Blast First

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Blast First

alt=Description de l'image Blastf 100.gif.
Filiale Mute (au début)
Fondation 1985(?)
Fondateur Paul Smith
Maison de disques Mute
Genre Rock indépendant
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis

Blast First est un sous-label de Mute Records fondé (à l'époque où celui-ci était encore indépendant) au milieu des années 1980 et spécialisé dans le rock indé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le label a été fondé par Paul Smith, à l'origine pour distribuer au Royaume-Uni les albums de Sonic Youth, un groupe américain dont il était un proche collaborateur. Il s'est rapidement spécialisé dans un registre de musique extrême, et a signé avec plus de groupes hardcore que sa maison mère, plus orientée vers la synthpop. Avant son rachat par EMI Group, Mute Records incluait d'autres labels à profils similaires, comme the Fine Line et the Grey Area.

Le label a publié des disques pour bon nombre de groupes indépendants depuis le punk des Butthole Surfers et Labradford au rock expérimental de Suicide et Sonic Youth (dont on dit parfois qu'il les a lancés[1]), en passant par la techno hybride d'Acid Brass.

Blast First Petite[modifier | modifier le code]

Après le rachat de Mute par EMI Paul Smith a publié un certain nombre de disques sur un nouveau sous-label, Blast First Petite, mais ceux-ci se sont avérés trop peu intéressant sur le plan commercial pour être distribués par Mute dans le cadre de son nouveau statut.

Artistes signés[modifier | modifier le code]

Albums remarquables[modifier | modifier le code]

Certains albums publiés par Blast First sont entrés dans le chart UK Top 75, ou sont devenus des disques importants de la scène musicale alternative :

Blast First était avant tout un label britannique pour ces groupes américains, qui signaient généralement leurs contrats chez des labels de leur pays d'origine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]