Guillermo Ochoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ochoa.
Guillermo Ochoa
Macedo Novaes 7222.JPG
Avec l'ACA, à Rennes, en mai 2013.
Biographie
Nom Francisco Guillermo Ochoa Magaña
Nationalité Drapeau du Mexique Mexique
Naissance 13 juillet 1985 (29 ans)
Lieu Guadalajara
Taille 1,83 m
Poste Gardien
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2011 Drapeau : Mexique Club América 289 (0)
2011-2014 Drapeau : France AC Ajaccio 116 (0)
2014- Drapeau : Espagne Málaga CF 0 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2005- Drapeau : Mexique Mexique 061 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 30 juin 2014

Francisco Guillermo Ochoa Magaña, plus connu sous le nom de Guillermo Ochoa ou Memo Ochoa, né le 13 juillet 1985 à Guadalajara, est un footballeur mexicain. Il joue titulaire au poste de gardien de but avec Málaga et l'équipe du Mexique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec le Club America contre le Real Madrid, le 27 juillet 2010 à San Francisco (match amical).

Guillermo Ochoa débute à 17 ans dans les cages de l'America. C'est l'ancien sélectionneur néerlandais Leo Beenhakker qui est le premier à lui faire confiance, après la blessure du portier titulaire, Adolfo Ríos (en)[1].

Guillermo Ochoa fait ses débuts internationaux en décembre 2005 contre l'équipe de Hongrie. Ochoa participe à la coupe du monde 2006 avec l'équipe du Mexique.

La carrière de « Memo » Ochoa est météorique depuis sa grande performance dans le match entre l'équipe du Mexique et l'équipe du Brésil lors de la Copa América 2007, au cours de laquelle le Mexique s'impose 2-0. Il devient ainsi un phénomène médiatique, surtout en Amérique centrale où il apparaît sur la couverture des jeux FIFA 08 et FIFA 09. Cette année-là, il fait partie de la liste des 50 nominés pour le Ballon d'Or.

Néanmoins, lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud en 2010, il est relégué sur le banc durant toute la compétition par le sélectionneur Javier Aguirre qui lui préfère Óscar Pérez. "Memo" a du mal à se relever de cette désillusion et encaisse des buts évitables. Dès lors, il est l'objet de critiques, notamment de la part d'Antonio Carbajal, ancien gardien international[1].

Entraînement avec Ajaccio.

Après que son nom fut cité pour rejoindre des clubs comme Fulham, l'Olympiakos ou le Paris SG, il débarque à Ajaccio. Il déclare que c'est le seul club qui a gardé confiance en lui après qu'il a été contrôlé positif au clenbutérol le 21 mai, durant la Gold Cup[2]. Selon France-Football, son arrivée en Corse est une question de business. En effet, la chaîne de télévision mexicaine Televisa, véritable empire dans le pays, propriétaire du club America, s'est offert en 2009, via son canal sportif TDN, les droits de la Ligue 1. Aussi pour valoriser son investissement, la chaîne mexicaine souhaitait absolument placer l'une des figures aztèques les plus médiatiques en France. Ce sera à Ajaccio[1],[3],[4].

Le lendemain de l'annonce de son transfert, la Fédération mexicaine de football renonce à sanctionner le gardien mexicain et ses quatre coéquipiers internationaux (Francisco Javier Rodríguez du PSV Eindhoven, Edgar Duenas et Antonio Naelson de Toluca, Christian Bermudez de l'Atlante), estimant qu'ils ont été victimes d'une contamination alimentaire, alors que les joueurs risquaient une suspension de deux ans[5].

Guillermo Ochoa débute en Ligue 1 le 6 août 2011, face au Toulouse FC en s'inclinant (0-2) au stade François-Coty. Toutefois, il réalise un très grand match la semaine suivante, à Gerland, face à Lyon, permettant à son équipe d'obtenir un partage des points (1-1)[6].

Le 20 mai 2012, il est l'un des grands artisans du maintien en Ligue 1 de l'AC Ajaccio, grâce à une victoire (2-0) face au Toulouse FC.

Il réalise encore une belle saison en 2013 avec le club corse, en effectuant des arrêts de grande classe. Il garde notamment sa cage inviolée à 12 reprises[7]. Néanmoins, il ne sera pas nommé pour les trophées UNFP.

Le 18 août 2013, Ochoa réalise un match de grande classe face au Paris-Saint-Germain en faisant 12 parades pour le compte de la 2e journée de Ligue 1 2013-2014, il fut d'ailleurs élu meilleur joueur de la journée.

Il finit par totaliser, à la fin de l’année 2013, 146 arrêts sur l’année pour l’ACA, plus que tous les autres gardiens des 5 grands championnats européens[8].

Le 10 mai 2014, Ochoa effectua le dernier match à domicile de son contrat face à l'équipe de Reims. Il se montra particulièrement habile durant toute la rencontre permettant à l'ACA de remporter le match (2-1), acclamé par le public.

Le 17 juin 2014, pendant le deuxième match des phases de poules de la Coupe du monde 2014 face au Brésil, Ochoa réalise un match d'anthologie avec quatre parades et arrêts réflexes remarquables. Il confiera après la rencontre qu'il s'agissait là « sans doute du match de (sa) vie ». Il permet à son équipe d'assurer le nul. Il est élu « homme du match »[9],[10].

Le 2 août 2014, Ochoa signe pour trois ans à Málaga.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Très fort sur sa ligne, Ochoa a cependant été critiqué pour certains buts qu'il a encaissés sur des tirs lointains ou à cause de ses sorties hasardeuses. Antonio Carbajal, ancien gardien du Mexique, a notamment déclaré : « Il se prend trop de buts sur des tirs lointains. Sur les centres, il peine trop souvent dans ses sorties. Je commence à me demander s'il n'a pas des problèmes de vue et de concentration... »[1].

Mesurant 1,83 m, Guillermo Ochoa est un « petit » gardien de but, à l'image de son prédécesseur Jorge Campos mais ceci ne pose aucun problème[11].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Ochoa avec l'équipe mexicaine, face à la Colombie en 2010.

En club[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d France-Football, 12 juillet 2011.
  2. Canal + News, Ochoa: "Heureux d'être à Ajaccio", 16 juillet 2011.
  3. « Signature reportée pour Ochoa à Ajaccio », sur opl.fr, 30 juin 2011.
  4. « Signature du Mexicain Guillermo Ochoa à Ajaccio pour trois ans », sur opl.fr, 9 juillet 2011.
  5. « Les cinq joueurs positifs au clenbutérol disculpés au Mexique », sur Tsur7.be, 8 juillet 2011.
  6. « Un Ochoa de gala », sur eurosport.fr, 13 août 2011.
  7. Fiche de Guillermo Ochoa sur transfermarkt.
  8. Geoffrey Steines, Ligue 1 - Valbuena le provocateur, Kalou le dribbleur, Verratti le distributeur : les stats de 2013, Eurosport, 27 décembre 2013.
  9. « Ochoa et le Mexique résistent au Brésil ! », sur maxifoot.fr, 17 juin 2014.
  10. « Ochoa, gardien mexicain, sort de l'anonymat d'Ajaccio pour devenir une des stars de la Coupe du monde 2014 en tenant le Brésil en échec », sur huffingtonpost.fr, 18 juin 2014.
  11. Les plus petits des grands gardiens