Ordre du Chrysanthème

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ordre suprême du Chrysanthème
Image illustrative de l'article Ordre du Chrysanthème
Grand Ordre de la Décoration du Chrysanthème

Type Ordre à une classe
Décerné pour à la discrétion de l'Empereur
Statut Toujours décernée
Chiffres
Date de création 1876
Importance
Précédent Ordre des fleurs de paulownia aucune Suivant

Image illustrative de l'article Ordre du Chrysanthème

L’ordre suprême du Chrysanthème (大勲位菊花章, Daikun’i Kikkashō?, littéralement « Grand Ordre de la Décoration du Chrysanthème ») est la plus haute distinction du Japon. Il est avant tout l'ordre dynastique de la maison impériale dont il reprend le kamon, la fleur de chrysanthème à seize pétales. Il a été créé en 1876 et remanié en 1888 par la création d'un grand collier. Il ne comporte qu'une seule classe.

Décoration[modifier | modifier le code]

La décoration de l'ordre du Chrysanthème est basée sur celle de l'ordre du Soleil levant, une étoile d'or à trente-deux rayons émaillés de blanc au centre de laquelle se trouve un cabochon de verre rouge. Les rayons forment ici néanmoins une croix à quatre branche au lieu de l'étoile à huit branche de son modèle. Entre les quatre branches, se trouvent quatre fleurs de chrysanthème émaillées de jaunes et accompagnées de feuilles émailles de vert. La décoration est suspendue à un cordon rouge bordé de pourpre par une bélière en forme de fleur de chrysanthème. Une plaque, à deux rangs de rayons, se porte au sein gauche.

Port[modifier | modifier le code]

S'il n'existe, dans l'absolu, qu'une seule classe dans l'Ordre du Chrysanthème, elle peut être décernée sous deux formes depuis 1888 :

  • le Grand collier (大勲位菊花章頸飾, Daikun’i Kikkashō Keishoku?), désormais réservé à l'empereur et aux souverains étrangers, mais qui peut également être décerné à titre posthume à des citoyens japonais.
  • le Grand cordon (大勲位菊花大綬章, Daikun’i Kikka Daijushō?) qui peut être indifféremment décerné du vivant ou à titre posthume.

Membres de l'Ordre[modifier | modifier le code]

L'ordre doit en partie son prestige à l'extrême rareté de ses récipiendaires. En dehors de la famille impériale et des souverains étrangers, il n'a été accordé à des citoyens japonais que trois fois du vivant du récipiendaire et onze fois à titre posthume.

Grand Collier[modifier | modifier le code]

Grand Cordon[modifier | modifier le code]

Famille impériale
  • L'empereur Akihito
  • Le prince héritier Naruhito
  • Le prince Akishino
  • Le prince Hitachi
  • Le prince Mikasa
  • Le prince Tomohito
  • Le prince Katsura
  • Le prince Takamado
Vivants
À titre posthume

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :