Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre
Image illustrative de l'article Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre
Abréviation UNFICYP
Type Opération de maintien de la paix
Résolution(s) 186 (1964)
Durée 51 ans 3 mois et 4 jours
Siège Camp des casques bleus (Aéroport international de Nicosie, Chypre)
Commandement de la force Drapeau de la République populaire de Chine Chao Liu
Contribution et personnel
Contributeurs
Effectif {{{effectif}}}
Troupe 860 soldats
Policiers 67 policiers
Civils locaux 111 civils
Civils internationaux 37 civils
Pertes 181 personnes

La Force des Nations unies chargée du maintien de la paix à Chypre (UNFICYP pour United Nations Peacekeeping Force in Cyprus) a été créée en 1964. Chypre est alors en proie à de violents affrontements entre communautés grecque et turque. Par sa résolution 186 (1964), le Conseil de sécurité des Nations unies entend « prévenir toute reprise des combats et, selon qu'il conviendra, contribuer au maintien et au rétablissement de l'ordre public ainsi qu'au retour à une situation normale. » Après l'intervention militaire turque à l'été 1974, le Conseil de Sécurité élargit le mandat de l'UNFICYP et établit une zone tampon démilitarisée : la Ligne verte, contrôlée par l'UNFICYP.

Le quartier général de l'UNFICYP est basé à Nicosie. Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la mission est l’américaine Lisa Buttenheim[1],[2], nommée en 2010. Le Commandant de la Force est depuis le 1er janvier 2011 le général de division Chao Liu (République populaire de Chine)[3],[2]. En décembre 2010, les effectifs atteignent 1072 personnes, répartis entre soldats (854), policiers (68) et personnel civil international (37) et local (113)[2].

Mi-mai 2014, Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU, annonce la nomination de la général de division norvégienne Kristin Lund à la tête de l'UNFICYP ; il s'agit de la première femme à prendre la tête d'une force de maintien de la paix de l'organisation[4].

Pays contributeurs[modifier | modifier le code]

Au titre des effectifs militaires[5]

  • Argentine, Autriche, Brésil, Canada, Chili, Chine, Croatie, Hongrie, Norvège, Paraguay, Royaume-Uni, Serbie, Slovaquie et Ukraine.

Au titre du personnel de police[5]

  • Australie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Inde, Irlande, Italie, Lituanie, Monténégro, Roumanie, Serbie, Slovaquie et Ukraine.

Médaille[modifier | modifier le code]

Ruban de la Médaille de l'UNFICYP.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]