Décoration (honorifique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Décoration.

Une décoration est une distinction honorifique remise par un État à une personne physique ou morale (par exemple une ville, une unité militaire, un navire, un établissement d'enseignement) en reconnaissance d'un service civil ou militaire. La décoration se marque physiquement par le port d'un insigne métallique (souvent une médaille ou une croix) appendu à un ruban.

Sortes de décorations[modifier | modifier le code]

On distingue trois sortes de médailles: officielles militaires, officielles civiles et autres.

Elles récompensent un acte ou une situation exceptionnelle, une longue période de service (comme la médaille du travail: argent =20ans de service, vermeil =30 ans, or =35 ans et grand-or =40ans), la participation à une campagne ou toutes sortes de services rendus à un État, à un souverain, à une institution ou un organisme.

La médaille est le plus souvent une décoration officielle obtenue à titre personnel (acte de sauvetage ou de bravoure) ou collectif (ensemble des participants à une expédition militaire). Si elles sont officielles (remises au nom d'un État ou reconnues par un État), elles peuvent être portées en boutonnière par le bénéficiaire sur le veston, l'habit ou l'uniforme sous forme d'un simple ruban, en réduction ou sous sa forme dite d'ordonnance (taille à sa création) suivant le cas (le récipiendaire doit en requérir le droit de port pour les médailles étrangères, auprès du ministère ad hoc).

Des médailles (d'or, d'argent ou de bronze) sont remises aux vainqueurs de compétitions sportives et à leurs suivants (deuxième, troisième ...). Bien que reconnues comme officielles elles ne sont pas autorisées de port en public sous forme de ruban de boutonnière ou de poitrine sur les vêtements civils ou militaires.

Nul ne peut arborer un ordre, ou une médaille sans qu'il n'en ait reçu le diplôme et l'autorisation de son gouvernement pour les ordres étrangers. Le port illicite de décoration est partout puni par la loi.

L'étude des ordres de chevalerie et de mérite, des décorations, des médailles (officielles ou non) militaires ou civiles, et leur collection, est appelée phaléristique.

Décorations officielles militaires[modifier | modifier le code]

Médaille Interalliée 1914-1918 de la victoire[modifier | modifier le code]

  • Belgique
  • Brésil
  • Cuba
  • États-Unis
  • France
  • Grande-Bretagne
  • Grèce
  • Italie
  • Japon
  • Pologne
  • Portugal
  • Roumanie
  • Siam (Thaïlande)
  • Tchécoslovaquie

Décorations américaines[modifier | modifier le code]

Décorations belges[modifier | modifier le code]

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • Ordre de Léopold Ier avec glaives croisés pour la Seconde Guerre mondiale
  • Ordre de la Couronne avec glaives croisés
  • Ordre de Léopold II avec glaives croisés
  • Croix de Guerre 1940-1945
  • Médaille de la Résistance 1940-1945
  • Croix du Prisonnier Politique 1940-1945
  • Décoration Civile 1940-1945
  • Croix des Évadés 1940-1945
  • Médaille de la Reconnaissance Belge 1940-1945
  • Médaille du Volontaire de Guerre 1940-1945
  • Médaille du Volontaire de Guerre Combattant 1940-1945
  • Médaille Commémorative de la Guerre 1940-1945
  • Médaille des Prisonniers de Guerre 1940-1945
  • Médaille Maritime 1940-1945
  • Médaille Commémorative de la Campagne d'Abyssinie
  • Médaille de la Guerre Africaine 1940-1945
  • Médaille de la Résistance Civile
  • Médaille des Réfractaires
  • Médaille des Déportés
  • Médaille de l'Effort de Guerre Colonial 1940-1945
  • Médaille du Combattant Militaire de la Guerre 1940-1945
  • Medailles des Résistants aux Nazisme dans les Territoires Annexés
  • Croix d'Honneur de la Croix Rouge de Belgique 1940-1945
  • Palmes de Bronze de la Croix Rouge de Belgique 1940-1945
  • Médaille des Centres de Recrutement de l'Armée belge

Autres[modifier | modifier le code]

  • Croix de Guerre (1954)
  • Croix Militaire
  • Décoration Militaire
  • Médaille commémorative des théâtres d'opérations extérieurs, avec agrafe "Corée-Korea"
  • Médaille du volontaire de guerre Corée
  • Médaille du volontaire de guerre combattant Corée
  • Croix d'honneur pour service militaire à l'étranger
  • Médaille commémorative pour missions ou opérations à l'étranger
  • Médaille commémorative des opérations humanitaires armées
  • Médaille du mérite militaire
  • Médaille pour services rendus

Décorations britanniques[modifier | modifier le code]

Décorations canadiennes[modifier | modifier le code]

Médailles commémoratives des opérations de l'ONU[modifier | modifier le code]

Médailles commémoratives des opérations de l'OTAN[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2004, L'OTAN a créé la médaille Non-Article 5 pour des mandats se déroulant dans les Balkans (Kosovo, Bosnie-Herzégovine). + l'Afghanistan + la Libye

Décorations militaires françaises[modifier | modifier le code]

La réglementation régit l'ordre dans lequel l'on cite et porte les décorations suivantes :

  1. Légion d'honneur
  2. Croix de la Libération
  3. Médaille militaire
  4. Ordre national du Mérite
  5. Croix de guerre 1914-1918
  6. Croix de guerre 1939-1945
  7. Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
  8. Croix de la Valeur militaire
  9. Médaille de la Gendarmerie nationale
  10. Médaille de la Résistance
  11. Médaille des évadés
  12. Croix du combattant volontaire 1914-1918
  13. Croix du combattant volontaire 1939-1945
  14. Croix du combattant volontaire
  15. Croix du combattant volontaire de la Résistance
  16. Croix du combattant
  17. Médaille de l'Aéronautique
  18. Médaille d’Outre-Mer (anciennement Médaille coloniale)
  19. Médaille de la Défense nationale
  20. Médaille des Services Militaires Volontaires
  21. Médaille du mérite agricole

Les autres décorations se citent ensuite, sans ordre imposé :

Décorations italiennes[modifier | modifier le code]

Décorations japonaises[modifier | modifier le code]

Décorations du Monténégro[modifier | modifier le code]

Décorations roumaines[modifier | modifier le code]

  • Ordre de l'Étoile de Roumanie
  • Ordre de la Couronne
  • Croix de la Vertu Militaire
  • Croix de Michel le Brave

Décorations russes[modifier | modifier le code]

Ordres[modifier | modifier le code]

  • Ordre Impérial de Saint-André le Premier Nommé (Орден Святого апостола Андрея Первозванного), institué en 1698.
  • Ordre de Saint Aleksandr Nievsky (Орден Святого Александра Невского), institué le 1er juin 1725.
  • Ordre Impérial Militaire de Saint-Georges, martyr et victorieux [1ères, 2e, 3e et 4e classes] (Императорский Военный орден Святого Великомученика и Победоносца Георгия), institué le 7 décembre 1769.
  • Ordre Impérial du Prince Saint-Vladimir, l'Egal des Apôtres [4 classes] (Императорский орден Святого Равноапостольного князя Владимира), institué le 3 octobre 1782.
  • Ordre de Saint-Anne [4 classes] (Орден Святой Анны), institué en 1797.
  • Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Ordre du Souverain de Malte) [3 classes] (Орден Святого Иоанна Иерусалимского (Мальтийский крест), institué le 29 novembre 1798.
  • Ordre Impérial et Tsariste de Saint-Stanislav [3 classes] (Императорский и Царский орден Святого Станислава), institué en 1831.
  • Ordre Impérial et Tsariste de l'Aigle Blanc, (Императорский и Царский орден Белого Орла), institué par l'Empire Russe en 1831, d'après un ordre polonais créé en 1325.
  • Ordre "Virtuti Militari" (Pour le Mérite Militaire) (За воинскую доблесть), institué en Russie en 1831 et en Pologne le 22 juin 1792.

Médailles[modifier | modifier le code]

  • Croix de Saint-Georges, s'ajoute à l'Ordre de Saint-Georges, il en existe 4 classes, deux d'argent et deux d'or.
  • Médaille de Saint-Georges, de deux classes différentes (argent et or).
  • Médaille de Saint-Anne (1796), incorporée à l'Ordre de Saint-Anne.
  • Médaille commémorative du centenaire de la Victoire de 1812.
  • Médaille de la prise de Paris en 1814.
  • Médaille "Année 1812", pour les combattants pendant la Guerre Patriotique.
  • Croix "Pour le service dans le Caucase" (1864).
  • Médaille commémorative de la guerre contre le Japon (1904-1905).
  • Médaille commémorative de la campagne de Chine (1900-1901).
  • Médaille commémorative du règne de l’Empereur Alexandre III.
  • Médaille commémorative du règne de l’Empereur Nicolas I.
  • Médaille du Zèle (1801).
  • Médaille commémorative de la guerre contre la Turquie dans le Caucase et la péninsule de Crimée (1853-1856), créée le 26 août 1856 par le Tsar Alexandre II.
  • Médaille du Tricentenaire de la dynastie des Romanov (Portée à titre héréditaire encore aujourd'hui), instituée le 21 février 1913 par le tsar Nicolas II de Russie.
  • Médaille de l'expédition navale orientale (1904-1905), deux classes or et argent.
  • Médaille commémorative du cinquantenaire de la défense de Sévastopol (1903).
  • Médaille de la conquête de la Tchétchénie et du Daghestan (1857-1859).
  • Médaille des campagnes d'Asie-Centrale (1898).
  • Médaille des campagnes en Perse (1828).
  • Médaille de la guerre Turco-égyptienne (1833).
  • Médaille de la Croix-Rouge de la guerre Russo-japonaise (1906).
  • Médaille commémorative de la guerre contre la Turquie de 1877-1878 (1878).
  • Médaille de la conquête du Khan de Khokand (1876).
  • Médaille commémorative de la bataille de Lesnaya.
  • Médaille commémorative de la bataille de Kalish (1706).
  • Médaille de la Mobilisation Générale (1915), dernière décoration créée par l'Empereur Nikolaï Aleksndrovitch.

Décorations serbes[modifier | modifier le code]

  • Médaille de la Vertu Militaire
  • Étoile de Karageorges
  • Ordre de l'Aigle Blanc
  • Médaille de la Bravoure

Décorations soviétiques[modifier | modifier le code]

Médailles militaires[modifier | modifier le code]

(entre parenthèses la date où la décoration a été instituée)

-Médailles commémorant la défense des grandes villes d'Union Soviétique :

  • Médaille "Pour la Défense de Léningrad" (22 décembre 1942).
  • Médaille "Pour la Défense de Moscou" (1er mai 1944).
  • Médaille "Pour la Défense d'Odessa" (22 décembre 1942).
  • Médaille "Pour la Défense de Sévastopol" (22 décembre 1942).
  • Médaille "Pour la Défense de Stalingrad" (22 décembre 1942).
  • Médaille "Pour la Défense de Kiev" (21 juin 1961).
  • Médaille "Pour la Défense du Caucase" (1er mai 1944).
  • Médaille "Pour la Défense des Territoires Polaires"(5 décembre 1944).

-Médailles commémorant la Capture ou la Libération des grandes villes étrangères par l'Armée Rouge :

  • Médaille "Pour la Libération de Prague" (9 juin 1945).
  • Médaille "Pour la Libération de Belgrade" (21 juin 1961).
  • Médaille "Pour la Libération de Varsovie" (9 juin 1945).
  • Médaille "Pour la Capture de Berlin" (9 juin 1945).
  • Médaille "Pour la Capture de Koenigsberg" (9 juin 1945).
  • Médaille "Pour la Capture de Vienne" (9 juin 1945).
  • Médaille "Pour la Capture de Budapest" (9 juin 1945).

-Médailles Commémoratives :

  • Médaille de la Victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre Patriotique (9 mai 1945).
  • Médaille de la Victoire sur le Japon (30 septembre 1945).
  • Médaille de Vétéran Internationaliste (Guerre d'Afghanistan).

-Médailles de la Valeur, de l'Armée et de la Flotte :

  • Médaille du Service Combattant (17 octobre 1938).
  • Médaille de la Bravoure (17 octobre 1938).
  • Médaille d'Ouchakov (3 mars 1944).
  • Médaille de Nakhimov (3 mars 1944).
  • Médailles de Partisan de la Grande Guerre Patriotique (2 février 1943).

-Médailles commémorant la Victoire de 1945 :

  • Médaille du 20e Anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre Patriotique (7 mai 1965).
  • Médaille du 30e Anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre Patriotique (25 avril 1975).
  • Médaille du 40e Anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre Patriotique (12 avril 1985).

(Il faut noter que la médaille pour le 30e anniversaire existe en 2 versions, une pour les combattants et une pour les travailleurs du front et celle du 40e anniversaire comporte une troisième version pour les étrangers.)

-Médailles commémorant la création des Forces Armées de l'Union Soviétique :

  • 20e Anniversaire de la création de l'Armée rouge des Travailleurs et des Paysans (24 janvier 1938).
  • 30e Anniversaire de l'Armée et de la Flotte Soviétiques (18 février 1948).
  • 40e Anniversaire des Forces Armées Soviétiques (18 décembre 1957).
  • 50e Anniversaire des Forces Armées Soviétiques (26 décembre 1967).
  • 60e Anniversaire des Forces Armées Soviétiques (28 janvier 1978).
  • 70e Anniversaire des Forces Armées Soviétiques (28 janvier 1988).

-Médailles de Service dans les Forces Armées, le KGB, le MVD et le MOOP :

  • 10 ans de Service Irréprochable (25 janvier 1958).
  • 15 ans de Service Irréprochable (25 janvier 1958).
  • 20 ans de Service Irréprochable (25 janvier 1958).
  • Médaille de Vétéran des Forces Armées de l'U.R.S.S. (20 mai 1976).
  • Médaille du Service Distingué dans la Surveillance des Frontières d'État de l'U.R.S.S. (13 juillet 1950).
  • Médaille du Service Distingué dans le Maintien de l'Ordre Public (1er novembre 1950).

-Médailles diverses :

  • Médaille Pour le renforcement de l'Alliance Militaire (25 mai 1979).
  • Médaille commémorative des 50 ans de la Milice soviétique (20 novembre 1967).
  • Médaille du Service Militaire Distingué (1re et 2e classes) (28 octobre 1974).

Décorations civiles[modifier | modifier le code]

-Médailles Principales :

  • Médaille du Travail Courageux (27 décembre 1939).
  • Médaille du Travail Distingué (27 décembre 1938).
  • Médaille du Travail Héroïque durant la Grande Guerre patriotique (6 juin 1945).
  • Médaille de la Bravoure dans le Combat contre le Feu (31 octobre 1957).
  • Médaille du Sauvetage des Noyés (16 février 1957).
  • Médaille de Vétéran du Travail (18 janvier 1974), cette médaille a été la plus distribuée, avec plus de 36 000 000 de récipiendaires.

-Médailles du développement et de la mise en valeur des territoires :

  • Médaille de la Restauration des Mines du Donbass (10 septembre 1947).
  • Médaille de la Reconstruction des Entreprises Métallurgiques de Fer du Sud (18 mai 1948).
  • Médaille du Développement des Terres Vierges (20 octobre 1956).
  • Médaille du Développement des régions des Terres Non-noires de l'U.R.S.S. (30 septembre 1977).
  • Médaille du Développement des Complexes Pétrochimiques de Sibérie occidentale (28 juillet 1978).
  • Médaille de la Construstion de la Ligne du Baïkal-Amour-Magistral (8 octobre 1976).

-Médailles Commémoratives :

  • Médaille du 100e Anniversaire de V. I. Lénine (5 novembre 1969), il en existe trois modèles, pour les civils, les militaires et les étrangers.
  • Médaille Commémorative des 800 ans de Moscou (20 septembre 1947).
  • Médaille Commémorative des 250 ans de Léningrad (19 may 1957).
  • Médaille Commémorative des 1500 ans de Kiev (10 may 1982).

-Médailles de la Maternité :

  • Médaille de la Maternité de 1re Classe (8 juillet 1944), pour 6 enfants.
  • Médaille de la Maternité de 2e Classe (8 juillet 1944), pour 5 enfants.

Médailles officielles civiles[modifier | modifier le code]

Médailles officielles civiles françaises[modifier | modifier le code]

Médailles américaines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Order of Prince Danilo I », sur www.orderofdanilo.org (consulté le 20 juillet 2010)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Article « Décorations », Règles typographiques, Imprimerie Nationale (2002)
  • Bruno Dumons (dir.), La fabrique de l'honneur. Les médailles et les décorations en France (XIXe-XXe s.), Presses universitaires de Rennes,‎ 2009, 200 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :