Mute Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mute Records

alt=Description de l'image Mute records.jpg.
Fondation 1978
Fondateur Daniel Miller
Maison de disques BMG Rights Management
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Siège Londres, Angleterre
Site web mute.com

Mute Records est un label anglais d'édition musicale fondé en 1978 par Daniel Miller. Depuis 2012, il est la propriété de BMG Rights Management.

Historique du label[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps, le but de Daniel Miller était simplement d'y publier sa propre musique. Cette même année, il ne publia d'ailleurs qu'un seul single en vinyl, T.V.O.D. / Warm Leatherette, sous le nom de groupe The Normal. Ce titre manifeste une démarche assez expérimentale de la part de son auteur, soucieux des nouvelles technologies (utilisations des synthétiseurs, vocodeurs et de boîtes à rythmes) et avide de nouvelles tendances. Mais, rapidement, son sens des affaires combinés à sa passion pour les musiques électroniques et alternatives le conduisent à signer d'autres artistes.

La vitrine actuelle et passée de son catalogue reflète son éclectisme, et compte notamment Moby, les groupes Depeche Mode, Erasure, Nick Cave and the Bad Seeds, Goldfrapp, The Residents, Yeasayer

Depuis sa création, Mute Records était un label indépendant jusqu'à son rachat par la major EMI, en mai 2002. Des clauses spéciales furent alors prévues afin de préserver l'autonomie de ses artistes ; ce qui permit à Mute Records de continuer à fonctionner dans des conditions assez similaires à celles d'avant le rachat.

Cependant, en septembre 2010, un nouveau contrat entre EMI et Daniel Miller redonne à ce dernier le contrôle de Mute qui redevient donc un label indépendant, avec toutefois EMI en actionnaire minoritaire. Dans ce nouvel accord, le catalogue Mute est alors scindé en deux : une partie reste signée chez EMI, (Depeche Mode, Goldfrapp, Kraftwerk, Richard Hawley…), tandis que l'autre retourne pleinement chez Mute (Erasure, Grinderman, Polly Scattergood, Andy Bell, Yeasayer, Liars…). À la fin de son contrat avec EMI, en juin 2011, Depeche Mode réintègre également Mute. Le fonds de catalogue de Mute Records reste également la propriété d'EMI[1]. Pour différencier les sorties contrôlées par EMI de celles qui le sont par Daniel Miller, ces dernières sont alors labellisés en tant que "Mute Artists".

En novembre 2011, EMI et son catalogue (dont Mute Records) est lui-même acheté par Universal.

Le 21 décembre 2012, nouveau coup de théâtre, le magazine musical en ligne Musicweek.com annonce que, pour respecter la législation sur la concurrence (et ainsi éviter un procès pour "abus de position dominante"), Universal est contraint de se départir d'un certain nombre de ses récentes acquisitions[2]. À ce titre, le catalogue Mute Records est ainsi intégralement cédé à BMG Rights Management, nouveau label musical du groupe allemand Bertelsmann[3].

Ce même mois, Depeche Mode, bien que libéré de son contrat avec EMI, annonce que son nouvel album Delta Machine sera distribué aux États-Unis par Columbia, label de Sony Music, tandis qu'en Europe, l'album sera distribué par Sony Music Entertainment[4].

Distribution du label[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

De 1996 à 2007, les artistes de Mute étaient distribués en France par la société Labels (filiale de Virgin/EMI en France) qui distribuait également d'autres labels indépendants. Auparavant, Mute Records avait été distribué en France d'abord brièvement par Celluloïd en 1978, puis par Vogue (de 1978 à 1985), Virgin France (de 1985 à 1992) et Vogue/BMG (de fin 1992 à 1995). De 2008 à 2012 ce fut EMI qui se chargea de distribuer en France les artistes de Mute Records. Depuis 2011, les artistes signés sur le nouveau label de Mute, Mute Artists, sont quant à eux distribués en France principalement par le label Naïve.

En Belgique[modifier | modifier le code]

Avant 1986, les disques disponibles en Belgique étaient soient des importations françaises ou allemandes. À partir de 1986, Mute Records fut distribué en Belgique et dans le Benelux par Indisc. En 1995, Indisc fut racheté par CNR Music, filiale du groupe Arcade. De 1996 à 2005, PIAS Benelux reprend la distribution. À partir de 2005, suite au rachat de Mute records, la distribution se fait, comme au niveau européen, par EMI. Depuis 2011, les artistes signés par Mute Artists sont distribués par PIAS.

Artistes du label[modifier | modifier le code]

Artistes actuels[modifier | modifier le code]

Anciens artistes du label[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]