David Coverdale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Coverdale

Description de cette image, également commentée ci-après

David Coverdale (1990 aux Monsters of Rock de Donington).

Informations générales
Nom de naissance David Coverdale
Naissance (63 ans)
Saltburn-by-the-Sea (en), Yorkshire
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Chanteur, (auteur-compositeur-interprète)
Genre musical Hard rock, blues rock, heavy metal, glam metal
Instruments Guitare, harmonica
Années actives Depuis 1973
Site officiel http://www.davidcoverdale.com/
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coverdale.

David Coverdale, né le à Saltburn-by-the-Sea (Yorkshire, Angleterre), est un chanteur et auteur-compositeur-interprète de hard rock et de heavy metal. Principalement connu en tant que chanteur de Whitesnake, Coverdale a aussi été membre de Deep Purple de fin 1973 à Mars 1976, participant notamment aux enregistrements des albums Burn, Stormbringer, Come Taste The Band et Made In Europe. Il a aussi brièvement formé un duo avec le guitariste Jimmy Page en 1993 nommé Coverdale/Page, qui a sorti un album du même nom.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Coverdale est né dans une famille où l'on aimait la musique[1], et il développe très tôt un grand intérêt d'abord pour la guitare, avant de se tourner vers le chant. Il fait ses débuts professionnels à l'âge de 14 ans. En 1968, il devient membre du groupe The skyliners qui devient bientôt The Government. En 1972, il intègre pour quelque temps le groupe The Fabulosa Brothers avant de passer une audition pour Deep Purple qui l'engage.

Depuis 1997, David Coverdale est marié avec Cindy, et ils ont un fils, Jasper, né en 1996.

Deep Purple[modifier | modifier le code]

David Coverdale fait ses débuts de chanteur au sein du groupe The Government avant de rejoindre Deep Purple en septembre 1973. Avec Deep Purple, il s'illustre avec sa voix blues et rocailleuse, qui fait merveille avec le répertoire du Deep de cette époque. Il participe aux albums Burn et Stormbringer sans oublier l'album Come Taste the Band avec le nouveau guitariste Tommy Bolin qui remplaça Ritchie Blackmore ainsi qu'au DVD Live at the California Jam où les membres de Deep Purple jouent devant plus de 200 000 spectateurs à ciel ouvert.

Après Deep Purple[modifier | modifier le code]

Après Deep Purple, David Coverdale sort un premier album sous son nom en 1977, White Snake, qui est suivi de Northwinds l'année suivante. À partir de celle-ci, son groupe prend officiellement le nom de Whitesnake qui connait le succès dans les années 1980, atteignant son apogée avec l'album multi-disque de platine 1987 (Whitesnake aux États-Unis et Serpens Albus au Japon) qui inclut la ballade Is This Love et le hit Still of the Night.

En 1993, il sort ensuite l'album Coverdale/Page en duo avec Jimmy Page, le guitariste de Led Zeppelin. L'album est enregistré en 1991 et 1992, et est produit par Coverdale et Page eux-mêmes, ainsi que Mike Fraser. Il est certifié disque d'or[2] mais il ne peut jamais remplacer le chanteur legendaire du led zeppelin Robert Plant.

Après s'être séparé de Page, il reforme Whitesnake. En 2000, il sort un album solo sous son propre nom, Into the Light puis, après une tournée en Europe, remonte à nouveau Whitesnake qui assure depuis lors une activité régulière. Sa nouvelle formation inclut notamment le batteur Tommy Aldridge et les guitaristes Reb Beach et Doug Aldrich.

Discographie[modifier | modifier le code]

Deep Purple[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

Whitesnake[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Whitesnake.

Albums studio :

En 2014, il chante une nouvelle version de Sailing Ships (apparu pour la première fois dans l'album Slip of the Tongue, en 1989) dans le premier album du nouveau groupe de l'ex-guitariste de Whitesnake, Adrian Vandenberg, appelé Vandenberg's MoonKings.

En août 2014, il figurera aussi sur l'album Shine de Bernie Marsden, là il chantera une nouvelle version de Trouble, apparue dans l'album éponyme de Whitesnake en 1978.

Coverdale/Page[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « David Coverdale - Biography », Biography.com.
  2. (en) « Coverdale Page Coverdale Page USA award disc », eil.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]