Opération des Nations unies en Somalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Convoi pakistanais de l'ONUSOM.
Militaires canadiens en Somalie en 1992
18 C-130 de l’USAF ont effectué un pont aérien humanitaire avec Mogadiscio depuis l'aéroport international Moi de Mombasa durant l'opération Provide Relief.

L'opération des Nations unies en Somalie, ou ONUSOM, est le nom commun à deux opérations de l'organisation des Nations unies en Somalie.

L'opération ONUSOM I a consisté en une force de maintien de la paix déployée en Somalie entre avril 1992 et mars 1993. L'opération ONUSOM II s'est déroulée de mars 1993 à mars 1995, en même temps que l'Opération Restore Hope menée par les États-Unis de décembre 1992 à mai 1993.

L'objectif fixé à l'ONUSOM par l'ONU était d'assurer la protection des convois qui transportaient l'aide humanitaire à destination de la population somalienne, victime de famine.

Ces opérations sont des échecs. Après 160 morts dans les rangs de l’ONUSOM, et 29 dans les rangs de l'armée américaine qui ne faisait pas partie de l'opération[1], les troupes internationales quittent définitivement le pays. Ces pertes sont principalement dues à des affrontements avec les milices parties au conflit.

Décoration[modifier | modifier le code]

Le ruban de la médaille de l’ONUSOM est composé de cinq bandes : sable/jaune pâle (10 mm), vert pâle (2 mm), bleu ONU (10 mm), vert pâle (2 mm) et sable/jaune pâle (10 mm). Cette médaille est décernée pour 90 jours de service dans l'opération entre le 24 avril 1992 et le 30 avril 1993.

Ruban de la Médaille de l'ONUSOM

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« US Military Operations: Casualty Breakdown », sur Global Security,‎ 7 mai 2011 (consulté le 17 avril 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]