Groupe Amaury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Groupe Amaury

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du groupe Amaury


Fondateurs Émilien Amaury
Personnages clés Philippe Amaury
Siège social Drapeau de France Boulogne-Billancourt (France)
Direction Marie-Odile Amaury, présidente exécutive
Philippe Carli, directeur général
Sociétaires Famille Amaury (100 %)
Activité Édition, presse, évènements sportifs, régie publicitaire
Filiales Le Parisien - Aujourd'hui en France, L’Équipe, Vélo Magazine, France Football, ASO
Effectif 3 100 (2011)
Site web amaury.com
Chiffre d’affaires 680 M d'€ (2012)

Le Groupe Amaury (E.P.A : Éditions Philippe Amaury) est un groupe familial français indépendant. Dirigé par Philippe Carli, il est détenu à 100 % par la famille Amaury, 154e fortune de France avec 300 M€ en 2012[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe trouve ses origines à la veille de la libération de Paris, le 22 août 1944, lorsque Le Parisien libéré est créé à l'initiative d'Émilien Amaury (1909-1977). Résistant, il avait notamment œuvré pour le développement de la presse clandestine sous l'occupation. Il diversifiera les activités du groupe dans le domaine du sport et des médias.

À son décès, c'est son fils Philippe Amaury (1940-2006) qui prend la direction des quotidiens d'information et de sport, alors que Francine dirigera la presse magazine (Marie France, Point de Vue Images du monde).

Philippe Amaury développe le groupe dans le domaine des médias avec entre autres le lancement du quotidien national Aujourd'hui en France en 1994, de L’Équipe TV en 1998 et de L’Équipe.fr en 2000. Il lance également la création d'un pôle d'évènements sportifs autour de la société Amaury Sport Organisation ASO.

Après le décès de Philippe Amaury en mai 2006, le groupe est dirigé par sa veuve, Marie-Odile Amaury qui nomme Philippe Carli[2] en 2010 aux fonctions de Directeur Général à la suite de Martin Desprez.

En avril 2013, Lagardère SCA cède pour 91,4 millions d'euros la participation de 25% qu'il détenait dans l'entreprise, qu'il avait acquise en 1983 afin d'aider Philippe Amaury à prendre le contrôle de la société[3].

Structure du groupe[modifier | modifier le code]

Il se structure autour de 3 pôles d'activités indépendants et complémentaires :

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 680 millions d'euros en 2012 et compte 3100 salariés[4].

Presse[modifier | modifier le code]

Imprimerie des quotidiens Le Parisien - Aujourd'hui en France et L'Équipe à Saint-Ouen.

Amaury édite et imprime le quotidien régional le Parisien et sa déclinaison nationale Aujourd'hui en France dont la diffusion couplée est d'environ 500 000 exemplaires. Avec ses 10 éditions départementales, il est le premier quotidien à Paris et en Ile-de-France.

En 2010, le groupe Amaury entreprend une diversification de ses activités dans les paris sportifs. Pour mieux répondre à ce nouveau défi, le groupe annonce alors sa volonté de vendre Le Parisien - Aujourd'hui en France[5]. En novembre 2010, le groupe Amaury fait le choix de ne plus vendre le quotidien et certaines de ses filiales et se lance dans l'étude de nouvelles stratégies avec à sa tête un nouveau dirigeant, Philippe Carli. Le quotidien d'Eure-et-Loir L'Écho républicain est tout de même cédé au groupe Centre-France.

Via la société SAS L’Équipe, le groupe est aussi l'éditeur de l'Équipe, de France Football et de Vélo Magazine. l'Équipe est le premier journal sportif français avec un tirage de près de 300 000 exemplaires en 2011. En mars 2006, il lance l'hebdomadaire Rugby Hebdo, arrêté en décembre 2007. En août 2007, il lance le site emploi ParisJob.com, en collaboration avec la société RegionsJob. En novembre 2008, le groupe créé Aujourd'hui Sport, un deuxième quotidien sportif, au moment où Michel Moulin lance le 10 Sport; ce titre est arrêté le 30 mai 2009.

À la fin des années 90, le Groupe Amaury fait le choix de créer la société Promogedis qui deviendra ensuite SDVP (société de distribution et de vente du Parisien) pour y gérer la distribution et la commercialisation du quotidien.

Le Groupe Amaury dispose de sa propre régie publicitaire, Amaury Médias.

En septembre 2012, Le Parisien Magazine pour Paris et sa région et Aujourd'hui en France magazine pour l'édition nationale sont lancés. Ils paraissent tous les vendredis.

Télévision[modifier | modifier le code]

Amaury est propriétaire de la chaîne de télévision l'Équipe 21.

Événements sportifs[modifier | modifier le code]

Amaury Sport Organisation (A.S.O.) est un des principaux organisateurs d'événements sportifs en France avec le Tour de France, le Paris-Roubaix, le Paris-Nice, le Tour de l'Avenir, Paris-Tours, le Paris-Dakar, le Marathon de Paris et l'Open de France de golf.

Article détaillé : Amaury Sport Organisation.

Paris sportifs[modifier | modifier le code]

En 2010, avec la libéralisation des jeux en ligne, Amaury s'associe à Bwin, géant autrichien des jeux en ligne, pour créer la plate-forme de paris et jeux de hasard sur Internet : Sajoo.fr[6]. L'activité est arrêtée en juillet 2010, le Groupe conserve cependant une participation dans Bwin France.

Parc de loisirs[modifier | modifier le code]

En mars 2000, le Groupe Amaury, se porte acquéreur du Parc du Futuroscope pour 277 millions de francs (42 millions d’euros). Le parc est d'ailleurs village-départ du Tour de France cette année-là. Mais en novembre 2002, après un an et demi, avec une fréquentation en chute libre et des dettes colossales, le groupe Amaury jette l’éponge et fait reprendre le parc par une société d'économie mixte locale dont les actionnaires sont le Conseil général de la Vienne (60 % des parts) et le Conseil régional de Poitou-Charentes (20 % des parts). Amaury a néanmoins conservé des parts (moins de 20 %) dans le capital jusqu'en 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 500 plus grandes fortunes sur le site challenges.fr
  2. Le président de Siemens France tire sa révérence, sur le site mesures.com
  3. Lagardère cède ses 25 % dans Amaury, Le Figaro.fr, 2 avril 2013
  4. Amaury a investi 30 millions depuis deux ans sur le site lefigaro.fr, 7 avril 2013
  5. Quand Amaury recentre, Sajoo !, sur le site 1parisportifs.com
  6. Sajoo.fr, relais de croissance d'Amaury, sur le site lesechos.fr

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]