Vince Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clarke.

Vince Clarke

Description de cette image, également commentée ci-après

Vince Clarke sur scène à Barcelone le 21 juin 2008

Informations générales
Nom de naissance Vincent John Martin
Naissance 3 juillet 1960 (54 ans)
Londres
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Musicien, compositeur
Genre musical pop, rock, musique électronique
Années actives depuis 1979
Labels Mute Records
Site officiel www.vinceclarkemusic.com

Vince Clarke, de son vrai nom Vincent John Martin, est un musicien (claviers et guitare) et compositeur britannique né le 3 juillet 1960 à South Woodford, en périphérie de Londres. Il est le compositeur et le musicien principal du groupe Erasure depuis 1985 et fut précédemment un membre fondateur des groupes Depeche Mode, Yazoo, et The Assembly. Occasionnellement, Vince Clarke réalise aussi des remix pour d'autres artistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence à Basildon[modifier | modifier le code]

Les parents de Vince Clarke, Rose une couturière, et Dennis Martin, un assistant bookmaker, se sont rencontrés à Londres où il vécurent dans le quartier d'East End jusqu'en 1965. Cette année-là, le couple déménage, séduit par les loyers attractifs des maisons individuelles d'une ville de banlieue en plein essor, Basildon. Vince Clarke y passera l'essentiel de sa jeunesse dans un pavillon de location avec sa sœur aînée, Carol, et ses deux frères cadets, Michael et Rodney. Au collège de Basildon, Vince fait ses premières découvertes musicales en essayant le violon et le piano. Puis, durant son adolescence, il se met à la guitare acoustique. C'est en 1976, après avoir écouté la bande originale du film Le Lauréat (composée par le duo folk Simon & Garfunkel) que Vince Clarke eut une sorte de révélation quant à sa vocation de compositeur, se disant « moi aussi, je peux faire cela »[1]. De fait, ses premières compositions étaient à la guitare et c'est aujourd'hui encore à la guitare que Vince Clarke compose la plupart de ses chansons.

Au groupement scout local des Boys Brigade, Vince et ses frères font la connaissance d'Andrew Fletcher qui devient rapidement un camarade de jeu. C'est avec lui que Vince Clarke fondera No Romance In China (une première mouture du futur groupe Depeche Mode), qui sera successivement renommé en French Look (arrivée de Martin L. Gore), puis en Composition of Sound, et finalement l'appellation définitive, Depeche Mode, avec en 1980, le recrutement de Dave Gahan en tant que chanteur.

Premiers succès commerciaux (Depeche Mode, Yazoo)[modifier | modifier le code]

En 1980, séduit par les premiers singles d'OMD, Vince Clarke découvre les synthétiseurs, leur facilité d'utilisation ainsi que la diversité des sons qu'ils peuvent générer. C'est exclusivement avec des synthétiseurs qu'il arrangera le tout premier album de Depeche Mode, Speak and Spell, dont il est également le compositeur de la majorité des titres, incluant l'emblématique chanson new wave Just Can't Get Enough qui reste encore un classique de Depeche Mode. Pourtant, une poignée de concerts après la sortie de ce premier album, Vince Clarke annonce son départ du groupe Depeche Mode, le 30 novembre 1981. S'il ne donna pas d'explication sur le moment, il est souvent revenu sur la question les années suivantes, à l'occasion d'interviews dans les médias britanniques au cours desquelles il invoquait généralement son besoin d'indépendance, un manque de maturité ainsi que son appréhension des tournées. Martin L. Gore prend alors le relais en tant que compositeur principal de Depeche Mode en signant de nombreux albums à succès.

Peu après son départ de Depeche Mode, Vince Clarke fonde le duo Yazoo avec une copine du lycée de Basildon, Alison Moyet. Le duo remporta d'importants succès au Royaume-Uni ainsi qu'en de nombreux pays, essentiellement en Europe. En deux albums et une poignée de singles sur moins de deux années, Vince Clarke et Alison Moyet connurent un important succès ; mais ils se découvrirent aussi de profondes divergences d'aspirations musicales et préférèrent mettre un terme à leur association avant de se quereller. Yazoo est dissous en 1983, peu après la sortie de You And Me Both, le deuxième et dernier album du groupe.

Doutes et projets musicaux éphémères (The Assembly, Vince Clarke & Paul Quinn)[modifier | modifier le code]

Consécutivement à la dissolution de Yazoo, la carrière de Vince Clarke connut une période de flottement. À la fin de l'année 1983, Vince Clarke tenta de monter un autre projet de groupe dont les chanteur(se)s seraient toutes et tous des invité(e)s différents selon les chansons, The Assembly. Cependant, le projet ne put aboutir du fait que les personnes contactées manifestèrent peu d'intérêt ou de disponibilité par rapport à cette idée, hormis Feargal Sharkey, l'ex-chanteur du groupe irlandais fraîchement dissout The Undertones, avec lequel un unique single, Never, Never, fut réalisé et connut un certain succès au Royaume-Uni et en Allemagne. Dans le même temps, Vince Clarke fonde le label Reset Records avec l'ingénieur du son Eric Radcliffe. De la fin 1983 jusque dans le courant de l'année 1984, il produit les titres The Face of Dorian Gray, I Just Want to Dance, Claudette et Calling All Destroyers pour l'un de ses amis, Robert Marlow. Ils ont également produit un album dont la sortie fut annulée (pour finalement sortir 15 ans après sa réalisation, en 1999, sous le nom The Peter Pan Effect). Début 1985, une dernière collaboration s'effectue avec Paul Quinn, chanteur du groupe Bourgie Bourgie le temps d'un unique single, One Day, un échec commercial qui culmina en 99e position des ventes de singles britanniques.

Tandis que ses amis de Depeche Mode forment une association soudée au succès croissant, Clarke se retrouve une nouvelle fois à la « case départ » et envisage même une reconversion dans le jingle publicitaire.

Retour du succès et stabilité (Erasure)[modifier | modifier le code]

En mars 1985, bien que découragé par ses entreprises musicales avortées, Vince Clarke fait néanmoins paraître une annonce dans le magazine musical britannique Melody Maker afin de recruter un chanteur ou une chanteuse professionnel(le). Environ 80 réponses lui parvinrent, parmi lesquelles celle d'Andy Bell originaire de Peterborough installé à Londres depuis deux ans en vivant de petits emplois. Les auditions eurent lieu en avril 1985, Andy Bell étant le 36e candidat auditionné. Après une courte période d'hésitation, ils décidèrent de s'associer pour fonder le groupe qu'ils baptisèrent Erasure en été 1985.

Vince Clarke lors d'un concert d'Erasure à Magdebourg (Allemagne), le 8 septembre 1992

Les trois premiers singles d'Erasure passèrent relativement inaperçus, sauf en France où le troisième single, Oh L'Amour, connut un réel succès. C'est seulement à partir du quatrième single, Sometimes à la fin de l'année 1986, qu'Erasure perça finalement au Royaume-Uni où il devint une sorte de machine à tubes jusqu'à aujourd'hui encore, quoiqu'à un moindre niveau de succès. Plusieurs autres pays européens, dont notamment l'Allemagne et la Suède, donnèrent de nombreux hits à Erasure. Le groupe s'est également constitué un public très fidèle en Amérique du Sud, notamment en Argentine, au Chili et au Pérou. Cependant, le succès d'Erasure ne sera jamais massif aux États-Unis. En France, les choses se passèrent très différemment puisque dès 1987/88, le groupe y sombra dans un oubli quasi complet et apparemment définitif, attribuable notamment à une absence de médiatisation.

Alors que les deux tout premiers albums d'Erasure, Wonderland (1986) et The Circus (1987), permettront de révéler le groupe en Europe, les cinq albums suivants d'Erasure se classeront tous numéro un au Royaume-Uni. Il s'agira de : The Innocents (1988), Wild ! (1989), Chorus (1991), Pop ! The First 20 Hits (1992) et enfin I Say I Say I Say (1994). En 1989, Erasure remporte le Brit Awards du "Meilleur groupe britannique" de l'année et sera plusieurs fois nominé à cette récompense les années suivantes[2].

En 1987, Vince Clarke fait l'acquisition d'une maison à Amsterdam dans laquelle il résida jusqu'en 1992. Pendant ce temps, il acheta une propriété dans l'Essex au Royaume-Uni, sur laquelle il fit édifier une maison de forme ronde baptisée « Ammonite », accompagnée d'un studio d'enregistrement attenant où cinq albums d'Erasure furent enregistrés en totalité ou en partie : I Say I Say I Say en 1994, Erasure en 1995, Cowboy en 1997, Loveboat en 2000 et Other People's Songs en 2003.

C'est au cours de cette période, tout particulièrement au début des années 1990 à l'occasion de la sortie de l'album Chorus avec Erasure, que Vince Clarke se fit remarquer pour être l'un des tout premiers musiciens professionnels à réhabiliter les synthétiseurs à signaux analogiques de préférence aux synthétiseurs numériques plus récents pilotés par le système MIDI. À la différence de Depeche Mode, le "son" Erasure des années 1990 restera quasi exclusivement électronique. Au cours de cette période également, alors qu'il avait quitté Depeche Mode par peur du succès et de la vie itinérante en tournée, Vince Clarke effectua paradoxalement plusieurs grandes tournées en tant qu'Erasure, non sans certaines réticences.

Tout en conservant sa propriété britannique « Ammonite », Vince Clarke déménage à New York, aux États-Unis, en 2002 pour rejoindre sa compagne de longue date Tracy Hurley, une Américaine qui exerce le métier de publicitaire et est aussi la sœur jumelle de l'écrivaine et metteuse en scène Tonya Hurley. L'époux de cette dernière, Michael Pagnotta, est le manager d'Erasure depuis le début des années 2000.

Concernant la carrière d'Erasure proprement dite, les années 2000 commenceront mal, avec l'échec commercial de Loveboat qui passe inaperçu, avec un passage éclair au numéro 45 des ventes au Royaume-Uni. Cependant, trois ans plus tard, l'album de reprises Other People's Songs réhabilite le groupe aux yeux des publics britanniques et allemands, se classant numéro 17 des ventes dans les deux pays.

Le 21 mai 2004, Vince Clarke se marie en toute discrétion à New York avec Tracy Hurley. Ils ont un fils, Oscar, né le 8 septembre 2005. En 2004 également, Vince Clarke enregistre avec Andy Bell l'album Nightbird qui paraîtra à la fin du mois de janvier 2005.

En quête de tranquillité, Vince Clarke et Tracy Hurley quittent New York en 2005 pour s'établir dans l'État du Maine dans une propriété située dans le village de Damariscotta, Maine (en).

L'année 2006 est marquée par l'abandon temporaire de l'électronique à l'occasion de la sortie de Union Street et d'une tournée acoustique d'Erasure au Royaume-Uni, en Allemagne et aux États-Unis.

En 2007, sort le douzième album d'Erasure, Light at the End of the World, au succès mitigé (classé no 27 au Royaume-Uni et no 42 en Allemagne), néanmoins suivi d'une tournée de plusieurs mois. En 2007 également, Vince Clarke décide de mettre en vente sa propriété "Ammonite" et entreprend la construction d'un studio près de sa nouvelle résidence. En juillet 2008, Vince Clarke achève le transfert de ses synthétiseurs de collection dans ce nouveau studio.

En janvier 2008, Vince Clarke revoit Alison Moyet et reforme temporairement avec elle le groupe Yazoo, le temps d'une mini-tournée ("The Reconnected Tour") au Royaume-Uni et en Allemagne sur les mois de juin et juillet 2008 à l'occasion du 25e anniversaire de la dissolution de Yazoo, coïncidant avec la promotion des deux albums de Yazoo réédités en coffret par Mute Records.

Le 17 avril 2009, Vince Clarke inaugure son nouveau studio qu'il baptise "The Cabin". Situé entre forêt et bord de mer, près de sa résidence dans l'État du Maine, ce studio abrite une collection de synthétiseurs anciens pour la plupart devenus très rares.

Le 21 mai 2009, Vince Clarke se voit décerner un prix à la cérémonie des Ivor Novello Awards (qui récompense chaque année les artistes britanniques), en tant qu'auteur d'une « collection exceptionnelle de chansons et de 30 années passées dans l'industrie de la musique », selon le Daily Mail du même jour (Erasure’s « Vince Clarke was awarded the Outstanding Song Collection prize in recognition of 30 years in the music industry »), information également relayée par le site officiel de la distinction. Cette occasion fut aussi sa première apparition officielle en compagnie de son épouse, avec laquelle il est pourtant marié depuis 2004.

Vince Clarke sur scène à l'occasion d'un concert d'Erasure le 1er juillet 2011

Un paragraphe du Wall Street Journal du 12 février 2010 rapporte que l'ancienne résidence anglaise de Vince Clarke, "Ammonite", est encore proposée à la vente pour un prix équivalant à près de deux millions de Livres sterling. Un peu plus tard, le 6 mai 2010, le magazine Homes & Property (un supplément du vendredi pour le quotidien londonien The Evening Standard) indique finalement la cession de la propriété pour £1.5 million, sans préciser l'identité de l'acquéreur.

Un article du magazine musical britannique en ligne The Quietus du 28 septembre 2010 annonce une collaboration de Vince Clarke avec Martin L. Gore (le compositeur principal de Depeche Mode) sur un projet techno baptisé VCMG (leurs initiales juxtaposées). Un premier single, Spock est publié le 30 novembre 2011 et un album, intitulé Ssss, sort le 12 mars 2012. Également en corrélation avec Depeche Mode, Vince Clarke réalisa en 2010 un remix de Behind The Wheel que l'on trouve sur le nouvel album de remixs de Depeche Mode, Remixes 2: 81-11, sorti en juin 2011.

En 2011, Erasure entreprend une nouvelle tournée, le "Total Pop Tour", sur les mois d'août, septembre et octobre. Quasiment sans transition, elle s'enchaîna sur une autre tournée, le "Tomorrow's World Tour", démarrée aux États-Unis le 31 août 2011 avec de nouveaux décors et une nouvelle programmation. Le treizième album studio d'Erasure, Tomorrow's World, paraît le 3 octobre 2011.

Le numéro du 20 septembre 2011 de l'hebdomadaire new-yorkais New York relate que Vince Clarke vient d'acquérir un loft DUMBO (Down Under the Manhattan Bridge Overpass), c'est-à-dire situé juste sous le pont de Manhattan, Brooklyn, à New York, pour 2,8 millions de dollars. Le New York Post du 28 mars 2012 rapporte que Vince Clarke revend finalement ce loft pour faire l'acquisition d'une demeure familiale, toujours à Brooklyn, rachetée à la femme d'affaires new-yorkaise Jenna Lyons pour 4 millions de dollars. Il y transfère actuellement l'équipement musical de son studio d'enregistrement du Maine.

En septembre 2012, Vince Clarke produit, avec la chanteuse norvégienne Ane Brun, une reprise de la chanson de Depeche Mode Fly On The Windscreen, disponible à la vente en ligne depuis le 22 octobre 2012.

Le 11 novembre 2013, Erasure sort son 14e album studio, Snow Globe, un Christmas album que Vince Clarke choisit d'instrumenter avec des sons ultra-minimalistes 8-bit d'anciens jeux vidéo, mais avec très peu de véritables synthétiseurs, dans le cadre d'une approche originale "se démarquant des innombrables albums de Noël publiés jusqu'à présent".

En décembre 2013, Vince Clarke reçoit la visite de Jean Michel Jarre dans son nouveau studio de Brooklyn, en perspective d'une future collaboration.

Le 27 mai 2014, le site officiel d'Erasure annonce la sortie d'un nouvel album, The Violet Flame, pour le 22 septembre 2014 au Royaume-Uni, suivie d'une tournée internationale d'une soixantaine de dates sur l'automne 2014[3].

Projets à part[modifier | modifier le code]

Parallèlement à son leadership au sein du groupe Erasure, son principal investissement musical depuis son départ de Depeche Mode, Vince Clarke mène aussi de front trois autres projets solo moins connus :

Particularités[modifier | modifier le code]

Discographie albums[modifier | modifier le code]

Album studio en tant que Depeche Mode (de 1980 à 1981)[modifier | modifier le code]

Searchtool.svg Note : Pour les autres albums de Depeche Mode, voir la Discographie de Depeche Mode

Albums studio en tant que Yazoo (de 1982 à 1983)[modifier | modifier le code]

Albums studio en tant qu'Erasure (depuis 1985)[modifier | modifier le code]

Vince Clarke sur scène à l'occasion d'un concert d'Erasure le 1er juillet 2011

Searchtool.svg Note : Pour une discographie d'Erasure plus détaillée, voir la section "Discographie" de l'article Erasure.

Albums studio en tant que The Clarke & Ware Experiment (1999 - 2012)[modifier | modifier le code]

Albums studio en tant que Family Fantastic (2000 - 2007)[modifier | modifier le code]

Album studio en tant que VCMG (2012)[modifier | modifier le code]

Remix pour d'autres artistes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]