Courcelles-sur-Vesle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcelles.
Courcelles-sur-Vesle
Image illustrative de l'article Courcelles-sur-Vesle
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Aisne
Arrondissement Soissons
Canton Fère-en-Tardenois
Intercommunalité Communauté de communes du Val de l'Aisne
Maire
Mandat
Luc Tordeux
2014-2020
Code postal 02220
Code commune 02224
Démographie
Population
municipale
365 hab. (2012)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 20″ N 3° 34′ 22″ E / 49.3388888889, 3.5727777777849° 20′ 20″ Nord 3° 34′ 22″ Est / 49.3388888889, 3.57277777778  
Altitude 75 m (min. : 52 m) (max. : 176 m)
Superficie 8,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte administrative de l'Aisne
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Vesle

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Vesle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Vesle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Vesle
Liens
Site web Village de Courcelles-sur-Vesle

Courcelles-sur-Vesle (Courcelles-sur-Vesles avant le 1er janvier 2009) est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est entourée des villages de Paars, Vauxtin et Limé ; elle est située à 19 km au sud-est de la ville de Soissons et à 23 km du Parc naturel régional de la Montagne de Reims. La rivière la Vesle est le principal cours d'eau qui traverse la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est dans ce village de l'Aisne, le 27 mars 1810, que Napoléon a rencontré pour la première fois Marie-Louise d'Autriche, après s'être abrité avec le maréchal Murat sous le porche de l'église à cause de la pluie. La nouvelle Impératrice des Français qui n'a que 19 ans (Napoléon en a 41) était accompagnée dans sa voiture par Caroline Murat[1],[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 12 mai 2014)
Luc Tordeux   Réélu pour le mandat 2014-2020[3], [4]

Budget et fiscalité 2013[modifier | modifier le code]

En 2013, le budget de la commune était constitué ainsi[5] :

  • total des produits de fonctionnement : 208 000 €, soit 595 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 129 000 €, soit 369 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 111 000 €, soit 319 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 52 000 €, soit 148 € par habitant.
  • endettement : 76 000 €, soit 217 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 13,94 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 7,27 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 15,37 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 27,52 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 19,00 %.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 365 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
372 448 451 436 488 433 440 431 423
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
410 459 401 394 380 354 346 319 318
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
338 358 350 259 261 271 280 250 238
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
227 260 227 222 270 295 321 324 365
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Les restes du chœur de l'ancienne église sont inscrits sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 15 juin 1927[8] .
  • La chapelle du Calvaire, inscrite sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 25 janvier 1929[9],[10],[11].
  • Église paroissiale Saint-Pierre et les plaques funéraire de Louis Daultry et de sa fille Lucette, de 1514[12],[13],[14].
  • Chapelle Saint-Médard et Saint-Gildard, actuellement maison inscrite sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis le 16 juin 1927[15].
  • Le château de Courcelles fût bâti à la fin du long règne de Louis XIV, entre 1690 et 1694, sur ordre du baron Jacques de la Grange. Depuis 1988, il est devenu un hôtel-restaurant[16]. Le parc du château a fait l'objet d'un pré-inventaire (jardin remarquable)[17].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le passage de Marie-Louise et Napoléon à Courcelles-sur-Vesle. Article de Paul Ganière
  2. Septmonts (02) Un dimanche avec le couple impérial. Première rencontre de Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine et de Napoléon
  3. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
  4. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne,‎ (consulté le 26 juillet 2014)
  5. Les comptes de la commune de Courcelles-sur-Vesle
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  8. « Notice no PA00115627 », base Mérimée, ministère français de la Culture Ancienne église
  9. « Notice no PA00115626 », base Mérimée, ministère français de la Culture Chapelle dite Le Calvaire
  10. « Notice no IA02002251 », base Mérimée, ministère français de la Culture chapelle de pèlerinage du Calvaire
  11. Histoire et patrimoine : La chapelle du Calvaire
  12. « Notice no IA02002143 », base Mérimée, ministère français de la Culture Eglise paroissiale Saint-Pierre
  13. « Notice no PM02000344 », base Palissy, ministère français de la Culture plaque funéraire de Louis Daultry, seigneur de Courcelles et de Lucette Daultry, sa fille
  14. « Notice no IM02004330 », base Palissy, ministère français de la Culture Plaque funéraire de Louis Daultry et de sa fille Lucette
  15. « Notice no IA02002255 », base Mérimée, ministère français de la Culture Chapelle Saint-Médard et Saint-Gildard, actuellement maison
  16. Depuis 1988 l’actuel propriétaire a transformé progressivement le château pour lui faire intégrer la chaîne des Relais & Châteaux en 1993
  17. « Notice no IA02001244 », base Mérimée, ministère français de la Culture Parc du château de Courcelles pré-inventaire (jardins remarquables ; documentation préalable)