Fantômette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fantômette
Personnage de fiction apparaissant dans
la série de romans Fantômette'.

Nom original Françoise Dupont
Alias Fantômette
Origine Drapeau de la France France
Sexe Féminin
Cheveux Bruns
Yeux Marrons
Activité(s) Justicière masquée
Caractéristique(s) Porte une cagoule à pompon
Adresse 13, rue des roses, Framboisy
Entourage Ficelle (amie)
Boulotte (amie)
Méphisto (le chat de Fantômette)
Ennemi(s) Le Masque d'argent
Le Furet et ses sbires
Les espions de Névralgie

Créé par Georges Chaulet
Première apparition 1961
Dernière apparition 2011
Éditeur(s) Hachette
(collection Bibliothèque rose)

Fantômette est une série de cinquante-deux romans pour la jeunesse créée par Georges Chaulet et publiée en France de 1961 à 2011 aux éditions Hachette dans la collection Bibliothèque rose[1]. La série, mêlant action, humour et fantaisie, a été adaptée à la télévision et en bande dessinée.

L'auteur de la série[modifier | modifier le code]

En 1957, Georges Chaulet (1931-2012) vient proposer aux éditions Hachette sa première série, Les 4 As super-détectives. Mais Hachette, qui vient d'acquérir les droits des œuvres d'Enid Blyton et notamment du Club des Cinq, refuse. Ce sont finalement les éditions Casterman qui la publient. Très vite, Les 4 As devient une série de bande dessinée. Fort de ce premier succès, George Chaulet propose une nouvelle série aux éditions Hachette, qui, cette fois, accepte : Fantômette est née. Quarante-neuf volumes seront publiés de 1961 à 1987 dans la Bibliothèque rose. En 2006, pour célébrer les cent-cinquante ans de la Bibliothèque rose et après dix-huit ans d'absence, Georges Chaulet écrit une cinquantième aventure de son héroïne-fétiche : Le Retour de Fantômette.

Le thème de la série[modifier | modifier le code]

Écolière brillante dans la ville (fictive) de Framboisy, Françoise Dupont mène une double vie car la nuit, elle devient Fantômette, justicière masquée. Elle parle un nombre considérable de langues, connaît la lecture labiale. Ficelle et Boulotte, ses deux meilleures amies, ne savent pas qui est Fantômette. Son chat s'appelle Méphisto. Le journaliste Œil-de-Lynx (de son vrai nom Pierre Dupont) fait partie des rares personnes à connaître son identité secrète. Ceci et le fait que Fantômette et Œil de Lynx possèdent le même patronyme est une curiosité que Georges Chaulet n'a jamais souhaité expliquer.

Dans nombre d'ouvrages de la série, le lecteur lui-même n'est pas informé explicitement de l'identité de l'héroïne : il est amené à deviner ce mystère, que les meilleures amies de Françoise sont incapables de résoudre.

Habitudes du personnage[modifier | modifier le code]

Fantômette ne prend jamais de vacances, mène une vie très active mais s'accorde à l'occasion quelques moments de nonchalance. Elle ne coopère pas directement avec les forces de l'ordre mais livre les bandits au commissariat dans plusieurs livres.

Si elle ne dispose pas de super-pouvoirs, Fantômette est néanmoins très intelligente. Elle lit beaucoup (ce qui lui sauve indirectement la vie lorsqu'une flèche lui est tirée dessus et vient se ficher dans le livre de Victor Hugo qu'elle portait contre elle), et s'adonne aux activités les plus diverses. Les premiers épisodes de la série montrent qu'elle possède une maîtrise certaine d'au moins un art martial, peut-être du jiu-jitsu.

Ennemis récurrents[modifier | modifier le code]

Elle se retrouve souvent à combattre Le Masque d'argent, personnage machiavélique et brillant scientifique, qui tient son nom du masque en acier dont il a recouvert son visage, suite à un accident lui ayant laissé de graves séquelles (il tente à plusieurs reprises de tuer Fantômette). Au nombre des ennemis de Fantômette, on compte également le Furet et sa bande, composée d'Alpaga (personnage maniéré et toujours bien habillé qui se fait appeler « prince », alors qu'il n'a aucune ascendance noble) et Bulldozer, une grosse brute épaisse, ainsi que les espions de Névralgie (le colonel Pork, Kafar et Bébert).

Si elle parvient toujours à contrecarrer leurs machinations, ses ennemis s'échappent inlassablement, relançant les aventures…

Caractéristiques physiques de Fantômette[modifier | modifier le code]

Quand Fantômette part en mission, elle porte toujours son costume classique : un bonnet à pompon (l'expression favorite de Fantômette est : « Mille pompons ! »), un loup noir, un justaucorps jaune, des collants noirs, des ballerines rouges et une cape noire doublée de rouge maintenue par une agrafe en forme de F dont sort une lame de canif quand elle exerce une pression dentaire dessus. Cet accessoire a d'ailleurs permis à Fantômette de se délivrer de nombreuses fois de ses liens après avoir été ligotée. Elle est également armée d'un fin poignard florentin.

Ce costume n'est d'ailleurs pas une invention de l'auteur, qui au début ne parle que « d'un costume de soie noire et d'une cape » mais de la première illustratrice de la série, Jeanne Hives, qui crée le visuel de l'héroïne, repris par ses successeurs (en particulier Josette Stéfani).

Les illustrateurs[modifier | modifier le code]

Plusieurs dessinateurs se sont succédé : Jeanne Hives, Josette Stéfani, Philippe Daure, Claire Lhermey, Anne Hofer, Matthieu Blanchin[2], et plus récemment, Patrice Killoffer et Laurence Moraine.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. 1961 : Les Exploits de Fantômette
  2. 1962 : Fantômette contre le hibou (juillet 1962)
  3. 1963 : Fantômette contre le géant (janvier 1963)
  4. 1963 : Fantômette au carnaval (septembre 1963)
  5. 1964 : Fantômette et l'Île de la sorcière (août 1964)
  6. 1964 : Fantômette contre Fantômette
  7. 1965 : Pas de vacances pour Fantômette
  8. 1966 : Fantômette et la Télévision
  9. 1966 : Opération Fantômette
  10. 1967 : Les Sept Fantômettes
  11. 1967 : Fantômette et la Dent du Diable
  12. 1968 : Fantômette et son prince
  13. 1968 : Fantômette et le Brigand
  14. 1969 : Fantômette et la Lampe merveilleuse
  15. 1970 : Fantômette chez le roi
  16. 1970 : Fantômette et le Trésor du pharaon
  17. 1971 : Fantômette et la Maison hantée
  18. 1971 : Fantômette à la Mer de sable
  19. 1971 : Fantômette contre la Main Jaune
  20. 1972 : Fantômette viendra ce soir
  21. 1972 : Fantômette dans le piège
  22. 1973 : Fantômette et le Secret du désert
  23. 1973 : Fantômette et le Masque d'argent
  24. 1973 : Fantômette chez les corsaires (octobre 1973)
  25. 1974 : Fantômette contre Charlemagne (mars 1974)
  26. 1974 : Fantômette et la Grosse Bête
  27. 1974 : Fantômette et le Palais sous la mer
  28. 1975 : Fantômette contre Diabola
  29. 1975 : Appelez Fantômette !
  30. 1975 : Olé, Fantômette !
  31. 1976 : Fantômette brise la glace
  32. 1976 : Les Carnets de Fantômette
  33. 1977 : C'est quelqu'un, Fantômette !
  34. 1977 : Fantômette dans l'espace
  35. 1977 : Fantômette fait tout sauter
  36. 1978 : Fantastique Fantômette
  37. 1978 : Fantômette et les 40 Milliards
  38. 1979 : L'Almanach de Fantômette
  39. 1979 : Fantômette en plein mystère
  40. 1979 : Fantômette et le Mystère de la tour (août 1979)
  41. 1980 : Fantômette et le Dragon d'or (juin 1980)
  42. 1981 : Fantômette contre Satanix (avril 1981)
  43. 1982 : Fantômette et la Couronne (janvier 1982)
  44. 1982 : Mission impossible pour Fantômette (octobre 1982)
  45. 1983 : Fantômette en danger (octobre 1983)
  46. 1984 : Fantômette et le Château mystérieux
  47. 1984 : Fantômette ouvre l'œil
  48. 1985 : Fantômette s'envole
  49. 1987 : C'est toi Fantômette !
  50. 2006 : Le Retour de Fantômette
  51. 2007 : Fantômette a la main verte
  52. 2009 : Fantômette et le Magicien

HORS-SÉRIE. 2011 : Les Secrets de Fantômette (encyclopédie sur les aventures de Fantômette contenant un roman inédit : Fantômette amoureuse)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fantômette (série télévisée).

La série a été adaptée une première fois en prises de vues réelles en 1993 (21 épisodes de 24 minutes). Elle reprend les protagonistes des romans mais dans des aventures inédites.

Série animée[modifier | modifier le code]

Une série d'animation en 26 épisodes de 25 minutes est produite en 1999. L'ambiance et l'univers sont fondamentalement différents de l'œuvre littéraire. L'action se situe dans une métropole internationale appelée Furtive-Ville au lieu de la petite ville française de Framboisy. Les jeunes protagonistes se voient dotées de familles, voire de parents, alors qu'elles sont autonomes dans les romans (ainsi, Œil-de-Lynx devient le frère de Ficelle et Boulotte alors que dans les livres, ils n'ont absolument aucun lien de parenté). Françoise est même chargée d'un lourd passé familial significatif (des parents égyptologues décédés), inexistant dans les livres.

Boulotte n'a plus de lien obsessionnel avec la nourriture, mais elle cultive une passion pour les animaux. Quant à Ficelle, elle semble avoir une intelligence bien plus développée que dans les livres. Pour ce qui est du graphisme, la Fantômette du dessin animé est fortement inspirée des dessins animés américains du moment tels que Batman.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Fantômette (bande dessinée).

Une série de bande dessinée, scénarios de Georges Chaulet, dessins de François Craenhals et Endry, est parue de 1982 à 1985 (4 albums).

Autour de la série[modifier | modifier le code]

Fantômette apparaît à la fin du film La Femme invisible (2009), d'Agathe Teyssier, sous les traits de Jeanne Balibar.

Sources[modifier | modifier le code]

sites internet
livres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le père de Fantômette est mort », Le Figaro, 22 octobre 2012.
  2. Toutes les couvertures de la série Fantômette illustrées par Philippe Daure