Match des étoiles de la Ligue majeure de baseball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mariano Rivera reçoit une ovation à son dernier match d'étoiles, en 2013 à New York.

Le Match des étoiles de la Ligue majeure de baseball (Major League Baseball All-Star Game) est un match annuel de baseball disputé par l'équipe des étoiles de la Ligue américaine et la Ligue nationale. Les joueurs de la formation de départ sont choisis par un vote entre les fans, à l'exception des lanceurs qui sont, à l'instar des joueurs réservistes, invités par les entraîneurs. Le match est disputé chaque année vers le milieu du mois de juillet.

Le plus récent match des étoiles a été gagné par la Ligue américaine, 5-3 le 15 juillet 2014 au Target Field de Minneapolis. Le prochain match d'étoiles sera disputé en juillet 2015 au Great American Ball Park de Cincinnati, domicile des Reds de Cincinnati[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le commissaire du baseball Kenesaw Mountain Landis assiste à la partie d'étoiles de 1937 au Griffith Stadium de Washington.

La première partie des étoiles a eu lieu à Chicago, le 6 juillet 1933. L’événement a été présenté dans le cadre de l’exposition universelle qui se tenait à Chicago cette année-là. L’initiative revient au journaliste sportif Arch Ward, du Chicago Tribune, qui avait imaginé un affrontement entre les meilleurs joueurs de la Ligue Nationale et de la Ligue Américaine de baseball. Le trophée Arch Ward a d’ailleurs été créé pour l’occasion, destiné à être remis au joueur le plus utile du match (MVP). L’événement ne devait pas se répéter, mais son succès en a fait un événement annuel. Le match de 2008 marquait le 75ème anniversaire de la présentation de la première rencontre, qui a eu lieu à toutes les années, sauf en 1945 en raison de la Seconde Guerre Mondiale.

De 1959 à 1962, les ligues majeures ont présenté deux parties, un affrontement étant disputé dans un stade des deux ligues. Ces deux rencontres étaient alors séparées de quelques semaines, sauf en 1960 où elles étaient disputées à un intervalle d’à peine deux jours.

En 1970 au Riverfront Stadium de Cincinnati survient l'un des incidents les plus célèbres de la partie d'étoiles, alors que Pete Rose des Reds de Cincinnati est impliqué dans une violente collision au marbre avec le receveur Ray Fosse des Indians de Cleveland, blessant ce dernier. Rose fut critiqué pour avoir démontré tant d'agressivité dans un match qui se veut amical et ne compte pas pour le classement des équipes.

En 1982, le match des étoiles était présenté pour la première fois à l'extérieur des États-Unis. La rencontre a eu lieu à Montréal. La partie ne sera disputée qu'une seule autre fois au Canada: à Toronto, en 1991.

En 1985, un concours de coups de circuit (Home Run Derby) a été ajouté au match des étoiles. Présentée la veille de la partie, cette compétition regroupe les meilleurs frappeurs de puissance des deux ligues et vise à déterminer lequel parviendra à frapper le plus de coups de circuit. La formule a un peu changé au cours des années. Certaines années, on désigne des frappeurs provenant de différents pays pour donner une saveur internationale à la compétition. Le concours de coups de circuit demeure un des attraits de la pause du match des Étoiles et cette tradition est toujours présentée à la télévision.

En 1989, le frappeur désigné est utilisé pour la première fois, puisque le match est disputé dans un stade de la Ligue Américaine. Depuis cette rencontre, il y a un frappeur désigné à toutes les fois où le match a lieu dans un stade de la Ligue Américaine.

En 1999, une partie présentant les futures étoiles du baseball majeur (All-Star Futures Game) a été présentée pour la première fois. Cette partie vise à faire connaître au public les joueurs qui se démarquent dans les rangs mineurs et qui n’ont toujours pas accédé aux ligues majeurs. La partie est également devenue une tradition de la pause du match des étoiles. Une partie de softball regroupant d’anciennes vedettes des ligues majeures et des célébrités de divers domaines, présentée avant le concours de coups de circuit, fait aussi partie, depuis 2001, de l’événement.

En 2002, l’événement allait plonger le baseball majeur dans l’embarras. Comme le match des étoiles était une rencontre qui n’avait aucune incidence sur la saison, les gérants des deux équipes tentaient de faire jouer le plus grand nombre de joueurs, même si ceux-ci ne participaient qu’à un petit nombre de manches. Comme l’égalité persistait après la neuvième manche du match, les deux équipes ont dû aller en manches supplémentaires. Toutefois, trois manches de plus n’avaient toujours pu établir un gagnant et les gérants des deux équipes avaient utilisé tous leurs lanceurs. Le commissaire Bud Selig a donc déclaré un match nul.

Dès l’année suivante, il a été décidé par les autorités des ligues majeures que le match des étoiles aurait des répercussions sur la Série Mondiale : l’équipe qui représente maintenant la ligue qui a gagné le match des étoiles bénéficie de l’avantage du terrain lors du championnat de fin de saison.

En 2008, le match des étoiles disputé à New York marquait la dernière année du Yankee Stadium, légendaire stade destiné à la démolition. Au total après le match des étoiles 2012, la Ligue nationale a gagné 43 matchs, la Ligue américaine 38, et deux matchs ont fini par une égalité : celui de 2002 et un des matchs de 1961, interrompu par la pluie alors que le compte était égal.

Joueurs et gérants[modifier | modifier le code]

Habituellement, les gérants des deux ligues sont ceux qui ont conduit leur équipe à la Série Mondiale la saison précédente. Ils choisissent les autres instructeurs de leur formation parmi les gérants des autres équipes des ligues majeures.

Les neuf joueurs qui commencent la partie sont choisis par un vote des fans. Un joueur est choisi pour chaque position : lanceur, premier but, deuxième but, troisième but, arrêt-court, un voltigeur de gauche, de centre et de droite. Si le match est disputé dans un stade de la Ligue américaine, il y a aussi un frappeur désigné, qui est élu par les fans. Les lanceurs sont choisis par un vote des joueurs et les autres joueurs sont choisis par le gérant, jusqu'à ce qu'il y ait 31 joueurs dans chaque équipe. Par la suite, le public est invité à choisir parmi une liste de cinq joueurs pour chaque ligue l'identité du dernier membre de chaque équipe d'étoiles.

La 40e partie d'étoiles, au Royals Stadium de Kansas City en 1973.

Lors des onze premiers affrontements, le gérant avait l'entière responsabilité de sélectionner les joueurs qui allaient composer l'équipe. De 1947 à 1957, les autorités du baseball majeur ont décidé d'impliquer le public en permettant aux partisans de sélectionner les formations partantes des deux ligues. De 1958 à 1969, la tâche est revenu entre les mains des gérants des deux formations, lesquels devaient toutefois tenir compte d'un vote tenu auprès de tous les joueurs des deux ligues et des gérants de toutes les équipes. Ce changement de procédure découlait du fait que, pour le match de 1957, les partisans des Reds de Cincinnati étaient parvenus à faire élire sept des huit joueurs partants. Depuis 1970, c'est le public qui détermine la composition des deux alignements partants.

Stades[modifier | modifier le code]

Les dirigeants du baseball majeur déterminent la ville qui sera l'hôtesse de l'événement. La tradition veut que la partie ait lieu en alternance dans un stade de la Ligue Nationale et de la Ligue Américaine. Cette règle non écrite n'a été ignorée qu'à deux reprises. En 1951, l'organisation de la partie a été confiée aux Tigers de Detroit de la Ligue Américaine, bien que le match précédent avait été attribué aux White Sox de Chicago. En 2007, les Giants de San Francisco de la Ligue Nationale ont organisé l'événement, succédant aux Pirates de Pittsburgh. Dans ce dernier cas, le match de 2007 aurait dû revenir à une équipe de la Ligue Américaine, mais les Yankees de New York ont présenté une demande pour repousser leur candidature à 2008, dernière année d'utilisation du Yankee Stadium.

Liste des matchs des étoiles[modifier | modifier le code]

Année Gagnant Score Stade/équipe MVP/Notes
1933 Américaine 4-2 Comiskey Park, White Sox de Chicago  
1934 Américaine 9-7 Polo Grounds, Giants de New York  
1935 Américaine 4-1 Municipal Stadium, Indians de Cleveland  
1936 Nationale 4-3 Braves Field, Braves de Boston  
1937 Américaine 8-3 Griffith Stadium, Senators de Washington  
1938 Nationale 4-1 Crosley Field, Reds de Cincinnati  
1939 Américaine 3-1 Yankee Stadium, Yankees de New York  
1940 Nationale 4-0 Sportsman's Park, Cardinals de St-Louis  
1941 Américaine 7-5 Briggs Stadium, Tigers de Detroit  
1942 Américaine 3-1 Polo Grounds, Giants de New York  
1943 Américaine 5-3 Shibe Park, Athletics de Philadelphie  
1944 Nationale 7-1 Forbes Field, Pirates de Pittsburgh  
1945 non-disputé.
1946 Américaine 12-0 Fenway Park, Red Sox de Boston  
1947 Américaine 2-1 Wrigley Field, Cubs de Chicago  
1948 Américaine 5-2 Sportsman's Park, Browns de St-Louis  
1949 Américaine 11-7 Ebbets Field, Dodgers de Brooklyn  
1950 Nationale 4-3
(14 manches)
Comiskey Park, White Sox de Chicago  
1951 Nationale 8-3 Briggs Stadium, Tigers de Détroit  
1952 Nationale 3-2
(5 manches, pluie)
Shibe Park, Phillies de Philadelphie  
1953 Nationale 5-1 Crosley Field, Reds de Cincinnati  
1954 Américaine 11-9 Municipal Stadium, Indians de Cleveland  
1955 Nationale 6-5
(12 manches)
County Stadium, Braves de Milwaukee  
1956 Nationale 7-3 Griffith Stadium, Senators de Washington  
1957 Américaine 6-5 Sportsman's Park, Cardinals de St-Louis  
1958 Américaine 4-3 Memorial Stadium, Orioles de Baltimore  
1959 Nationale 5-4 Forbes Field, Pirates de Pittsburgh  
1959 Américaine 5-3 Memorial Coliseum, Dodgers de Los Angeles  
1960 Nationale 5-3 Municipal Stadium, Athletics de Kansas City  
1960 Nationale 6-0 Yankee Stadium, Yankees de New York  
1961 Nationale 5-4
(10 manches)
Candlestick Park, Giants de San Francisco  
1961 égalité
pluie
1-1
(9 manches, pluie)
Fenway Park, Red Sox de Boston  
1962 Nationale 3-1 D.C. Stadium, Senators de Washington Maury Wills, Los Angeles (NL)
1962 Américaine 9-4 Wrigley Field, Chicago Cubs Leon Wagner, Los Angeles (AL)
1963 Nationale 5-3 Municipal Stadium, Cleveland Indians Willie Mays, San Francisco (NL)
1964 Nationale 7-4 Shea Stadium, Mets de New York Johnny Callison, Philadelphie (NL)
1965 Nationale 6-5 Metropolitan Stadium, Twins du Minnesota Juan Marichal, San Francisco (NL)
1966 Nationale 2-1
(10 manches)
Busch Memorial Stadium, Cardinals de St-Louis Brooks Robinson, Baltimore (AL)
1967 Nationale 2-1
(15 manches)
Anaheim Stadium, Angels de la Californie Tony Perez, Cincinnati (NL)
1968 Nationale 1-0 Astrodome, Astros de Houston Willie Mays, San Francisco (NL)
1969 Nationale 9-3 RFK Stadium, Senators de Washington Willie McCovey, San Francisco (NL)
1970 Nationale 5-4
(12 manches)
Riverfront Stadium, Reds de Cincinnati Carl Yastrzemski, Boston (AL)
1971 Américaine 6-4 Tiger Stadium, Tigers de Détroit Frank Robinson, Baltimore (AL)
1972 Nationale 4-3
(10 manches)
Atlanta-Fulton County Stadium, Braves d'Atlanta Joe Morgan, Cincinnati (NL)
1973 Nationale 7-1 Royals Stadium, Royals de Kansas City Bobby Bonds, San Francisco (NL)
1974 Nationale 7-2 Three Rivers Stadium, Pirates de Pittsburgh Steve Garvey, Los Angeles (NL)
1975 Nationale 6-3 County Stadium, Brewers de Milwaukee Jon Matlack, New York (NL)
Bill Madlock, Chicago (NL)
1976 Nationale 7-1 Veterans Stadium, Phillies de Philadelphie George Foster, Cincinnati (NL)
1977 Nationale 7-5 Yankee Stadium, Yankees de New York Don Sutton, Los Angeles (NL)
1978 Nationale 7-3 San Diego Stadium, Padres de San Diego Steve Garvey, Los Angeles (NL)
1979 Nationale 7-6 Kingdome, Mariners de Seattle Dave Parker, Pittsburgh (NL)
1980 Nationale 4-2 Dodger Stadium, Dodgers de Los Angeles Ken Griffey, Sr., Cincinnati (NL)
1981 Nationale 5-4 Cleveland Stadium, Indians de Cleveland Gary Carter, Montréal (NL)
1982 Nationale 4-1 Stade olympique de Montréal, Expos de Montréal Dave Concepcion, Cincinnati (NL)
1983 Américaine 13-3 Comiskey Park, White Sox de Chicago Fred Lynn, Californie (AL)
1984 Nationale 3-1 Candlestick Park, Giants de San Francisco Gary Carter, Montréal (NL)
1985 Nationale 6-1 Hubert H. Humphrey Metrodome, Twins du Minnesota LaMarr Hoyt, San Diego (NL)
1986 Américaine 3-2 Astrodome, Astros de Houston Roger Clemens, Boston (AL)
1987 Nationale 2-0
(13 manches)
Oakland-Alameda County Coliseum, Athletics d'Oakland Tim Raines, Montréal (NL)
1988 Américaine 2-1 Riverfront Stadium, Reds de Cincinnati Terry Steinbach, Oakland (AL)
1989 Américaine 5-3 Anaheim Stadium, Angels de la Californie Bo Jackson, Kansas City (AL)
1990 Américaine 2-0 Wrigley Field, Cubs de Chicago Julio Franco, Texas (AL)
1991 Américaine 4-2 SkyDome, Blue Jays de Toronto Cal Ripken, Jr., Baltimore (AL)
1992 Américaine 13-6 Jack Murphy Stadium, Padres de San Diego Ken Griffey Jr., Seattle (AL)
1993 Américaine 9-3 Oriole Park at Camden Yards, Orioles de Baltimore Kirby Puckett, Minnesota (AL)
1994 Nationale 8-7
(10 manches)
Three Rivers Stadium, Pirates de Pittsburgh Fred McGriff, Atlanta (NL)
1995
Détails
Nationale 3-2 The Ballpark in Arlington, Rangers du Texas Jeff Conine, Florida (NL)
1996 Nationale 6-0 Veterans Stadium, Phillies de Philadelphie Mike Piazza, Los Angeles (NL)
1997 Américaine 3-1 Jacobs Field, Indians de Cleveland Sandy Alomar, Cleveland (AL)
1998 Américaine 13-8 Coors Field, Rockies du Colorado Roberto Alomar, Baltimore (AL)
1999 Américaine 4-1 Fenway Park, Red Sox de Boston Pedro Martínez, Boston (AL)
2000
Détails
Américaine 6-3 Turner Field, Braves d'Atlanta Derek Jeter, New York (AL)
2001
Détails
Américaine 4-1 Safeco Field, Mariners de Seattle Cal Ripken, Jr., Baltimore (AL)
2002
Détails
égalité
plus assez de joueurs
7-7
(11 manches)
Miller Park, Brewers de Milwaukee Match arrêté, les deux équipes n'avaient plus de lanceurs.
2003
Détails
Américaine 7-6 U.S. Cellular Field, White Sox de Chicago Garret Anderson, Anaheim (AL)
2004
Détails
Américaine 9-4 Minute Maid Park, Astros de Houston Alfonso Soriano, Rangers (AL)
2005
Détails
Américaine 7-5 Comerica Park, Tigers de Detroit Miguel Tejada, Baltimore (AL)
2006
Détails
Américaine 3-2 PNC Park, Pirates de Pittsburgh Michael Young, Rangers (AL)
2007
Détails
Américaine 5-4 AT&T Park, Giants de San Francisco Ichirō Suzuki, Seattle (AL)
2008
Détails
Américaine 4-3 Yankee Stadium, Yankees de New York[2] J.D. Drew, Boston (AL)
2009
Détails
Américaine 4-3 Busch Stadium, Cardinals de Saint-Louis[3] Carl Crawford, Tampa Bay (AL)
2010
Détails
Nationale 3-1 Angel Stadium of Anaheim, Angels d'Anaheim[4] Brian McCann, Atlanta (NL)
2011
Détails
Nationale 5-1 Chase Field, Diamondbacks de l'Arizona Prince Fielder, Milwaukee (NL)
2012
Détails
Nationale 8-0 Kauffman Stadium, Royals de Kansas City[5] Melky Cabrera, San Francisco (NL)[6].
2013
Détails
Américaine 3-0 Citi Field, Mets de New York[7] Mariano Rivera, New York (AL)[8].
2014
Détails
Américaine 5-3 Target Field, Twins du Minnesota[9] Mike Trout
2015
Détails
juillet 2015 Great American Ball Park, Reds de Cincinnati[10]

Exploits individuels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wish granted: Reds to host 2015 All-Star Game, Mark Sheldon / MLB.com, 23 janvier 2013.
  2. Barry M. Bloom, « Yankees to host 2008 All-Star Game », sur MLB.com,‎ 31 janvier 2007
  3. Matthew Leach, « St. Louis awarded 2009 All-Star Game », sur MLB.com,‎ 16 janvier 2007
  4. Barry M. Bloom, « Angels to host 2010 All-Star Game », sur MLB.com,‎ 23 mai 2008
  5. « Kansas City Royals awarded the 2012 MLB All-Star Game », sur MLB.com,‎ 16 juin 2010
  6. (en) Melky delivers, earns All-Star MVP honors, Lyle Spencer / MLB.com, 11 juillet 2012.
  7. « Mets to host 2013 All-Star Game at Citi Field », sur MLB.com,‎ 16 mai 2012
  8. (en) [1], Barry M. Bloom / MLB.com, 17 juillet 2013.
  9. « MLB tabs Target Field for '14 All-Star Game », sur MLB.com,‎ 29 août 2012
  10. « Wish granted: Reds to host 2015 All-Star Game », sur MLB.com,‎ 23 janvier 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]