Horror punk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Horror punk

Origines stylistiques Punk rock, punk hardcore, glam punk, shock rock, garage rock, doo-wop, rockabilly, heavy metal, rock gothique
Origines culturelles Fin des années 1980 ; Drapeau des États-Unis États-Unis
Instruments typiques Guitare, basse, batterie, chant
Scènes régionales Angleterre, Allemagne, New York, Los Angeles

Genres associés

Deathrock, gothabilly, psychobilly

L’horror punk est un genre musical mélangeant les sonorités du punk rock avec une imagerie sombre inspirée des films d'horreur[1]. L'horror punk est tant au niveau de la musique que de l'imagerie des groupes, proche du psychobilly (comme The Cramps, The Meteors ou Banane Metalik). Contrairement à la musique gothique, l'horror punk utilise une symbolique obscure dans le cadre de l'humour noir. Ici, la mort prête à rire, elle est l'excuse pour utiliser toute sorte de monstres, zombies ou autres vampires.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les textes abordent souvent des sujets très inspirés du cinéma de série B, et plus particulièrement par les films gore italiens des années 1970 et 1980[2],[3], comme ceux de Lucio Fulci ou Dario Argento, ceux de George A. Romero (La Nuit des morts-vivants), Ed Wood (Plan 9 from Outer Space) et les films de la Hammer dans lesquels jouaient Christopher Lee et Peter Cushing. Le style musical de l'horror punk se rapproche davantage de la scène death rock et batcave que de la scène punk hardcore, et qu'il a plus tendance à utiliser les sonorités froides de la musique gothique que celles, plus lourdes, du metal.

Le groupe culte The Misfits[4] est souvent considéré comme étant le premier vrai groupe horror punk[réf. nécessaire]. Mais d'autres formations apparaissent vite, comme Samhain (maintenant plus connu sous le nom de Danzig, groupe de doom metal mené par l'ancien frontman des Misfits), 45 Grave[5], ou Mourning Noise[6]. Actuellement encore, l'horror punk continue de vivre par le biais des sites Internet qui lui sont consacrés, et grâce aux quelques groupes actuels qui tentent de renouveler ce genre plutôt méconnu (comme Miguel and the Living Dead). Certain groupes connus du grand public tels que Murderdolls[7] ou Wednesday 13[8] font usage d'un style musical et vestimentaire très proche de l'horror punk.

Groupes[modifier | modifier le code]

Les groupes orientés ou spécialisés horror punk incluent Misfits[4], Wednesday 13[9], Murderdolls[7], Frankenstein Drag Queens From Planet 13[10], Spider Maniac Trash[11], The Creepshow[12], The Coffinbats[13], Deathwood, Son of Sam, Rock City Morgue, Banane Métalik[14], Samhain[15], 45 Grave[6], The Independents[16], The Graveyard Boulevard[17], The Cemetary Girlz[18], Mourning Noise[6], Mister Monster[19], The Undead[20], et Calabrese[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « What Is Horror Punk ? », sur Horror-punk.net (consulté le 28 mai 2010).
  2. (en) « Interview – Jerry Only of the Misfits », sur Cryptic Rock,‎ 14 janvier 2014 (consulté le 23 janvier 2015).
  3. (en) « 45 Grave » (consulté le 23 janvier 2015).
  4. a et b (en) « Misfits Bio », sur AllMusic (consulté le 23 janvier 2015).
  5. (en) « 45 Graves Reviews », sur Sputnikmusic (consulté le 23 janvier 2015).
  6. a, b et c (en) « 10 Essential creepy songs that will make you want to keep out your Halloween décor year-round », sur Alt Press,‎ 22 octobre 2014 (consulté le 23 janvier 2015).
  7. a et b « Murderdolls », sur ados.fr (consulté le 23 janvier 2015).
  8. (en) « Wednesday 13 », sur Metalorgie (consulté le 23 janvier 2015).
  9. (en) « Wednesday 13 Bio », sur Spirit of Metal (consulté le 23 janvier 2015).
  10. (en) « Frankenstein Drag Queens From Planet 13 », sur Sputnikmusic (consulté le 23 janvier 2015).
  11. « Maniac Spider Trash - Dumpster Mummies », sur spirit-of-rock (consulté le 23 janvier 2015).
  12. (en) JonathanBarkan, « Canadian Horror Punk Outfit The Creepshow Set To Release Life After Death », sur Bloody Disgusting,‎ 10 septembre 2013 (consulté le 23 janvier 2015).
  13. « Fête de la Musique - Scène Metal à Altkirch », sur alsace-dir.com (consulté le 23 janvier 2015).
  14. (en) « France’s horror punks Banane Metalik and Montreal’s The Lab Ratz played a ripper at Katacombes (photos) »,‎ 1er novembre 2014 (consulté le 23 janvier 2015).
  15. (en) Adam Ganderson, « Housecore Horror Live Shot: Sunday Part 2 », sur Austin Chronicle,‎ 27 octobre 2014 (consulté le 23 janvier 2015).
  16. (en) VINCENT HARRIS, « Indie horror punk band coming to Ground Zero », sur Goupstate,‎ 18 décembre 2014 (consulté le 23 janvier 2015).
  17. (en) Ryan Cooper, « Top 10 Punk Rock Albums With A Touch of Horror », sur About.com (consulté le 23 janvier 2015).
  18. (en) « The Cemetary Girlz Release "Opus Vitae" », sur horror-punks.com,‎ 4 juillet 2013 (consulté le 23 janvier 2015).
  19. ChainSWray, « Horror punk qu'il est bien. », sur Sens critique (consulté le 23 janvier 2015).
  20. (en) « The Undead Bio », sur punkrockers.com (consulté le 23 janvier 2015).
  21. (en) Diana Price, « Calabrese puts the horror in punk », sur AXS,‎ 2 janvier 2015 (consulté le 23 janvier 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]