Garage punk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le garage punk est un sous-genre du punk rock qui mélange le garage rock avec lequel il est étroitement lié, et le punk.

Les précurseurs[modifier | modifier le code]

Les précurseurs sont les groupes MC5 et The Stooges formés respectivement en 1964 et 1967, à Détroit. Le premier album live Kick Out the Jams de MC5 sorti en 1969 associe pour la première fois une énergie nouvelle au rock'n'roll. La même année sort l'album éponyme des Stooges qui met un cran au-dessus niveau puissance et marque les prémices du punk.

Les groupes qui ont le plus marqué le style dans sa conception moderne sont The New York Dolls (1971-1975) et The Cramps (1975).

  • The New York Dolls est le premier groupe à avoir un son qualifiable de garage punk. Leurs compositions sont simples et carrées mais tournent comme de vieux standards rock'n'roll. En ce qui concerne l'imagerie, les New York Dolls se travestissent et jouent sur un côté « sexe » de seconde zone, qui va aiguiller le style vers une sorte de je-m'en-foutisme qui lui est propre.
  • The Cramps se compose des membres Lux Interior, Poison Ivy, Bryan Gregory et Palm Balam. Ils se considèrent alors comme un groupe de rock'n'roll, mais leur intérêt pour les films de séries B, le sexe et la drogue, les associeront à la culture punk naissante.

À ne pas oublier, aujourd'hui les groupes de métal s'inspirent énormément de ce style musical, surtout au niveau des percussions.

À partir des années 1980[modifier | modifier le code]

Groupes garage punk[modifier | modifier le code]

Radio en ligne[modifier | modifier le code]