Le Dernier Samaritain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Dernier Samaritain

Titre québécois Le Dernier Boy-scout
Titre original The Last Boy Scout
Réalisation Tony Scott
Scénario Shane Black
Greg Hicks
Acteurs principaux
Sociétés de production Silver Pictures
Warner Bros.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Sortie 1991
Durée 106 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dernier Samaritain (The Last Boy Scout) est un film américain réalisé par Tony Scott, sorti en 1991.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Joe Hallenbeck, ancien agent des services secrets, est devenu un détective privé alcoolique travaillant pour son meilleur ami, Mike Matthews, qui couche avec sa femme.

Mike, après avoir été surpris chez la femme de Joe par ce dernier, lui propose une mission : assurer la sécurité d'une stripteaseuse appelée Cory. Juste après lui avoir donné les détails, il meurt dans l'explosion de sa voiture, devant chez Joe.

Alors qu'il surveille Cory, Hallenbeck fait la connaissance de son copain, Jimmy Dix, ancien joueur de football cocaïnomane. À la sortie, Joe est agressé par des tueurs qui assassinent Cory sous les yeux de Dix. Joe arrive juste à temps pour sauver Jimmy, également pris pour cible par les tueurs. Ils s'associent alors pour découvrir les raisons de ce meurtre : Joe par professionnalisme, Jimmy pour venger sa copine. Ils vont mettre à jour une conspiration dans le domaine du football impliquant les deux hommes les plus puissants de Californie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

Dans la scène de la mort de Corry, les tueurs conduisent une citroën DS.

Lors de la scène où Joe Hallenbeck rentre chez lui en compagnie de Jimmy Dix, on peut s'apercevoir que la fille d'Hallenbeck regarde L'Arme fatale. Ce n'est pas un hasard étant donné que ce film, tout comme Le Dernier Samaritain est produit par Joel Silver.

Tout comme pour Joel Silver la présence au scénario de Shane Black n'est pas non plus due au hasard, celui-ci étant aussi le scénariste de L'Arme fatale.

Une allusion est faîte au film Terminator quand à la fin du film Jimmy Dix dit à Hallenbeck : « Je reviendrai ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]