Le Club des Cinq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Club des Cinq.
Le Club des Cinq
Auteur Enid Blyton
Genre Littérature d'enfance et de jeunesse
Version originale
Titre original The Famous Five
Éditeur original Hodder & Stoughton
Langue originale Anglais
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1942-1963
Version française
Lieu de parution Paris
Éditeur Hachette (Bibliothèque rose)
ODEJ (Collection J)
Date de parution 1942-1963
Dessinateur Jeanne Hives
Simone Baudoin
Jean Sidobre
Série 21 ouvrages par Enid Blyton
24 ouvrages par Claude Voilier

Le Club des Cinq (titre original : The Famous Five, littéralement : Les Célèbres Cinq) est une série de romans policiers pour enfants et jeunes adolescents écrits par Enid Blyton.

Le Club des Cinq est la série de romans la plus connue de l'écrivaine. Publiée en France dans la collection Bibliothèque rose, elle raconte les aventures d'un groupe de quatre enfants détectives et de leur chien. Blyton écrit les premiers livres de la série dans les années 1940, et certains des concepts qu'on y retrouve reflètent cette époque.

Les personnages[modifier | modifier le code]

Pour la version française, les personnages ont changé de nom.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Claudine Claude Dorsel (Georgina 'George' Kirrin) a onze ans et ne répond que si on l'appelle « Claude » car elle n'aime pas son prénom qu'elle trouve trop « fille ». C'est le chef de la bande et un vrai garçon manqué. Elle fait tout comme les garçons, elle est imbattable en sport et n'a peur de rien. Elle possède une île que sa mère a hérité (ainsi que la maison) et lui a dit « qu'elle lui la donnait »[1] (c'est le domaine des Cinq et ils y vont souvent camper). Elle adore son chien Dagobert et l'emmène partout, même dans son collège. Elle ferait n'importe quoi pour lui. On la prend toujours pour le frère de Mick... à son plus grand plaisir ! Elle est très généreuse et ne ment jamais, mais elle a un caractère impossible ! Elle a toujours des idées très farfelues, et elle s'y tient, même si ses cousins lui répètent que c'est impossible... Jusqu'à ce qu'ils découvrent qu'elle a quand même raison ! Elle n'en fait qu'à sa tête et n'obéit qu'à son instinct. Au moins dans les deux premiers livres, Claude a une forte personnalité et joue un rôle majeur. Elle refuse de se comporter comme devrait le faire une fille et proclame son égalité avec les deux garçons du groupe. Même si, parfois, ses compagnons réprouvent son comportement, elle tient bon.

François Gauthier (Julian Kirrin dans la version originale) est l'aîné des enfants. Très raisonnable pour ses treize ans, il est responsable de son frère, de sa sœur et de sa cousine. Mais c'est Claude le vrai chef du Club... et elle n'en fait qu'à sa tête. Il est grand et fort, prudent et sérieux. Il pense à tout, mais il est parfois un peu « lourd » pour ses cadets avec ses recommandations... Il est pessimiste et n'a pas beaucoup de patience.

Michel Mick Gauthier (Richard 'Dick' Kirrin) fait souvent équipe avec sa cousine Claude du même âge que lui. Petit et malin, il taquine toujours tout le monde sur tout : Claude sur son prénom et son attitude masculine, François sur sa prudence exagérée et sa gourmandise (en fait, c'est lui, Mick, le plus gourmand... après Dagobert !), et Annie sur sa taille et sa timidité. Mais il sait être courageux et réfléchi quand il le faut. Il est très optimiste et malin, mais casse-cou. C'est un incorrigible gourmand et il est vite insupportable avec ses blagues incessantes.

Annie Gauthier (Ann Kirrin) du haut de ses « presque dix ans », est la plus petite. Mick et Claude la traitent souvent de « bébé ». Claude trouve Annie trop « fifille » et froussarde, Annie trouve Claude trop intrépide et garçon manqué. Mais elles s'entendent bien. Très douce et très timide, elle est cependant très maligne et quand elle est en colère, elle devient redoutable. Elle surgit dans l'action au moment où l'on s'y attend le moins pour sauver ses amis en danger. Elle aime être la ménagère et la cuisinière du groupe.

Dagobert (Timmy) est le chien de Claude. C'est un peu le second leader du groupe, il l'adore et il ne la quitte jamais (même dans son collège) et il pourrait mourir pour elle. Son nom est souvent écourté en « Dag » ou « Dago ». Il ne possède pas de pedigree mais Claude ne s'en séparerait pour rien au monde. Il sait monter la garde, suivre une piste, effrayer les bandits, mais il peut aussi être calme, doux, joueur. Un chien parfait, selon Claude. Mais il ignore le danger des armes... Sans lui le club des Cinq ne serait rien.

À chaque fois qu'ils sont réunis, ils se retrouvent obligés de résoudre un mystère ayant lieu dans le voisinage.

Personnages récurrents[modifier | modifier le code]

L'oncle Henri Dorsel (Quentin Kirrin) est le père de Claude et l'oncle de François, Mick et Annie. C'est un grand savant, très sévère, qui travaille tout le temps et qui déteste entendre des enfants jouer quand il est dans son bureau. Il a chassé Dagobert de la maison parce qu'il aboyait trop, mais après la première aventure des Cinq, où les enfants ont sauvé sa fortune des voleurs, il a demandé à Claude ce qui lui ferait plaisir, même si c'était très cher. Et Claude lui a simplement répondu : « Dago ! » car c'était la seule chose dont elle avait vraiment envie. M. Dorsel a accepté sans hésiter.

La tante Cécile Dorsel (Fanny Kirrin) est la mère de Claude et la tante de François, Mick et Annie (c'est la sœur du père des trois enfants). Douce, très aimable et attentionnée, elle permet beaucoup de choses aux enfants. Elle a beaucoup de soucis avec le caractère de sa fille et doit tout le temps interrompre les conflits entre Claude et son père. Elle aime beaucoup ses neveux. Elle est femme au foyer.

Maria (Joanna) est la cuisinière des Dorsel. Très gentille et active, elle se plierait en quatre pour satisfaire sa petite famille. Elle adore les quatre cousins et leur prépare de bons petits plats. Elle interdit à Dagobert de pénétrer dans sa cuisine et se contente de lui servir sa gamelle. Heureusement, les quatre cousins se chargent de passer des miettes au chien sous la table. Dagobert aime beaucoup la cuisinière, mais il ne comprend pas pourquoi elle ne l'aime pas. En revanche elle et sa cuisine plaisent beaucoup aux quatre cousins.

Pilou (Tinker) est un petit garçon très original. Son vrai prénom est Pierre-Louis, mais tout le monde l'appelle « Pilou », ce qui fait plus joyeux, selon son père, M. Lagarde. Il n'a jamais connu sa mère. Pilou est toujours accompagné de Berlingot, un petit singe facétieux. Il a aussi un guépard nommé Attila et un chien appelé Flibustier dans Les Cinq au Cap des Tempêtes. Il adore les véhicules, et de temps en temps, quand il pense à l'un d'eux, il imite le bruit de son moteur. Parfois, il s'imagine qu'il est lui-même une voiture et court partout en imitant à la perfection tous les bruits. Pilou possède un vieux phare désaffecté dans son village, au Cap des Tempêtes. Le Club des Cinq y a eu avec lui une aventure palpitante.

Jo est une petite gitane d'environ onze ans. Elle ressemble étonnamment à Claude, mais cela ne plaisait ni à l'une, ni à l'autre. Mais après une étonnante aventure, Jo sauve Claude, enlevée comme monnaie d'échange contre des précieux papiers de son père. En fait, Jo a aidé à son enlèvement et a même empoisonné Dagobert pour éviter qu'il n'aboie, ce qu'elle regrette. Son père la frappait et sa mère était morte, elle devait obéir pour avoir à manger. Pour Mick, qu'elle adore, elle se révolte et devient à jamais l'amie des Cinq. La bonne Maria, cuisinière des Dorsel, trouve un nouveau foyer à Jo pour qu'elle n'aille pas en maison de redressement. Elle a un étonnant don, qui lui vient de sa mère, dresseuse dans un cirque : tous les chiens, sans exception, l'adorent. Même Dagobert, si obéissant, est venu voir Jo alors que Claude, qui détestait la gitane, le lui avait formellement interdit. Elle est sauvage, farouche. Elle est incapable de lire une carte, mais elle retrouve son chemin sans problème. Seule la douceur la fait céder. Seul Mick, seul des Cinq à avoir pitié d'elle au début, pouvait obtenir quelque chose d'elle. Pour l'amitié du jeune garçon, elle a risqué sa vie pour sauver Claude alors qu'elle la détestait. Mick est toujours son préféré.

Le professeur Lagarde (Professor Hayling) est le père de Pilou. C'est un grand savant, comme M. Dorsel. Il est très étourdi et veuf.

Jeanne est la bonne de M. Lagarde. Elle sert aussi de mère adoptive à Pilou qui n'a jamais connu la sienne. Elle est très gentille, mais Pilou et Berlingot la font tourner en bourrique avec leurs singeries.

Jean-Jacques-Loic (Alf) est un jeune pécheur. Il aide beaucoup les Cinq en leur donnant des renseignements utiles. Il a gardé Dagobert lorsque l'oncle Henri ne voulait pas de lui à la villa des mouettes.

Nom de famille[modifier | modifier le code]

Dans la version anglaise, les noms de famille n'apparaissent que dans les sept derniers épisodes. On apprend bien, lors de la première aventure, que la famille maternelle de George/Claude s'appelle Kirrin (tout comme le village, la villa, la baie et l'île), mais c'est seulement lors de la 15e aventure que l'on indique que son père se nomme également Kirrin, sans que cette coïncidence ne soit expliquée. Dans la 16e aventure, les pères des cousins étant frères, on précise que tous les enfants portent ce même nom, Kirrin (ce qui est d'ailleurs brièvement démenti dans l'épisode suivant, où les 3 cousins de George/Claude deviennent les Barnard). En français, le père de Claude Dorsel est le frère de la mère des trois Gauthier.

Claude[modifier | modifier le code]

Lors de l'écriture de ses livres, Enid Blyton a toujours dit que le personnage de Claude (George) était fondé sur une fille ayant réellement existé. À la fin de sa vie, elle admit que cette fille était en fait elle-même[2].

Dans les premiers volumes de la série, Claude sort du cadre habituel des stéréotypes garçons-filles qu'on trouve dans les séries de l'auteur. Cette différence s'atténue par la suite, peut-être sur pression de l'éditeur[réf. nécessaire]. Dans les deux premiers livres tout du moins, Claude a une forte personnalité et joue un rôle majeur. Elle refuse de se comporter comme devrait le faire une fille et proclame son égalité avec les deux garçons du groupe. Si quelqu'un l'appelle par son vrai prénom : « Claudine », elle ne réagit tout simplement pas. Même si, parfois, ses compagnons réprouvent son comportement, elle tient bon[3].

Les lieux[modifier | modifier le code]

Le château de Corfe, inspirateur du « château de Kernach »

Les enfants sont tous scolarisés dans des pensionnats, ils se retrouvent et vivent leurs aventures durant leurs vacances.

Les lieux principaux sont :

L'île de Kernach et le château de Kernach (Kirrin Island et Kirrin Castle en anglais) appartiennent à Claude. Les Cinq vont souvent y camper l'été. Enid Blyton se serait inspirée, pour le château de Kernach, du château de Corfe à Corfe Castle, une vieille forteresse normande dans le Dorset.

La Villa des Mouettes est la villa des Dorsel. Elle se situe en Bretagne dans le village de Kernach (Kirrin dans le Dorset en anglais). Quand les Cinq ne peuvent pas aller camper dans leur île, ils doivent rester là. Cela pourrait être agréable si M. Dorsel ne travaillait pas : les quatre cousins et leur chien pourraient faire tout le bruit qu'ils veulent. Heureusement, Maria la cuisinière leur fait de bons petits plats. Et la plage est juste en dessous, pour aller se baigner. Annie dort dans le lit libre de la chambre de sa cousine, et ses frères se partagent la chambre d'amis. Dagobert est censé dormir dans son panier, mais dès que Tante Cécile a fermé la porte, il saute sur le lit de Claude.

La ferme de Kernach est la ferme des parents de Claude, où vivent deux vieux fermiers, M. et Mme Guillou. Ils sont très gentils et leur maison regorge de passages secrets et de cachettes... Un passage secret qui part de l'armoire à double fond de la chambre d'amis, qui mène directement à la cheminée de la Villa des Mouettes.

Le phare des Tempêtes est le phare de Pilou. Son père, grand savant comme son ami M. Dorsel, avait acheté un vieux phare désaffecté pour travailler en paix. Mais les mouettes le dérangeaient, alors il en a fait don à son fils. Le puits qui sert de fondations donne sur les grottes dans la falaise. Mais attention à ne pas se faire coincer par la marée haute ! Cet inconvénient a valu aux Cinq, à leur ami et à son petit singe Berlingot une inoubliable aventure.

La Villa des Lagarde est le lieu où habitent le professeur Lagarde, sa bonne Jeanne, son fils Pilou et le singe Berlingot. Elle a aussi abrité un guépard nommé Attila et un chien appelé Flibustier, qui ont donné du fil à retordre aux Cinq.

La maison de Jeanne est le lieu où habite la bonne des Lagarde lorsqu'elle ne travaille pas. Le jardin de derrière est une parcelle de la propriété du riche M. de St-Maur, qui lui prête gracieusement. Les Cinq ont d'ailleurs vécu avec Pilou et Berlingot une grande aventure à propos de ce M. de St-Maur.

À d'autres occasions, les enfants partent en camping, en vélo, en roulotte, ou bien en vacances dans des fermes et autres lieux.

Les romans[modifier | modifier le code]

Liste des romans - Série originale (Enid Blyton)[modifier | modifier le code]

La série originale comporte vingt et un ouvrages que voici présentés dans leur ordre chronologique de parution.

On remarquera que certains titres anglais sont parfois présents sous deux formes en français.

Dans le cas du Club des Cinq et le vieux puits, aussi éditée sous le titre Club des Cinq et le secret du vieux puits, on peut imaginer une erreur d'édition rapidement corrigée, une seule édition datant des années 1970 (et la version audio) ayant le titre en version longue.

Dans d'autres cas comme Le Club des Cinq et les saltimbanques et sa nouvelle mouture Le Club des Cinq et le cirque de l'étoile, cela est dû à de nouvelles adaptations, simplifiant le vocabulaire et la structure langagière, supprimant des parties entières et modifiant même l'histoire. Ces changements ne représentent jamais un rapprochement avec la version anglaise.

Ces changements sont considérés par certains critiques comme caviardés par le politiquement correct[4]. Plusieurs livres avaient déjà été considérablement amputés avant des changements de titres.

no  Année
de parution
Titre original Traduction(s) française(s) Date de parution française
1 1942 Five on a Treasure Island Le Club des Cinq et le trésor de l'île 1962
2 1943 Five Go Adventuring Again Le Club des Cinq
Le Club des Cinq et le passage secret
1955
3 1944 Five Run Away Together Le Club des Cinq contre-attaque 1955
4 1945 Five Go to Smuggler's Top Le Club des Cinq en vacances 1956
5 1946 Five Go Off in a Caravan Le Club des Cinq et les saltimbanques
Le Club des Cinq et le cirque de l'étoile
1965
6 1947 Five on Kirrin Island Again Le Club des Cinq joue et gagne 1956
7 1948 Five Go Off to Camp Le Club des Cinq va camper 1957
8 1949 Five Get Into Trouble Le Club des Cinq en péril 1957
9 1950 Five Fall Into Adventure Le Club des Cinq et les gitans
Le Club des Cinq pris au piège
1960
10 1951 Five on a Hike Together Le Club des Cinq en randonnée 1958
11 1952 Five Have a Wonderful Time Le Club des Cinq en roulotte
Le Club des Cinq et le château de Mauclerc
1960
12 1953 Five Go Down to the Sea Le Club des Cinq au bord de la mer 1959
13 1954 Five Go to Mystery Moor La locomotive du Club des Cinq 1961
14 1955 Five Have Plenty of Fun Enlèvement au Club des Cinq 1961
15 1956 Five on a Secret Trail Le Club des Cinq se distingue
Le Club des Cinq et la maison hantée
1961
16 1957 Five Go to Billycock Hill Le Club des Cinq et les papillons 1962
17 1958 Five Get Into a Fix Le Club des Cinq aux sports d'hiver 1964
18 1960 Five on Finniston Farm Le Club des Cinq et le coffre aux merveilles 1962
19 1961 Five Go to Demon's Rocks La boussole du Club des Cinq 1963
20 1962 Five Have a Mystery to Solve Le Club des Cinq et le vieux puits
Le Club des Cinq et le secret du vieux puits
1966
21 1963 Five Are Together Again Le Club des Cinq en embuscade 1967

Liste des romans - Série additionnelle (Claude Voilier)[modifier | modifier le code]

Des livres supplémentaires ont été écrits en français par Claude Voilier (la traduction de la série resta longtemps extrêmement populaire dans les parties francophones de l'Europe). Ces quelques livres ont ensuite été traduits en anglais. Ils sont généralement considérés inférieurs par les fans de E. Blyton et, du moins pour les anglophones, n'ont jamais été aussi populaires que les livres originaux. À l'origine, ces livres comportaient une page de texte pur et, en vis-à-vis, une page de bande-dessinée. Cette présentation a disparu dans les dernières éditions. Au total, Claude Voilier aura écrit vingt-quatre nouveaux romans :

  1. 1971 : Les Cinq sont les plus forts
  2. 1971 : Les Cinq au bal des espions
  3. 1972 : Le Marquis appelle les Cinq
  4. 1972 : Les Cinq aux cap des Tempêtes
  5. 1973 : Les Cinq à la télévision
  6. 1973 : Les Cinq et les pirates du ciel
  7. 1974 : Les Cinq contre le Masque noir
  8. 1974 : Les Cinq et le galion d'or
  9. 1975 : Les Cinq font de la brocante
  10. 1975 : Les Cinq se mettent en quatre
  11. 1976 : Les Cinq dans la cité secrète
  12. 1976 : La Fortune sourit aux Cinq
  13. 1977 : Les Cinq et le rayon Z
  14. 1977 : Les Cinq vendent la peau de l'ours
  15. 1978 : Les Cinq aux rendez-vous du diable
  16. 1978 : Du neuf pour les Cinq, retitré Les Cinq et le portrait volé en 2013.
  17. 1979 : Les Cinq et le diamant bleu. Ce titre a été retitré Les Cinq et le rubis d'Akbar l'année suivante sans changement d'illustration de couverture.
  18. 1979 : Les Cinq et le trésor de Roquépine
  19. 1980 : Les Cinq en croisière
  20. 1980 : Les Cinq jouent serré
  21. 1981 : Les Cinq contre les fantômes
  22. 1983 : Les Cinq en Amazonie
  23. 1984 : Les Cinq et le trésor du pirate
  24. 1985 : Les Cinq contre le loup-garou

La Grande Énigme du Club des Cinq[modifier | modifier le code]

Un nouveau livre, La Grande Énigme du Club des Cinq ((ISBN 978-2012017566)), a paru en 2009 chez Hachette. Il s'agit, sous la forme d'un livre interactif, de résoudre la seule énigme que le club n'a pas réussi à faire aboutir. L'édition originale anglaise, La Grande Énigme du Club des Cinq ((ISBN 978-0340970836)), comprend en plus de l'aventure, plus d'illustrations, des bonus informatifs (se servir d'une boussole, premiers secours, etc.) autour de l'aventure et quelques gadgets détachables.

Les illustrateurs[modifier | modifier le code]

Plusieurs illustrateurs se sont succédé dans l'histoire de l'édition du Club des Cinq. Chacun a marqué un peu les aventures dans son époque.

  • Simone Beaudoin est la plus proche de l'époque racontée par Enid Blyton (proximité dans le temps : ce sont les années 1950). Le dessin est assez dépouillé, voire naïf.
  • Une autre illustratrice, Jeanne Hives, a illustré presque toute la collection. Le trait est plus moderne, moins naïf que celui de Simone Beaudoin. On retrouve ces illustrations dans les éditions des années 1960.
  • Par ailleurs, Paul Durand a illustré Le Club des Cinq va camper dans l'édition de 1962 de la Nouvelle Bibliothèque rose. L'esthétique est totalement différente.
  • Aldo de Amicis illustre Le Club des Cinq au bord de la mer.

Il reste l'illustrateur le plus prolifique dans la série, avec parfois plusieurs couvertures différentes (Le Club des Cinq en embuscade, Le Club des Cinq et le vieux puits, Le Club des Cinq contre-attaque, Le Club des Cinq en péril ou Le Club des Cinq aux sports d'hiver) et bien sûr la première édition des romans racontés par Claude Voilier, illustrés d'une courte bande dessinée.

Les illustrations ont disparu des livres de la Bibliothèque rose à la fin des années 1990 pour ne reparaître que dans les éditions 2008, mais sous la forme d'icônes ou de petites illustrations de début de chapitre.

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Pour la France, la série est éditée dans son ensemble dans la collection Bibliothèque rose, chez Hachette.

Il existe néanmoins quelques autres éditions connues :

no  Titre français Bibliothèque Rose Idéal Bibliothèque Galaxie / Vermeille
1 Le Club des Cinq et le trésor de l'île * *
2 Le Club des Cinq
Le Club des Cinq et le passage secret
* *
3 Le Club des Cinq contre-attaque *
4 Le Club des Cinq en vacances * *
5 Le Club des Cinq et les saltimbanques
Le Club des Cinq et le cirque de l'étoile
*
6 Le Club des Cinq joue et gagne *
7 Le Club des Cinq va camper *
8 Le Club des Cinq et les gitans
Le Club des Cinq pris au piège
* *
9 Le Club des Cinq en péril * *
10 Le Club des Cinq en randonnée *
11 Le Club des Cinq en roulotte
Le Club des Cinq et le château de Mauclerc
*
12 Le Club des Cinq au bord de la mer *
13 La locomotive du Club des Cinq *
14 Enlèvement au Club des Cinq *
15 Le Club des Cinq se distingue
Le Club des Cinq et la maison hantée
* *
16 Le Club des Cinq et les papillons *
17 Le Club des Cinq aux sports d'hiver *
18 Le Club des Cinq et le coffre aux merveilles * *
19 La boussole du Club des Cinq *
20 Le Club des Cinq et le vieux puits
Le Club des Cinq et le secret du vieux puits
*
21 Le Club des Cinq en embuscade * *

Adaptations[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Club des Cinq (bande dessinée).

Au début des années 1980, six albums seront édités par les Éditions Hachette avec une prépublication dans le Journal de Mickey. Les scenarii sont de Serge Rosenzweig, et les dessins de Bernard Dufossé pour les quatre premiers albums, de Raffaele Carlo Marcello pour les deux derniers.

  • Le Trésor du galion d'or (1982). Le scénario est librement inspiré du roman de Claude Voilier : Les Cinq et le galion d'or.
  • Le Dieu inca (1982). Le scénario est librement inspiré du roman de Claude Voilier : Les Cinq font de la brocante.
  • Le Secret des Templiers (1983). Le scénario est librement inspiré du roman de Claude Voilier : Les Cinq et les trésor de Roquépine.
  • Le Cimetière des géants (1984).
  • Le Castel du baron de fer (1985).
  • Le Gouffre du diable (1986).

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Une première adaptation télévisée a été tournée dans les années 1970 en Angleterre. L'action est transposée à l'époque du tournage.
  • La seconde adaptation télévisée (une coproduction européenne des années 1990) s'attache elle à resituer l'action à l'époque de l'écriture des romans, ce qui rend crédible par exemple la contrebande ou encore la présence de locomotives à vapeur.
  • Une parodie comique anglaise du Club des Cinq a été réalisée en 1982 sous le titre de Five go mad in Dorset. Le sens comique de cette série repose sur le contrepied systématique de l'esprit des personnages créés par Enid Blyton : ils sont un peu plus vieux que dans les romans et se promènent en culotte courte et petite jupe, ils sont gourmands, paresseux, pas très futés, etc.
  • Plus récemment (depuis fin 2008), une série de dessins animés intitulée Le Club des Cinq : nouvelles enquêtes reprend indirectement les personnages, leurs enfants en fait, dans des enquêtes d'un genre plus moderne mais tout à fait dans le style du Club des Cinq. Une première saison de 26 épisodes de 26 minutes est diffusée dès mai 2008 en France.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Il existe des adaptations audio de quelques aventures du Club des Cinq, éditées par Adès et par Hachette sous forme de disques vinyle 33 tours ou de cassettes audio.

Aux Éditions Adès, les romans suivants ont été adaptés :

  • Club des Cinq
  • Club des Cinq en randonnée
  • Club des Cinq joue et gagne
  • Club des Cinq va camper

Aux Éditions Hachette, les romans suivants ont été adaptés :

  • Club des Cinq et le Trésor de l'île
  • Club des Cinq contre attaque
  • Club des Cinq aux sports d'hiver
  • Club des Cinq et les saltimbanques
  • Club des Cinq va camper
  • Club des Cinq et le secret du vieux puits

La collection du Club des Cinq[modifier | modifier le code]

Les éditions Hachette publient en Maisons de la Presse en France depuis la fin de l'année 2011 une collection « Club des Cinq »[5]. Chaque parution contient :

  • un facsimilé de la première édition des romans d'Enid Blyton dans la Bibliothèque rose (années 1960, illustrations de Simone Beaudoin, traduction d'origine)
  • un facsimilé de la première édition des romans de Claude Voilier dans la Bibliothèque rose (années 1980, illustrations de Jean Sidobre)
  • un fascicule qui contient quelques jeux, informations sur l'univers du Club des cinq, le livre, l'époque, l'auteur.
  • Deux classeurs illustrés permet de rassembler les fascicules.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Une première adaptation en jeu d'aventure (fiction interactive avec des graphiques) avait été développée par Enigma Variations Ltd. et sortit en 1990 sur Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, ZX Spectrum[6].

Ravensburger a créé plusieurs jeux vidéo avec les personnages d'Enid Blyton :

Année (Anglais) Nom d'origine Année (Français) Nom français
2000 The Famous Five: The Silver Tower 2000 Le Club des 5 joue et gagne[7]
2000 The Famous Five: Treasure Island 2001 Le Club des 5 et le trésor de l’île[8]
2000 The Famous Five: Kidnapped ![9] 2001 Le Club des 5 en péril[10]
2001 The Famous Five: Dangerous Discovery[11] 2005 Le Club des 5 et le mystère des catacombes[12]
2001 The Famous Five: Five on a Secret Mission[13] - non traduit

Références dans d'autres œuvres[modifier | modifier le code]

Dans un épisode de la série Les Simpson, Homer est dans le bar de Moe et raconte une histoire à dormir debout. Moe dit alors à Homer : « C'est l'histoire la plus dingue que j'aie jamais entendu, et pourtant j'ai lu toute la collection du Club des Cinq ! ».

Dans la série Nerdz, Régis Robert est fan du Club des Cinq, en particulier de Dagobert.

L'auteur de bande dessinée Guillaume Bouzard a publié un album parodique intitulé Le Club des quatre.

Un groupe de rap se nomme Le Klub des 7.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Club des Cinq et le trésor de l'île (ISBN 9782012002951), p. 25
  2. Barbara Stoney, Enid Blyton : A biography, Londres, 1974, p. 152-153
  3. Almut Prieger, Das Werk Enid Blytons. Eine Analyse ihrer Erfolgsserien in westdeutschen Verlagen, Frankfurt a.M.: dipa, 1982.
  4. Article sur le site de Marianne2, Marianne2, signé Celeborn, article publié intégralement sur le site de l'auteur (blog de Celeborn).
  5. Hachette Collection: La collection club des cinq
  6. (en) The Famous Five: Five on a Treasure Island, MobyGames.
  7. Le Club des 5 Joue et Gagne, JeuxVideo.com.
  8. Le Club des 5 et le Trésor de L'Île, JeuxVideoPC.com.
  9. The Famous Five: Kidnapped!, MobyGames.
  10. Le Club des 5 en Péril, JeuxVideo.com.
  11. The Famous Five: Dangerous Discovery, MobyGames.
  12. Le Club des 5 et le Mystère des Catacombes, JeuxVideoPC.com.
  13. Famous Five: Five on a Secret Mission, MobyGames.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Pierre et Michel Mathieu-Colas, Le Dossier Club des Cinq ("The Famous Five" d'Enid Blyton), éd. Magnard-L'École, 1983. [présentation en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pages sur le club des cinq en français