Croix de Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Croix (homonymie).
Croix de Georges
Image illustrative de l'article Croix de Georges
Croix de Georges et ruban

Type Médaille de mérite
Décerné pour Acte de bravoure face à l'ennemi
Statut Toujours décerné
Description Croix en argent, avec en son centre un médaillon figurant Saint George terrassant un dragon, entouré par les mots FOR GALLANTRY (« Pour bravoure »)
Ruban bleu nuit
Chiffres
Date de création 1940
Total de récompensés 159 (86 à titre posthume)
Importance
Précédent George Medal Croix de Victoria (militaire)
Médaille Albert et Médaille Edward (civil)
Aucune Suivant

La Croix de Georges (George Cross) a été créée par le roi britannique George VI le 24 septembre 1940, afin de pouvoir récompenser les actes de courage et de bravoure des civils ("... acts of the greatest heroism or of the most conspicuous courage in circumstances of extreme danger."[1])

Elle reste un des plus grands honneurs pour les civils, tout comme la croix de Victoria pour les militaires.

En 1971, les médailles d'or Albert et Edward furent fusionnées avec la croix.

Historique[modifier | modifier le code]

En septembre 1940, à l'époque du Blitz (campagne de bombardement du Royaume-Uni par la Luftwaffe), il y avait un fort désir de la population de récompenser les actes de bravoure, alors que les récompenses existantes n'étaient pas jugées adaptées pour cette nouvelle situation. Il fut donc décidé de créer la Croix de Georges et la George Medal, pour récompenser respectivement à la fois le courage civil face à l'ennemi et les actes de bravoure en général.

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

Drapeau de Malte, avec la Croix de Georges

Des années 1940 jusqu'à nos jours, 159 croix ont été décernées dont 86 à titre posthume. Deux distinctions ont été à titre collectif :

Les premières croix furent décernées le 30 septembre 1940 au lieutenant Robert Davies et au sapeur George Cameron Wylie pour avoir désamorcé une bombe qui menaçait de détruire la cathédrale Saint-Paul de Londres ainsi qu'à Thomas Alderson pour avoir sauvé deux chevaux d'un incendie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Military Honours and Awards », Defence Internet, UK Ministry of Defence (consulté le 30 janvier 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]