Hugh Clapperton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugh Clapperton
Hugh Clapperton
Hugh Clapperton

Nom de naissance Bain Hugh Clapperton
Naissance 18 mai 1788
Annan
Décès 13 avril 1827 (à 39 ans)
Sokoto (auj.Bénin)
Nationalité britannique

Découvertes principales Premier européen à voir le lac Tchad
Pays employeur(s) Royaume-Uni
Première expédition Afrique centrale (1822-1825)
Dernière expédition Afrique centrale (1825-1827)
Autres activités Officier de marine

Bain Hugh Clapperton (18 mai 1788, Annan dans le Dumfriesshire - 13 avril 1827) est un explorateur écossais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un chirurgien, il étudie les mathématiques et la navigation puis embarque dès 1801 sur un navire faisant le service Liverpool-États-Unis.

Il sert ensuite dans la marine britannique et devient aspirant. Il participe alors aux guerres napoléoniennes et s'empare même du drapeau français au siège de Port-Louis (île Maurice) (1810).

Lieutenant (1814), il est envoyé au Canada (1817) où il est chargé de prendre le commandement d'un schooner circulant sur les grands lacs canadiens.

Rentré à Édimbourg en 1820, il y rencontre le docteur Walter Oudney qui lui présente le projet d'un important voyage en Afrique. Oudney est alors missionné pour se rendre à Bornou où il doit prendre la charge de consul. Clapperton se joint donc à l'expédition.

Il part alors en 1822 de Tripoli avec le major Dixon Denham en direction de Mourzouk, explore l'oasis de Ghat, atteint Kouka (17 février 1823) puis le lac Tchad où il est accueillit cordialement parla sultan de Bornou. Il demeure en sa comapagnie jusqu'en décembre et décide ensuite de partir explorer le cours du Niger.

Il pénètre dans l'empire des Fellatahs, et visite le premier les villes de Kanoh (où meurt Oudney en janvier 1824), Kachena et Sokoto où il est contraint de rester par ordre du sultan Bello.

Épuisé, il décide de rebrousser chemin et gagne Kouka. Dixon et Clapperton rentrent à Tripoli le 26 janvier 1825.

Nommé commandant, Clapperton retourne dans ces contrées en 1825. Il part alors de Badagri où il laisse son navire et prend la direction du Niger (7 décembre 1825) avec Richard Lemon Lander, le capitaine Nathaniel Pearce et le docteur James Morrison.

Après la mort de Pearce et Morrison, il continue seul avec Lander, traverse le pays Yoruba et le fleuve Niger à Bussa (janvier 1826) et atteint Kanoh en juillet puis Sokoto. Il projette ensuite de se rendre au Bornou mais meurt de dysenterie le 13 avril 1827.

Son domestique, Richard Lander, parvient à rapporter ses papiers en Europe. La relation de ses deux voyages a été imprimée à Londres, 1826 et 1829, traduite par Jean-Baptiste Benoît Eyriès et Philippe François Lasnon de La Renaudière.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.
  • Jamie Bruce-Lockhart, A Sailor in the Sahara: The Life and Travels in Africa of Hugh Clapperton, Londres/New York, I.B.Tauris/Palgrave Macmillan, 2008, 297 p. , (ISBN 978-1-8451-1479-4 et 1-8451-1479-5)
  • François Angelier, Dictionnaire des Voyageurs et Explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p.217-219 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :