Croix de la Valeur militaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Croix de la Valeur militaire
Illustration.
Avers
Croix de la Valeur militaire
Conditions
Décerné par Drapeau de la France France
Type Médaille
Décerné pour Action d'éclat
Éligibilité Personnels de la défense
Détails
Statut Toujours décernée
Statistiques
Création 1956
Ordre de préséance
Précédent Inférieur
Médaille de la Gendarmerie nationale
Équivalent
Supérieur
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
Suivant
Illustration.
Ruban de la croix de la Valeur militaire

La croix de la Valeur militaire est une décoration militaire française. Elle récompense le personnel et, depuis 2011, les unités titulaires d'une citation pour fait d'armes gagnée sur des théâtres d'opérations qui ne font pas l'objet de l'attribution de la Croix de guerre.

Historique[modifier | modifier le code]

La Croix de guerre, instituée en 1915, ne pouvant être décernée pour les opérations se déroulant en Algérie (ces opérations étant qualifiées « d’opérations de maintien de l'ordre »), il fut décidé de créer une nouvelle décoration.

Le 11 avril 1956, par décret, fut créée la Croix de la Valeur militaire (d'abord appelée « Médaille de la Valeur Militaire »). Une décision du 30 avril 1956 précise qu'elle pouvait être décernée pour les opérations en Tunisie, depuis le 1er janvier 1952, au Maroc depuis le 1er juin 1953, l'Algérie depuis le 31 octobre 1954. Une nouvelle décision du 13 février 1957, ajouta les opérations en Mauritanie depuis le 10 janvier 1957. De nouveaux textes ont mis fin à l'attribution de la Valeur Militaire sur ces territoires.

Une décision du 13 novembre 1968 a ouvert la possibilité de décerner la Valeur Militaire aux personnels en service au Tchad. Depuis, de nouvelles décisions ont été prises, et l'attribution de la Valeur Militaire est toujours en vigueur, en Côte d'Ivoire et en Afghanistan notamment.

En 2010, il a été attribué 1 281 citations avec croix de la Valeur militaire[1].

À la différence des croix de guerre, aucune unité n'avait reçu de VM avant. Les conditions d'attribution devaient donc être modifiées, puisque le décret 56-1048 qui instaure cette décoration précise que la « Croix dite de la Valeur militaire [est] destinée à distinguer individuellement le personnel de la défense, civils et militaires, ayant accompli une action d'éclat, hors du territoire national, au cours ou à l'occasion de missions ou d'opérations extérieures ». Cette modification a été réalisée en 2011, Nicolas Sarkozy ayant indiqué qu'il entendait récompenser les unités qui se sont distinguées en opération extérieure[2],[3],[4].

À l'instar de leurs camarades masculins, plusieurs femmes, sous-officiers et militaires du rang ont été honorées de cette décoration. En revanche la première femme officier de l'arme de l'artillerie, l'a reçu le 31 janvier 2013 : C'est un lieutenant du 40e régiment d'artillerie[5].

Description[modifier | modifier le code]

  • Croix : suspendue au ruban par une bélière, c'est une croix en bronze de 36 mm de diamètre, identique à la Croix du combattant. À l'avers figure l'effigie de la République couronnée (alors qu'elle est casquée sur la Croix du combattant) et au revers l'inscription « Croix de la Valeur militaire ».
  • Ruban : rouge barré de trois bandes blanches verticales, celle du milieu ayant 7 mm de large et les deux autres 2 mm à 1 mm de chaque bord.

Pour l'attribution de la palme ou de l'étoile, le décret d'application du 23 avril 1915 en vigueur pour la Croix de guerre 1914-1918 a été conservé et fixe ainsi les distinctions entre les différents niveaux des citations :

  • Étoiles
    • Citation à l'ordre du régiment : bronze
    • Citation à l'ordre de la brigade : bronze
    • Citation à l'ordre de la division : argent
    • Citation à l'ordre du corps d'armée : vermeil
  • Palme
    • Citation à l'ordre de l'armée : bronze
    • 5 citations à l'ordre de l'armée : argent

Récipiendaires célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Chapleau, « Les rémunérations en opex : le coup de projecteur du Haut comité d'évaluation de la condition militaire », sur Ligne de défense,‎ 19 septembre 2011 (consulté le 23 septembre 2011)
  2. M MARINE PARIS TO AIG 2132 BT non protégé MCA cérémonie NMR/0010 NP 2710 CEMN/CAB-GNM 0268/111 OBJ/Récompenses unités.
  3. Pour répondre à la volonté du président de la République de reconnaitre les mérites des unités s'étant distinguées lors de l'année écoulée (2011) sur les théâtres d'opérations extérieures, la commission des combattants d'ouvrir, par décret, la possibilité de délivrer des citations collectives avec attribution de la Croix de la Valeur Militaire. À l'instar de ce qui existe pour la Croix de Guerre, la Croix de la Valeur Militaire sera épinglée sur les cravates des drapeaux, étendards et fanions des unités citées. Elle pourra donner lieu à l'attribution d'une fourragère qui sera attribuée à une unité ayant au moins, deux citations à l'ordre de l'armée pour un même théâtre. Amiral Bernard Rogel.
  4. [PDF]Dossier de presse Hommage de la Nation aux soldats morts pour la France,‎ 10 novembre 2011, 30 p. (lire en ligne)
  5. http://www.opex360.com/2013/02/18/la-croix-de-valeur-militaire-avec-etoile-de-bronze-pour-une-femme-officier La Croix de Valeur militaire avec étoile de bronze pour une femme officier

Sources et bibliographies[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]