Punk folk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le punk folk est un genre de musique mélangeant le folk et le punk.

Puisant ses sources dans le punk et le folk, la musique folk punk évoque généralement des problématiques politiques issues de la gauche radicale et des mouvements anarchistes. Le punk folk est donc un héritage de la musique folk traditionnelle qui reprend les thèmes de la solidarité, de classe ouvrière et de la résistance face aux problèmes de l'industrialisation et du capitalisme moderne.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Le punk folk s'est développé assez récemment aux États-Unis, notamment grâce au label Plan It X Records de Bloomington dans l'Indiana qui a contribué à populariser ce genre de musique. Beaucoup de groupe de punk folk sont d'ailleurs sur ce label ou ont des liens étroits, comme le groupe Against Me! par exemple.

Le groupe de punk folk le plus connu est certainement Violent Femmes, qui vient de Milwaukee dans le Wisconsin. Leur premier album sorti au début des années 1980 était très influencé par le mouvement punk folk. Cependant, certains de ces groupes n'ont finalement plus de réel lien avec la musique folk, le seul lien étant l'utilisation de certains instruments comme le violon, le banjo, la mandoline, ou le ukulélé.

Parmi les autres groupes de punk folk on peut citer :

Canada[modifier | modifier le code]

La scène punk folk canadienne est surtout développée à Toronto, Minot dans le Dakota du Nord

Les groupes punk folk les plus emblématiques sont notamment :

Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

En Grande-Bretagne, le punk folk existe presque depuis aussi longtemps que la musique punk elle-même. Le groupe le plus connu est les Pogues qui se sont formés lors de la première vague de punk à la fin des années 1970 et ont acquis une immense popularité dans la communauté punk avec leur mélange de chanson folk traditionnel et des paroles évoquant les problèmes sociaux modernes et l'hédonisme.

Le regain d'intérêt pour le punk folk et le punk celtique est venu du groupe The Levellers à la fin des années 1980. Après avoir joué devant une foule immense au festival de Glastonbury, The Levellers ont acquis une grande popularité auprès des étudiants et des idéalistes de gauche.

D'autres petits groupes de punk folk existent en Grande-Bretagne comme Those Gay Hippies, Not Jim Smith et Milkteeth.

France[modifier | modifier le code]

En France, on qualifie de « folk punk » certains groupes issus du milieu alternatif qui pratiquent un rock poétique, employant la guitare acoustique, souvent le violon ainsi que des instruments peu communs tels que la vielle à roue ou le dulcimer, proche du punk dans sa démarche ou bien parce que ses membres en sont issus. Deux groupes majeurs sont classés comme « punk folk » en France : Pigalle (le projet parallèle de François Hadji-Lazaro, le leader des Garçons Bouchers) et Louise Attaque.

Japon[modifier | modifier le code]

Au Japon, le Chindon est considéré comme un style de punk folk. C'est un style inspiré des marching bands de La Nouvelle-Orléans arrivant au Japon dans les années 1920. Des percussions traditionnelles japonaises comme le Chindon'ya et coréennes, comme le changgo y sont mêlés aux cuivres plus traditionnels des marching bands. Le sanshin d'Okinawa dont le son peu évoquer celui du banjo est également un instrument important de cette mouvance musicale.