Vasek Pospisil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pospíšil.
Vasek Pospisil
Vasek Pospisil
Vasek Pospisil à l'Open de Nice.
Carrière professionnelle
2007
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance 23 juin 1990 (24 ans)
Drapeau : Canada Vernon
Taille / poids 1,93 m (6 4) / 81 kg (178 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Frédéric Fontang
Gains en tournois 1 578 016 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 25e (27/01/2014)
En double
Titres 1
Finales perdues 0
Meilleur classement 33e (07/07/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/64 1/32 1/32
Double 1/32 1/32 V(1) 1/8

Vasek Pospisil, né le 23 juin 1990 à Vernon, est un joueur de tennis professionnel canadien. Ses meilleurs classements ATP sont no 25 en simple et no 33 en double. Il est aussi no 2 du Canada en simple et en double, il est un membre important de l'équipe du Canada de la Coupe Davis.

Carrière junior[modifier | modifier le code]

Pospisil atteint la finale de son premier événement international junior de tennis en 2005 lors du tournoi U18 ITF avec son compatriote Graeme Kassautzki. Lui et Kassautzki remportent l'épreuve du double. Avec le partenariat d'une autre étoile junior canadienne, Milos Raonic, Pospisil remporte son deuxième titre en double en décembre 2006, la Coupe du Prince aux États-Unis. Il remporte également plusieurs titres en double en République tchèque en janvier-février 2007, ainsi que la Coupe du Guru en Italie en avril-mai.

En simple, Pospisil remporte le Championnat canadien junior ITF Flevoland aux Pays-Bas en février 2006, le 25 All-Canadian de l'ITF juniors en avril, et l'Association canadienne U18 ITF Event des World Ranking.

Pospisil remporte deux événements européens en double et est finaliste trois fois. Il termine l'été en atteignant en 2007 la finale du double des juniors de l'US Open de tennis 2007 en partenariat avec Grigor Dimitrov. La paire perd face à Jonathan Eysseric et Jérôme Inzerillo. En décembre, il remporte avec son partenaire Roman Jebavy l'épreuve du double au prestigieux Orange Bowl.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

Pospisil remporte son premier match professionnel en simple au tournoi Future F1 du Canada en mars, en battant le numéro 689 mondial et no 1 du Guatemala Christian Paiz 2-6, 6-2, 6-1. Au second tour, il perd face au no 495 mondial, son compatriote Rob Steckley en deux sets tandis que dans le tournoi en double, lui et son partenaire Milos Raonic perdent au premier tour en trois sets. La semaine suivante, Pospisil perd au premier tour à la fois dans le simple et le double du tournoi F2 du Canada. La semaine d'après, au tournoi F3 du Canada, il décroche le premier titre de sa carrière, en double avec son compatriote Érik Chvojka alors qu'il perd au premier tour en simple.

Pospisil joue dans un autre tournoi, en octobre 2007, au tournoi F18 d'Allemagne, lors duquel lui et son partenaire Roman Vogeli atteignent le deuxième tour. Pospisil termine l'année 2007 1479e mondial en simple et 1111e en double.

2008[modifier | modifier le code]

En novembre 2008, au tournoi Challenger de Rimouski, Pospisil joue contre un adversaire beaucoup mieux classé, le 301e mondial Alex Kuznetsov. Il perd 6-2, 64-7, 4-6. Il atteint ensuite le deuxième tour du tournoi F1 du Nicaragua. Pospisil termine l'année avec un bilan de victoires et de défaites de 8-18.

2009[modifier | modifier le code]

Pospisil poursuit ses bons résultats en simple en atteignant les demi-finales du tournoi F3 du Canada, les quarts de finale du tournoi F3 du Mexique (sur terre battue), les demi-finales du tournoi F4 du Mexique (dur), les quarts de finale du tournoi F5 de Mexico (dur) et les demi-finales du tournoi F6 du Mexique (sur terre battue), lors duquel il s'impose 6-4, 6-0 contre Chris Klingemann au second tour. Grâce à ce dernier résultat, il atteint la 837e place mondiale.

En juin, Pospisil tente sa chance au tournoi Challenger de Košice. Il perd en simple au deuxième tour de qualification et dans le double, en partenariat avec Kaes Van't Hof, au premier tour du tableau principal. La semaine suivante, Pospisil se qualifie pour le tableau principal de l'Open Polska Energia. Il perd au premier tour face au 454e mondial Guillaume Rufin. Lors du Challenger Mamaia la semaine d'après, Pospisil perd au dernier tour des qualifications.

Pospisil perd au premier tour du Challenger de Granby en tant que wild-card, contre Michael Russell 3-6, 6-3, 3-6. En double, il perd avec son partenaire Raonic en quart de finale. La semaine suivante, il perd en simple au deuxième tour des qualifications à l'Open d'Odlum Brown de Vancouver, face à Tim Smyczek 4-6, 2-6. En double, il perd au premier tour du tableau principal, avec son compatriote Pierre-Ludovic Duclos.

Pospisil termine l'année 2009 classé no 339 mondial, le plus haut classement de sa carrière jusque là, et en double no 233 mondial.

2010[modifier | modifier le code]

Vasek Pospisil débute son année 2010 en perdant au premier tour en simple au Challenger de Salinas Diario Expreso. En double, lui et son partenaire Márcio Torres du Brésil atteignent les demi-finales, où ils s'inclinent face aux jumeaux Ratiwatana, têtes de série. Il devient no 312 mondial en simple et no 189 en double.

Il termine l'année classé no 339 mondial en simple et no 153 en double.

2011[modifier | modifier le code]

Vasek Pospisil au service en 2011.

En 2011, il atteint les demi-finales des tournois Challenger de Rimouski, de León et de Vancouver. Il est invité au Masters du Canada lors duquel il bat le 22e mondial Juan Ignacio Chela et s'incline au tour suivant face à Roger Federer. Il se qualifie ensuite pour le tableau de l'US Open. Il atteint le second tour et s'incline face à Feliciano López. Il se qualifie encore aux tournois ATP de Saint-Pétersbourg et de Valence, lors duquel il bat John Isner au premier tour avant de s'incliner face à David Ferrer.

2012[modifier | modifier le code]

Vasek Pospisil au Tournoi du Queen's 2012 (ATP)

En simple, il remporte les tournois Challenger de Rimouski et de Challenger de Granby. Il est invité au Masters du Canada et atteint le second tour après avoir battu le 26e mondial Andreas Seppi. Il atteint les quarts de finale au tournoi de Kuala Lumpur.

Il est sélectionné pour le tournoi de tennis des Jeux olympiques 2012 à Londres. Il perd au premier tour en simple face à David Ferrer et au second tour en double avec son compatriote Daniel Nestor face aux Serbes Janko Tipsarević et Nenad Zimonjić.

En Coupe Davis, il est sélectionné pour la rencontre des 1/8 de finale contre l'équipe de France[1], lors de laquelle il perd face à Jo-Wilfried Tsonga.

En double, il remporte le Challenger de Granby avec son compatriote Philip Bester.

2013, l'éclosion[modifier | modifier le code]

En simple, il atteint la finale du tournoi Challenger de Rimouski mais s'incline face au Sud-Africain Rik De Voest. Il remporte le tournoi Challenger de Soweto aux dépens du Polonais Michał Przysiężny, qui abandonne sur le score de 67-7, 6-0 et 4-1 pour cause de mal de dos[2]. Il est entraîné par le coach français Frédéric Fontang, qui a notamment formé Jérémy Chardy. En juillet, il atteint son meilleur résultat en carrière dans un tournoi de l'ATP World Tour à Bogota en atteignant la demi-finale avant de se faire éliminer par Alejandro Falla. Deux semaines plus tard, Vasek Pospisil remporte l'Open d'Odlum Brown de Vancouver en battant l'Anglais Daniel Evans. Cette victoire le fait monter jusqu’à la 71e place mondiale, son meilleur classement en carrière.

Il fait ensuite parler de lui lors du Masters du Canada au mois d'août, où il réalise de magnifiques performances pour se qualifier pour la première fois de sa carrière dans un quart de finale d'un Masters 1000. Il bat pour cela le no 20 mondial John Isner (5-7, 7-65, 7-64), Radek Štěpánek (6-2, 6-4), puis le sixième joueur mondial, le Tchèque Tomáš Berdych (7-5, 2-6, 7-65). Il obtient ensuite sa place dans le dernier carré du tournoi, suite à l'abandon de Nikolay Davydenko après avoir obtenu les trois premiers jeux de la partie. Il rencontre en demi-finale le Canadien Milos Raonic (13e mondial) pour la toute première demi-finale entièrement canadienne du tournoi. Son parcours s'arrête à ce stade, il s'incline face à son compatriote 4-6, 6-1, 64-7. Ce beau résultat le fait monter à la 40e place mondiale.

À l'Open de Bâle, au premier tour, il bat en deux sets le Néerlandais Robin Haase, finaliste à Vienne la semaine précédente. Au deuxième tour, il vainc le puissant serveur Ivo Karlović. En quarts de finale, il bat Ivan Dodig en deux sets (7-6, 6-4). En demi-finale, il affronte son idole de jeunesse et le favoris de la foule, Roger Federer. Après un long match très serré, Federer finit par contenir son jeune adversaire et le battre tard au troisième set (2-6, 7-6, 5-7). Cette belle semaine le fait monter au 31e rang mondial, son meilleur classement.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple[modifier | modifier le code]

Aucune

Titre en double (1)[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 23/06/2014 Drapeau : Royaume-Uni Tournoi de Wimbledon
 Wimbledon
G. Chelem Gazon (ext.) Drapeau : États-Unis Jack Sock Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
7-65, 63-7, 6-4, 3-6, 7-5 Parcours
  1. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2011 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne F. López
2012 1er tour (1/64) Drapeau : France É. Roger-Vasselin 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis S. Querrey
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine H. Zeballos 2e tour (1/32) Drapeau : Russie M. Youzhny 1er tour (1/64) Drapeau : Brésil R. Dutra Silva
2014 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 1er tour (1/64) Drapeau : Russie T. Gabachvili
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2013 1/8 de finale
Drapeau : Canada J. Levine
Drapeau : Inde M. Bhupathi
Drapeau : Autriche J. Knowle
1/8 de finale
Drapeau : Canada D. Nestor
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Autriche J. Knowle
Drapeau : Australie A. Bolt
Drapeau : Australie A. Whittington
1er tour (1/32)
Drapeau : États-Unis R. Ram
Drapeau : Royaume-Uni J. Murray
Drapeau : Australie J. Peers
Victoire
Drapeau : États-Unis J. Sock
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2011 2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
2012 1er tour
Drapeau : France N. Mahut
2e tour
Drapeau : Argentine J. Mónaco
2013 1er tour
Drapeau : Ouzbékistan D. Istomin
1/2 finale
Drapeau : Canada M. Raonic
2e tour
Drapeau : Belgique D. Goffin
2e tour
Drapeau : France G. Monfils
1er tour
Drapeau : Espagne P. Andújar
2014 2e tour
Drapeau : Kazakhstan M. Kukushkin
2e tour
Drapeau : Slovénie A. Bedene
1er tour
Drapeau : Espagne R. Bautista
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saison 2012 de Vasek Pospisil, www.lequipe.fr
  2. Pospisil l'emporte à Soweto, www.journaldemontreal.com

Liens externes[modifier | modifier le code]