Nuno Tristão

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Nuno Tristão est un navigateur et explorateur portugais du XVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut chargé de l'exploration des côtes africaines par le prince Henri le Navigateur en 1441. La même année, il doubla le cap Blanc[1]. Il fut ainsi le premier Européen à atteindre les côtes de ce qui devint la Guinée portugaise, puis la Guinée-Bissau. Succombant à des flèches empoisonnées sérères[2],[3], il est tué lors de cette expédition en 1446 avec 17 de ses compagnons, alors qu'il opérait une razzia sur les indigènes dans l'embouchure d'un fleuve[4].

Hommages[modifier | modifier le code]

Pièce portugaise de 100 escudos

Les îles Tristão, au large de la Guinée, lui doivent leur nom.

Une statue de Nuno Tristão fut érigée à Bissau en 1966[5].

Nuno Tristão figure sur un billet de 50 escudos utilisé en 1971 en Guinée portugaise[5].

Son nom est aussi gravé sur des pièces portugaises de 100 escudos émises en 1987[5].

Son nom a également été donné à une frégate[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Michel Sallmann, Géopolitique du XVIe siècle, Éditions du Seuil 2003, p. 149
  2. (pt) A. Teixera da Mota, A descoberta da Guiné, Boletim cultural da Guiné Portuguesa, 1946, vol. 1 (1), p. 11-68, (2), p. 273-326; (3), p. 457-509.
  3. (en) Sierra Leone Language Review, Taylor & Francis, p. 13
  4. (fr) Histoire de Portugal depuis sa séparation de la Castille jusqu'à nos jours, par Heinrich Schäfer, Henri Soulange-Bodin, Manuel Francisco de Barros e Sousa Santarém, impr. Plon frères, 1846
  5. a, b, c et d (pt) Nuno Tristão – Primeiro navegador europeu a atingir a actual Guiné-Bissau, Reservanaval [1]