne un genre musical de rock punk et post-punk avec un penchant expérimental, ou en lien avec l'école d'art, la critique d'art, ou la musique d'avant-garde.

Les premiers groupes du genre, décrits « art-punk », sont des groupes originaires de la scène musicale new-yorkaise des années 1970 tels que New York Dolls, Television, et Patti Smith[1]. Des groupes tels que Wire (dont la majeure partie des membres sont des étudiants en art)[2] et The Ex, un groupe ayant mélangé des éléments sonores de musiques jazz, bruitistes et ethniques à sa sonorité punk rock ont été décrits « avant-punk »[3],[4]. D'autres groupes comme Dog Faced Hermans suivent à peu près le même trajet musical[5]. La scène no wave des années 1970 et 1980 est considérée comme une branche connexe de l'art punk[6],[7] et décrit par Martin Rev du groupe Suicide comme « une extension avant-garde valide du rock »[8]. D'autres groupes décrits comme « art punk » incluent Fugazi[9] et Goes Cube[10]. Crass est également catégorisé dans l'art punk de par ses performances artistiques[11].

Artistes[modifier | modifier le code]

Les artistes du genre art punk incluent notamment : A Frames[12], Art Brut[13], Glenn Branca[14], Chicks on Speed, Crass[15], Daughters[16], Devo[17], DNA[14], Dog Faced Hermans (en)[5], The Fall[18], The Futurians[19],[20], Gang of Four[21],[22], Richard Hell[23], Hot Hot Heat[24], Ikara Colt[25], Lucrate Milk, The Membranes [26] , The Monochrome Set[27], No Age[28], Pere Ubu[6], Pylon[29], The Death Set (en)[30], The Raincoats[22],[31], The Rakes[32], The Rapture[33], Scratch Acid[34], Scritti Politti[22],[31], Talking Heads[35], Ted Leo and the Pharmacists[36], Television, Grazhdanskaya Oborona (en)[22],[31], Wire[37], et Yeah Yeah Yeahs[38].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Desrosiers, Mark, « 25 Up: Punk's Silver Jubilee - Aesthetic Anesthetic: Liberating the Punk Canon », sur PopMatters (consulté le 2 mai 2013).
  2. (en) Newman, Colin, « Wire: the art-punk band's journey and legacy », sur The Independent,‎ 2006 (consulté le 3 mars 2014).
  3. (en) « Holland's Avant-punk Heroes », sur The Boston Phoenix (consulté le 3 mars 2014).
  4. (en) « The Ex: 27 years of Dutch art-punk », sur pittsburghcitypaper.ws (consulté le 3 mars 2014).
  5. a et b (en) Strong, Martin C., The Great Alternative & Indie Discography, Canongate,‎ 1999 (ISBN 0-86241-913-1).
  6. a et b (en) Taylor, Steve (2004) The A to X of Alternative Music, Continuum, ISBN 0-8264-7396-2, p. 154, 249.
  7. (en) Bradshaw, Peter, « Kill Your Idols », sur The Guardian,‎ 2005 (consulté le 3 mars 2014).
  8. (en) Nobakht, David, Suicide: No Compromise, SAF,‎ 2008 (ISBN 978-0-946719-71-6), p. 125.
  9. (en) « "Pinnacle of Punk" », sur The Brooklyn Paper (consulté le 3 mars 2014).
  10. (en) Dolan, Casey, « Downloads] », sur Los Angeles Times,‎ 5 mai 2007 (consulté le 3 mars 2014).
  11. (en) Lyskey, Dorian, « Jeffrey Lewis, 12 Crass Songs », sur The Guardian,‎ 2007 (consulté le 3 mars 2014).
  12. (en) Goldberg, Michael Alan, « Hanging on the Art Punk Edge: The A-Frames' Beautifully Dark Constructions », sur The Stranger,‎ 2003 (consulté le 3 mars 2014).
  13. (en) Schild, Matt, « It's a Bit Complicated - Art Brut », sur Aversion.com (consulté le 3 mars 2014).
  14. a et b (en) Verso Books, Postmodernism and Its Discontents: Theories, Practices,‎ 1988 (ISBN 978-0-86091-211-8).
  15. (en) « Jeffrey Lewis, 12 Crass Songs" » (consulté le 3 mars 2014).
  16. (en) Karan, Tim, « Spazmo art-punk with a psychobilly edge », sur Alternative Press,‎ 2006 (consulté le 3 mars 2014).
  17. (en) Pat Long, « Pat Long meets new wave 80s oddballs Devo, who are intent on making a comeback | Music », sur The Guardian, Londres,‎ 2 mai 2009 (consulté le 26 mai 2012).
  18. (en) "Nightlife", New York, 12 septembre 1994, p. 175
  19. (en) « Artist info: Futurians » (consulté le 24 juillet 2013).
  20. (en) « CJA » (consulté le 24 juillet 2013).
  21. (en) Crisafulli, Chuck (2003) Nirvana: Teen Spirit: The Stories Behind Every Song, Da Capo, ISBN 978-1-56025-558-1
  22. a, b, c et d (en) Muggleton, David & Weinzierl, Rupert (2003) The Post-subcultures Reader, Berg, ISBN 978-1-85973-668-5, p. 245
  23. (en) Brookes, Tim (2006) Guitar: An American Life, Grove/Atlantic, ISBN 978-0-8021-4258-0
  24. « Hot Hot Heat », Sub Pop (consulté le 2 février 2014).
  25. (en) Wells, Steven (2004) Punk: Young, Loud & Snotty: the Stories Behind the Songs, Thunder Mouth Press, ISBN 978-1-56025-573-4, p. 65.
  26. (en) « WATCH: New Membranes Single », sur The Quietus (consulté le 3 mars 2014).
  27. (en) « Monochrome Set », TrouserPress.com (consulté le 26 mai 2012)
  28. (en) Caramanica, Jon (2008) "Staging Their Happenings in an Art-Punk Mode, Embracing the Threat of Chaos", New York Times, 8 mai 2008
  29. (en) Ware, Tony (2008) "Athens Art Punk", SF Weekly, 11 novembre 2008.
  30. (en) Milian, Ray (2011) "[1]", Off The Radar Music, 4 avril 2011.
  31. a, b et c (en) Reddington, Helen (2007) The Lost Women of Rock Music: Female Musicians of the Punk Era, Ashgate, ISBN 978-0-7546-5773-6, p. 47
  32. (en) Lynskey, Dorian (2007) "The drinking person's thinking band", The Guardian, 27 février 2007.
  33. (en) http://www.allmusic.com/album/r528769
  34. (en) Brackett, Nathan & Hoard, Christian (eds.) (2004) The New "Rolling Stone" Album Guide, 4th edn., Simon & Schuster, ISBN 978-0-7432-0169-8, p.430.
  35. « Interview with David Byrne, The Guardian » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-03-04 27 avril 2001
  36. (en) « Thursday, September 29 », Now Toronto,‎ 29 septembre 2005 (consulté le 10 janvier 2014).
  37. (en) Kot, Greg (2003) "Wire delivers high-voltage act; The art-punk foursome from Britain is back with a new, brutal style ", Chicago Tribune, 27 juin 2003.
  38. Craig McLean, « Yeah Yeah Yeahs: why fans of the art-punk trio can't say no », The Times,‎ 13 juin 2009 (consulté le 2 janvier 2010).

Lien externe[modifier | modifier le code]