Ligue américaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ligue américaine

alt=Description de l'image Logo Ligue américaine.jpg.
Généralités
Création 1894-1900 (ligue mineure)
depuis 1901 (ligue majeure)
Autre(s) nom(s) American League
Catégorie Ligue majeure
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
Participants 15
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Tenant du titre Royals de Kansas City
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Ligue majeure de baseball 2014

La Ligue américaine (American League en anglais) est l'une des deux ligues de la Ligue majeure de baseball aux États-Unis et au Canada. La ligue est créée en 1893 sous le nom de Western League et regroupe des franchises autour de la région des Grands Lacs. En 1900, elle prend son nom actuel et se proclame comme ligue majeure en 1901. Depuis 1903, le champion de la Ligue rencontre le champion de la Ligue nationale lors des Séries mondiales après la saison régulière. Après la saison 2013, les équipes de la Ligue américaine ont gagné 63 des 108 Séries mondiales.

Les actuels champions de la Ligue américaine de baseball sont depuis 2014 les Royals de Kansas City.

Aujourd'hui, la grande différence entre les deux ligues est la règle du frappeur désigné mise en place en 1973.

Histoire de la ligue[modifier | modifier le code]

Présentation de la Ligue Américaine en 1907.

Sous l'impulsion de Ban Johnson, la Western League, une ligue mineure créée en 1893, devient dès 1896 la meilleure ligue mineure. Johnson impose en effet une discipline sévère aux joueurs avec la mise en place d'un système d'amendes et travaille beaucoup sur l'accueil et la sécurité des spectateurs au stade pour attirer des familles entières. Cette politique entamée dès l'époque de la Western League deviendra l'une des caractéristique de la Ligue américaine face à sa rivale, la Ligue nationale, où discipline et sécurité restent longtemps mal assurées.

La Western League change son nom le 11 octobre 1899 devenant la Ligue américaine. Avec l'accord de la Ligue nationale, deux franchises sont installées à Chicago (les White Sox) et Cleveland (les Lake Shores, aujourd'hui Indians) pour la saison 1900. Après cette saison, la Ligue américaine ne renouvelle pas son adhésion au National Agreement, l'organisation gérant la bonne conduite des affaires du baseball. Le 28 janvier 1901, la Ligue se proclame l'égale de la Ligue nationale. Elle installe des franchises à Baltimore et Boston, villes laissées sans équipe par la Ligue nationale après la saison 1899, et la franchise de Kansas City est transférée à Washington. La Ligue américaine se renforce alors avec de nombreux joueurs de la Ligue nationale en offrant de meilleurs salaires. Dès 1901, 111 des 182 joueurs sont d'anciens de la Ligue nationale[1]. Dans les trois villes (Chicago, Saint-Louis et Philadelphie) où les deux ligues ont des franchises, les affluences de la Ligue américaine sont plus importantes que celles de sa concurrente dès 1902[1].

Les dirigeants de la Ligue nationale reconnaissent la jeune ligue comme son égal en 1903. Un nouveau National Agreement est signé et les deux ligues rivales sont désignées comme ligues majeures. Les autres ligues en activité sont regroupées sous le terme de ligues mineures, gérées par la National Association of Professional Baseball Leagues.

En 1961, la Ligue intègre deux nouvelles équipes : les Senators de Washington et les Angels de Los Angeles. En 1969, deux nouvelles franchises rejoignent la Ligue : les Royals de Kansas City et les Brewers de Milwaukee. Les douze équipes sont réparties en deux divisions de six équipes et le titre de champion se décide lors d'une série éliminatoire entre les deux vainqueurs de division. En 1977, une troisième expansion voit l'arrivée de deux nouvelles franchises : les Blue Jays de Toronto et les Mariners de Seattle.

En 1994, les équipes sont réalignées sur trois divisions et un premier tour de playoffs est ajouté en fin de saison avec les trois vainqueurs de division et le meilleur deuxième (wild card). En 1998, les Brewers de Milwaukee rejoignent la Ligue nationale et sont remplacés par les Devil Rays de Tampa Bay.

Palmarès[modifier | modifier le code]

1894-1900 (ligue mineure)[modifier | modifier le code]

 

1901-1968[modifier | modifier le code]

De 1901 à 1968, le champion de la Ligue américaine est l'équipe enregistrant le meilleur pourcentages de victoires parmi les 8 (puis 10) équipes engagées.

   

Depuis 1969[modifier | modifier le code]

À partir de 1969, la série de championnat de la Ligue américaine de baseball est instaurée pour désigner le champion de la Ligue américaine. Cette finale met aux prises les vainqueurs des deux divisions qui forment la ligue. Avec la réorganisation des divisions en 1994, un premier tour de séries éliminatoires met aux prises les trois vainqueurs de chaque division et le meilleur deuxième, ou wild card. Les deux vainqueurs des Séries de divisions se qualifient pour la Série de championnat. En raison de l'annulation des séries éliminatoires en 1994 suite à une grève des joueurs, cette nouvelle formule éliminatoire fut appliquée pour la première fois en 1995. En 2012, une étape supplémentaire est ajoutée aux éliminatoires, un match de meilleur deuxième précédant les Séries de divisions.

De 1969 à 1984, la série de championnat se joue au meilleur des cinq matchs, la première équipe avec 3 victoires remporte le titre. Depuis 1985, la série se joue au meilleur des sept matchs.

Année Vainqueur Perdant Score
1969 Orioles de Baltimore Twins du Minnesota 3-0
1970 Orioles de Baltimore Twins du Minnesota 3-0
1971 Orioles de Baltimore Athletics d'Oakland 3-0
1972 Athletics d'Oakland Tigers de Détroit 3-2
1973 Athletics d'Oakland Orioles de Baltimore 3-2
1974 Athletics d'Oakland Orioles de Baltimore 3-1
1975 Red Sox de Boston Athletics d'Oakland 3-0
1976 Yankees de New York Royals de Kansas City 3-2
1977 Yankees de New York Royals de Kansas City 3-2
1978 Yankees de New York Royals de Kansas City 3-1
1979 Orioles de Baltimore Angels de la Californie 3-1
1980 Royals de Kansas City Yankees de New York 3-0
1981 Yankees de New York Athletics d'Oakland 3-0
1982 Brewers de Milwaukee Angels de la Californie 3-2
1983 Orioles de Baltimore White Sox de Chicago 3-1
1984 Tigers de Détroit Royals de Kansas City 3-0
1985 Royals de Kansas City Blue Jays de Toronto 4-3
1986 Red Sox de Boston Angels de la Californie 4-3
1987 Twins du Minnesota Tigers de Détroit 4-1
1988 Athletics d'Oakland Red Sox de Boston 4-0
1989 Athletics d'Oakland Blue Jays de Toronto 4-1
1990 Athletics d'Oakland Red Sox de Boston 4-0
1991 Twins du Minnesota Blue Jays de Toronto 4-1
1992 Blue Jays de Toronto Athletics d'Oakland 4-2
1993 Blue Jays de Toronto White Sox de Chicago 4-2
1994 Grève des joueurs
1995 Indians de Cleveland Mariners de Seattle 4-2
1996 Yankees de New York Orioles de Baltimore 4-1
1997 Indians de Cleveland Orioles de Baltimore 4-2
1998 Yankees de New York Indians de Cleveland 4-2
1999 Yankees de New York Red Sox de Boston 4-1
2000 Yankees de New York Mariners de Seattle 4-2
2001 Yankees de New York Mariners de Seattle 4-1
2002 Angels d'Anaheim Twins du Minnesota 4-1
2003 Yankees de New York Red Sox de Boston 4-3
2004 Red Sox de Boston Yankees de New York 4-3
2005 White Sox de Chicago Angels d'Anaheim 4-1
2006 Tigers de Détroit Athletics d'Oakland 4-0
2007 Red Sox de Boston Indians de Cleveland 4-3
2008 Rays de Tampa Bay Red Sox de Boston 4-3
2009 Yankees de New York Angels de Los Angeles 4-2
2010 Rangers du Texas Yankees de New York 4-2
2011 Rangers du Texas Tigers de Détroit 4-2
2012 Tigers de Détroit Yankees de New York 4-0
2013 Red Sox de Boston Tigers de Détroit 4-2
2014 Royals de Kansas City Orioles de Baltimore 4-0

Meilleur deuxième (Wild card)

 
Reggie Jackson, cinq fois champion de la Ligue américaine avec les A's et les Yankees
Lou Piniella, quatre fois champion de la Ligue américaine avec les Yankees
Bannières de champions au Centre Rogers de Toronto
Manny Ramírez quatre fois champion de la Ligue américaine avec les Indians et les Red Sox

Franchises[modifier | modifier le code]

Franchises fondatrices (1901)[modifier | modifier le code]

Expansions, changements de nom et déménagements[modifier | modifier le code]

Les trophées individuels de la Ligue américaine[modifier | modifier le code]

Cliff Lee, vainqueur 2008 du Trophée Cy Young en Ligue américaine.

Principaux trophées de la Ligue américaine et leurs derniers vainqueurs (2013) :

Les présidents de la Ligue américaine[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jonathan Fraser Light, The Cultural Encyclopedia of Baseball, Jefferson (NC), McFarland & Company, 2005 (2e éd.), p. 27 (ISBN 0786420871)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lee Allen, The American League Story, Putnam, 1962
  • coll., The Baseball Encyclopedia, MacMillan, 1968

Liens externes[modifier | modifier le code]