Fort de Vézelois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort de Vézelois
Image illustrative de l'article Fort de Vézelois
Description
Type d'ouvrage Fort
Dates de construction De 1883 à 1886
Ceinture fortifiée Place fortifiée de Belfort
Utilisation Protection et surveillance.
Utilisation actuelle Visite sur demande, location
Propriété actuelle Commune de Vézelois, géré par une association.
Garnison
Armement de rempart
Armement de flanquement
Organe cuirassé
Modernisation béton spécial 1909
Programme 1900
Dates de restructuration
Tourelles 1 Tourelle de 75mm et 2 Tourelle mitrailleuse
Casemate de Bourges Une seule
Observatoire 2 Observatoires cuirassés
Garnison 550 Hommes.
Programme complémentaire 1908
Coordonnées 47° 36′ 02″ N 6° 54′ 29″ E / 47.600542, 6.90793347° 36′ 02″ Nord 6° 54′ 29″ Est / 47.600542, 6.907933  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Vézelois

Sur les autres projets Wikimedia :

Le Fort de Vézelois, de son vrai nom Fort Ordener, a été construit entre 1883 et 1886. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières. Il fait partie intégrante de la place forte de Belfort.

Il est situé entre les communes de Meroux et de Vézelois.


Description[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été construit de 1883 à 1886 et tient son nom d’un général d’Empire, Michel Ordener.

Le Fort Ordener a été construit en même temps et dans le but de couvrir le Fort de Bessoncourt. Il avait pour rôle de contrôler les routes venant de Suisse ainsi que la voie ferrée de Mulhouse.

À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique.

Lors des deux Guerres Mondiales le Fort Ordener est inactif. Il sera ensuite utiliser comme dépôt de munitions pour l’armée.

Le Fort Ordener a été racheté par la commune de Vézelois en 1999. Le Renouveau est l’association qui s’occupe de la restauration et de la communication autour du fort.


Modifications de 1886 à 1914[modifier | modifier le code]

Pièces de remparts du Fort Cuirassements et casemates Flanquement des fossés Nombres de pièces
1886 7 canons de 155L
5 canons de 120L
4 canons de 95L
2 mortiers de 220
1 mortiers de 32
6 canons révolver
6 canons de 7
31
1903 13 canons de 90
1 mortiers de 32
6 canons révolver
6 canons de 12 culasses
26
1906 13 canons de 90
1 mortiers de 32
6 canons révolver
6 canons de 12 culasses
26
1907 11 canons de 90
1 mortiers de 32
6 canons révolver
6 canons de 12 culasses
24
1912 11 canons de 90 (en réserve)
2 mortiers de 27
2 mortiers de 32
2 tourelles de mitrailleuses
1 tourelle de 75 R 05
2 observatoires cuirassés
1 casemate de Bourges
6 canons révolver
6 canons de 12 culasses
33
1914 13 canons de 90 (en réserve)
2 mortiers de 27
2 mortiers de 32
1 section de mitrailleuses
2 tourelles de mitrailleuses
1 tourelle de 75 R 05
2 observatoires cuirassés
1 casemate de Bourges
6 canons révolver
6 canons de 12 culasses
36

Son Architecture[modifier | modifier le code]

Ce fort en forme de pentagone est symétrique et est entouré de larges fossés. Il pouvait abriter théoriquement un maximum d’environ 550

hommes ainsi qu’une trentaine de canons. Le Fort Ordener est composé d’une large courtine, d’une cours centrale, de plusieurs casernes, de poudrières ainsi que d’autres bâtiments non consacrés à la guerre tel qu’une infirmerie ou encore une cuisine. 1888 – 1889 Un tiers de sa caserne centrale a été recouvert d’une carapace de béton.

Il est modernisé en 1909 notamment par le remplacement des caponnières par des coffres de contrescarpes ainsi que l’aménagement d’abris, de parapets pour l’infanterie, d’une tourelle de 75 et de deux tourelles mitrailleuses.


Galerie Photos[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]