Fort des Ayvelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 43′ 36″ N 4° 44′ 15″ E / 49.72667, 4.7375

Entrée du fort

Le Fort des Ayvelles également connu sous le nom du Fort Dubois-Crancé est un ouvrage militaire situé sur le territoire des communes de Villers-Semeuse et des Ayvelles dans les Ardennes.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit à partir de 1876 dans le cadre du Système Séré de Rivières sous la direction du capitaine Léon Boulenger, le fort est achevé en 1878. Ses quatre faces mesurent 250 mètres et un fossé de 10 mètres de large pour 8 mètres de haut l'entoure[1]. Il doit à l'époque bloquer l'accès de l'ennemi aux voies de chemin de fer menant à Reims, Montmédy, Givet et Hirson. Sa capacité se monte à 880 hommes.

Le fort des Ayvelles est déclassé en 1899. Les nouvelles armes comme l'obus-torpille le rendent inopérant. Lors de la Première Guerre mondiale, il abrite une garnison d'environ 1 200 hommes. Pris par les Allemands le 29 août 1914, le fort est en partie détruit en 1918. En 1940, le fort est bombardé et des résistants sont exécutés dans les douves.

Aujourd'hui, le fort est restauré par des bénévoles, notamment l'Association du Fort et de la Batterie des Ayvelles.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Ardennes en marche, avril 2008, p. 36.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :