Bakar Ier de Karthli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bakar (homonymie).
Reproduction de pièces de monnaie utilisées en Géorgie sous le règne de Bakar.

Bakar Ier de Karthli (en géorgien : ბაქარი I), Shah Nawaz Khan IV puis Ibrahim Pacha (né le 11 juin 1699 ou 7 avril 1700, mort le 1er février 1750) est un prince de la dynastie des Bagration qui gouverne le Karthli de 1716 à 1719 et en 1723.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bakar Ier est le fils aîné du roi Vakhtang VI de Karthli. Il gouverne le Karthli en remplacement de son oncle Jessé Ier Ali Quouli-Khan, destitué par le Chah, et à la place de son père qui exerce des fonctions à la cour séfévide d’Ispahan. Cette position est confirmée par le Chah de Perse en 1717, qui lui accorde le titre de janishin (« gouverneur ») lors de sa conversion à l’islam sous le nom de Shah Nawaz Khan IV. Bakar reçoit en outre le gouvernement général de l’Azerbaïdjan.

En 1719, son père Vakhtang VI de Karthli, qui a enfin accepté de devenir musulman sous le nom de Hussain Qouli Khan, est investi de la royauté de Karthli.

En 1723, le Karthli est envahi par une armée perse sous le commandement du roi Constantin II Mahmoud Qouli Khan, qui a été investi lui aussi du Karthli à la place de Vakthang VI, jugé peu sûr, à juste titre, par les Iraniens. Mettant à profit la confusion, les armées ottomanes envahissent alors la Géorgie orientale. Le roi Vakhtang VI, qui ne peut obtenir aucune aide de la Russie, est contraint à s’exiler pendant que Constantin II de Kakhétie doit se retirer devant les Ottomans.

Bakar Ier tente de négocier avec les Ottomans et il est brièvement nommé par eux roi de Karthli sous le nom de Bakar Ier Ibrahim Pacha. Il doit toutefois céder le trône à son oncle Jessé Ier, qui a rejoint le camp ottoman et reçu à son tour l’investiture sous le nom de Jessé Ier Moustapha Pacha en 1724. En juillet de la même année, Bakar rejoint son père en exil en Russie avec sa famille.

Bakar est intégré dans la noblesse russe et dans l'armée du tsar. Il y reçoit le grade de lieutenant-général et le commandement du dépôt d'artillerie de Moscou. Il y est également un protecteur des lettres géorgiennes, et est à l'origine de la création à Moscou d'une imprimerie en géorgien qui publie une Bible connue sous le nom de « Bible de Bakar ».

Bakar meurt à Moscou le 1er février 1750.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Bakar a épousé Anna (1706-1779), fille de Giorgi, duc d’Aragvi ; ils ont cinq fils et une fille, dont :

  • Alexandre Mukhranski de Géorgie (mort en 1789), prétendant au trône de Géorgie.


Sources[modifier | modifier le code]