Accident

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'accident en solfège, aussi appelé altération accidentelle.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Accident (homonymie).
Accident sur le pont d'un porte-avions de l'US Navy

Un accident est un évènement, généralement non souhaité, aléatoire et fortuit, qui apparaît ponctuellement dans l'espace et dans le temps, suite à une ou plusieurs causes, et qui entraîne des dommages vis-à-vis des personnes, des biens ou de l’environnement.

Un accident grave, ayant blessé ou tué quelqu'un ou entraîné des dégâts matériels coûteux entraîne le plus souvent une recherche de responsabilité.

Un accident survient parce qu'il existe au moins un objet ou une activité présentant un danger, pour lequel les scénarios d'action ou de coexistence mis en œuvre présentent un risque insuffisamment maîtrisé. La science qui porte sur l'étude des risques majeurs et technologiques est la cyndinique. Des systèmes d'assurance visent à prémunir l'individu ou la société assurés contre certaines des conséquences économiques, sociales des accidents pouvant potentiellement survenir. La prévention et la précaution visent à diminuer l'exposition au risque d'accident.

Description[modifier | modifier le code]

Selon la gravité de ses conséquences, un accident pourra être appelé :

  • incident, si ses conséquences sont jugées bénignes (la notion de gravité est complexe et liée à l’acceptation sociale des conséquences). Ce terme peut s’utiliser sans connotation négative, comme par exemple dans la Clinamen ;
  • catastrophe, si l'accident est de grande ampleur et touche un grand nombre de personnes (un exemple est la catastrophe de Tchernobyl).

L’accident peut être de nature physique :

Il peut aussi être d’une nature intellectuelle :

Prise en compte[modifier | modifier le code]

L’analyse des accidents et de leurs statistiques est largement utilisée pour prendre des mesures :

  • de prévention, afin de diminuer leur probabilité d'occurrence ;
  • de protection, afin de limiter leurs conséquences.

Dans l'industrie, le risque d’accident lors de la réalisation de nouveaux bâtiments, ouvrages d'art, infrastructures, installations, moyens de transport, équipements, produits, etc., est maîtrisé par le respect de dispositions soit réglementaires, soit nécessaires (ce qui est déterminé par les études de sécurité) pour atteindre les objectifs de sécurité contractuels.

Trop souvent l'accident intervient lorsque le niveau d'exigence énergétique de la tâche n'est pas compatible avec la capacité énergétique du travailleur. C'est alors qu'il faut mettre en adéquation ces deux paramètres pour diminuer le risque accidentel. Ces dispositions peuvent comprendre des essais de sécurité, permettant de s’assurer de la validité de la conception ou de la réalisation d'un produit, d’une machine, d’un ouvrage. C’est le cas notamment pour les engins de manutention (par exemple, un pont-roulant), qui ne pourront être mis en service avant un essai de manutention effectué avec une charge supérieure à la charge nominale de l’engin.

En philosophie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Essence et accident (philosophie).

En métaphysique, l’accident est l’opposé de l’essence (ou substance). C'est ce qui peut être modifié ou supprimé sans que la chose en elle-même change ou disparaisse.

Il s'agit d'un concept philosophique d'origine aristotélicienne. Il désigne tout « ce qui appartient à une chose et qu'on peut dire vrai d'elle mais non de façon nécessaire ni de façon générale » : accidentelle est par exemple la découverte d'un trésor par celui qui creuse pour planter un arbre ; en effet cela ne se produit ni toujours (ou nécessairement) ni généralement (Métaphysique 30-,1025a14 et suivantes E21026b et suivantes). Aristote fait la différence entre propriétés accidentelles (occasionnelles) et propriétés essentielles (persistantes ou éternelles) d'un être : l'accident est ce qui appartient à chaque chose pour soi mais qui n'entre pas dans son essence.

Roman, nouvelle[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Tricard B. (2009), La genèse organisationnelle du risque d'accidents sur les chantiers de construction : Une approche dialogique de l’activité collective organisée ; , Thèse de doctorat en gestion, Université Paris X - Nanterre (résumé et consultation)