Ordre de la Couronne (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ordre de la Couronne.
Ordre de la Couronne
Image illustrative de l'article Ordre de la Couronne (Belgique)
Médaille d'officier de l'ordre de la Couronne (avers)

Type Ordre de chevalerie comportant 5 classes, 2 palmes et 3 médailles
Décerné pour Services rendus à l’État Belge
Statut Actuellement décerné
Chiffres
Date de création 15 Octobre 1897
1897 - 1908 (Ordre de l’État libre du Congo)
1908 - actuellement (ordre belge)
Importance
Précédent Ordre de Léopold II Ordre royal du Lion Suivant

L'ordre de la Couronne (néerlandais : Kroonorde) est un ordre du Royaume de Belgique établi le 15 octobre 1897 par le roi Léopold II en tant que souverain de l’État indépendant du Congo. Le but de cet ordre était à l'origine d'honorer les faits héroïques et les services exemplaires rendus dans l’État indépendant du Congo. En 1908, l'Ordre fut incorporé dans l'ensemble des décorations belges comme un ordre colonial pour se situer sous l'ordre de Léopold.

De nos jours, l'Ordre de la Couronne est décerné pour services rendus à l’État belge, spécialement pour services méritant dans la fonction publique. L'ordre de la Couronne est attribué pour des mérites importants artistiques, littéraires ou scientifiques, dans la sphère des intérêts commerciaux et industriels ou pour des services rendus au pays ou en Afrique,

L'Ordre peut également être accordé aux ressortissants étrangers et est fréquemment décerné au personnel diplomatique et militaire des pays stationnés ou fournissant une aide à la Belgique. Durant la seconde guerre mondiale, l'Ordre de la Couronne fut également décerné aux soldats alliés qui aidèrent à la libération de la Belgique.

L'ordre de la Couronne est décerné par arrêté royal.

Structure[modifier | modifier le code]

Les mêmes insignes et variations en ruban que pour l’ordre de Léopold I sont applicables à cet ordre. Les sous-officiers et soldats, fonctionnaires ou civils de bas rang reçoivent des Palmes.

Il compte 5 classes, 2 palmes et 3 médailles :

Insignes[modifier | modifier le code]

Les insignes de Chevalier à Grand-Croix sont constitués d'une Croix de Malte à cinq branches émaillées de blanc entre lesquelles sont disposés des rayons rectilignes. Lesdits insignes sont en principe en argent pour l'insigne de chevalier et en or ou vermeil pour les classes supérieures. Ils sont suspendu à une couronne de feuilles de laurier et de chêne en émail vert. Le médaillon central de l'avers représente une couronne d'or sur un fond bleu émaillé ; le médaillon central du revers porte le monogramme "L" du Roi Léopold II sur un fond bleu émaillé.

Les médailles de bronze, d'argent et d'or, sont rondes et surmontées d'une couronne royale avec 2 rubans. Sur l'avers figure une couronne qui était jusqu'en 1951 entourée de la devise du Congo Belge en français : Travail et Progrès. Après 1951 la devise est bilingue avec, dans la partie inférieure du cercle, sa traduction en Flamand : Arbeid en Vooruitgang[1]. Sur le revers est gravé un double "L" stylisé couronné et entouré d'une couronne de palmes.

Le ruban de l'ordre est habituellement rouge foncé, mais si l'ordre est conféré dans des circonstances spéciales, les rubans d'officier et de chevalier peuvent présenter les variations suivantes :

  • Glaives croisés sur le ruban si l'ordre a été conféré pour service rendu en temps de guerre[2] (pour la seconde guerre mondiale et la guerre de Corée, une petite barre métallique est adjointe mentionnant le conflit);
  • Lignes dorées verticales surs les bords si acte de bravoure exceptionnel[3];
  • Ligne dorée centrale si acte de mérite exceptionnel durant la guerre[3];
  • Une étoile dorée en plus des lignes dorées s'il y a une citation à l'ordre du jour;
  • Une étoile en argent pour mérite particulier notamment en matière d’œuvres de bienfaisance;
  • Des palmes en argent ou en or si décerné à du personnel militaire en temps de guerre. Pour la première guerre mondiale, la palme porte la lettre "A", monogramme du roi Albert I;

Les étoiles et les lignes verticales dorées peuvent très exceptionnellement être décernées ensemble.

Le ruban des palmes et des médailles possèdent deux lignes blanches verticales sur les bords.

Malgré le fait que, contrairement à l'Ordre de Léopold, il n'y ait pas de division maritime dans l'Ordre de la Couronne, certaines décorations non officielles portent des ancres croisées.

Attribution[modifier | modifier le code]

Conditions actuelles d'attribution des ordres nationaux belges[modifier | modifier le code]

Les ordres nationaux sont décernés par arrêté royal à dates fixes : le 8 avril date anniversaire du roi Albert I, 15 novembre lors de la fête du roi et dans certains cas le 21 juillet, jour de fête nationale pour honorer les services méritoires rendus à la Belgique sur base de l'âge et de la carrière du bénéficiaire. Il existe différents règlements en fonction des ministères, qui précisent les conditions d'attribution. Le Roi peut, de surcroit, décerner un ordre national pour des actes particulièrement méritants. Les arrêtés royaux sont publiés dans le Moniteur Belge.

En haut à gauche: plaque de Grand-croix, au milieu à gauche: plaque de Grand-officier, au centre: ruban de Grand-croix, en haut à droite: croix de commandeur, en bas, de gauche à droite: croix d'officier, croix de chevalier, palmes d'or et d'argent, médaille d'or, d'argent et de bronze

Le ministre des affaires étrangères est le responsable du protocole et donc des ordres nationaux. Il a un rôle de conseiller pour les attributions exceptionnelles. Ces attributions sont contingentées et leur nombre est limité chaque année par décision du conseil des ministres.

Les classes des ordres nationaux sont intégrées dans une hiérarchie combinée définie par la loi dans laquelle l'Ordre de Léopold est supérieur à l'Ordre de la Couronne, lequel est supérieur à l'Ordre de Léopold II. Exceptés certains cas spécifiques, on ne peut être décoré d'un ordre national d'un niveau inférieur au plus élevé déjà reçu.

Les personnes qui font l'objet de poursuites judiciaires ne seront habituellement pas décorées jusqu'à ce qu'elles soient libérées de toutes charges

Conditions d'attribution au personnel militaire[modifier | modifier le code]

L'Ordre de la Couronne est décerné aux militaires sur base de la durée de leur carrière, les années de formation comptant pour moitié :

  • Grand-officier: décerné après 38 ans de services méritoires à un officier avec rang minimum de Lieutenant-général;
  • Commandeur: décerné après 32 ans de services méritoires à un officier avec rang minimum de Colonel;
  • Officier: décerné après 25 ans de services méritoires à un officier avec rang minimum de Capitaine;
  • Chevalier: Décerné après 15 ans de services méritoires à un officier et après 35 ans pour un sous-officier;
  • Palmes d'or: Décernées après 25 ans de services méritoires à un sous-officier et après 35 ans pour un caporal ou un soldat;
  • Palmes d'argent: Décernées après 30 ans de services méritoires à un caporal ou un soldat;

Il n'y a pas de limite d'âge.

Conditions d'attribution au personnel civil[modifier | modifier le code]

Les palmes et les médailles de l'Ordre de la Couronne peuvent être décernées aux employés des secteurs privé et public comme les surveillants de prison, bourgmestres, officiers de police ou membres des conseils communaux.

  • Palmes d'or: Décernées après 45 ans de carrière ou au moment de la retraite si l'employé à travaillé au moins 40 ans;
  • Palmes d'argent: Décernées après 35 ans de carrière.

Qui plus est, la médaille d'or et les palmes d'or et d'argent sont également décernées aux présidents, secrétaires et membres des conseils d'administration d'organisations comme les syndicats sur base du nombre de membres de l'organisation, de la durée de leur carrière dans le conseil.

La croix de chevalier est également décernée aux membres des Comités provinciaux et nationaux pour la promotion du travail qui ont atteint 42 ans après 10 ans de participation au comité national, 20 ans de comité provincial ou après 30 ans de service dans les secrétariat provinciaux et avoir atteint l'âge de 62 ans.

La médaille peut également être décernée sans critère de temps aux administrateurs, directeurs, chefs de département, artisans, architectes, chimistes… sur base individuelle.

La médaille de bronze était attribuée principalement aux travailleurs européens du Congo belge ou de l’État libre du Congo pour 11 ans de service et pendant une période également aux pompiers et gardes champêtres pour 40 ans de carrière.

Personnalités décorées[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Ordre de la Couronne (Belgique).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Arrêté royal du 15 octobre 1897 et du 25 juin 1898 créant l'ordre de la Couronne
  • Arrêté royal du 15 novembre 1915 portant création des palmes pour les ordres nationaux décernés en temps de guerre (Moniteur Belge du 28–30 novembre et 1–4 décembre 1915)
  • Arrêté royal du 24 juin 1919 portant création des bords dorés, des lignes et des étoiles dorées pour les ordres nationaux décernés en temps de guerre (Moniteur Belge du 11–12 août 1919)
  • Arrêté royal du 14 février 1939, instituant des glaives croisés pour les trois ordres nationaux belges (l'Ordre de Léopold I, l'Ordre de la Couronne et l'Ordre de Léopold II) pour services rendus en temps de guerre.
  • Arrêté royal du 24 octobre 1951 sur l’emploi des langues en matière de décorations
  • Arrêté royal du 18 avril 1983 portant création de l’insigne de deux glaives croisés surmontés d’une barrette frappée du millésime 40-45
  • Arrêté royal du 24 janvier 1994 portant création de l’insigne de deux glaives croisés surmontés d’une barrette frappée à la mentionCorée
  • Loi du 1er mai 2006 relative à l'octroi de distinctions honorifiques dans les Ordres nationaux (Moniteur Belge du 24 octobre 2006)
  • Arrêté royal du 13 octobre 2006 définissant les règles et procédures pour l'octroi de distinctions honorifiques dans les Ordres nationaux (Moniteur Belge du 24 octobre 2006)
  • Règlement militaire belge A83 sur les décoration militaires
  • Règlement militaire belge DGHR-REG-DISPSYS-001 du 20 février 2006
  • SPF Emploi, Travail et Concertation Sociale, Clés pour les décorations du travail (Bruxelles: 2008)
  • Borné A.C., Distinctions honorifiques de la Belgique, 1830-1985 (Bruxelles: 1985)
  • Van Hoorebeke P., 175 Ans de l'Ordre de Léopold et les Ordres nationaux belges (MRA: 2007)


Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté royal du 24 octobre 1951 sur l’emploi des langues en matière de décorations a eu pour effet le remplacement des devises unilingues par des devises bilingues.
  2. Arrêté Royal du 14 février 1939
  3. a et b Arrêté Royal du 24 juin 1919