Karl Mauch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mauch Portrait.jpg

Karl Gottlieb Mauch (né le 7 mai 1837 à Kernen im Remstal, mort le 4 avril 1875 à Stuttgart) était un géologue et explorateur allemand. Il a principalement exploré le sud de l'Afrique.

En 1871, c'est lui qui a découvert les ruines de ce que l'on appellera plus tard le Monument national du Grand Zimbabwe, cinq ans après avoir fait la découverte des premières mines dans le Transvaal[1].

Il considérait que ces ruines étaient les restes de la cité biblique d'Ophir, la cité d'origine de l'or donné par la Reine de Saba au roi Salomon. Mauch ne pouvait pas croire que cette réalisation ait été faite par les ancêtres des tribus locales mais des recherches archéologiques plus poussées (dont l'une des premières recherches aériennes) ont démenti un lien avec Ophir, démontrant que la construction de ce monument était d'origine purement africaine.

En raison du paradigme ethnocentrique populaire au XIXe siècle, Mauch et ses contemporains ont été très critiqués par les historiens et les archéologues modernes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La civilisation de Great Zimbabwe », sur Le monde de Clio (consulté en juin 2000)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jacques Maquet : Civilizations of Black Africa. New York. Oxford University Press, 1972. ISBN 0-19-501464-2
  • (de) Stephan Molitor : Karl Mauch (1837 - 1875). Von Bulawayo nach Blaubeuren. Denkhaus, Blaubeuren 1998, ISBN 3-930998-15-7