Nikolaï Galitzine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Dimitrievitch Golitzine
(en russe : Николай Дмитриевич Голицын)
Le prince Nicolas Golitzine en 1917.
Le prince Nicolas Golitzine en 1917.
Fonctions
Président du Conseil des ministres russe
12 janvier12 mars 1917
Monarque Nicolas II
Prédécesseur Alexandre Trepov
Successeur Georgui Lvov (président du gouvernement provisoire)
Biographie
Date de naissance 12 avril 1850
Date de décès 2 juillet 1925 (à 75 ans)
Lieu de décès Léningrad, RSFS de Russie
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Conjoint Evgenia Andreïevna Grunberg
Enfant(s) Alexandre Nicolaïevitch Galitzine (1885-1973)

Nicolas Dimitrievitch Golitzine (en russe : Николай Дмитриевич Голицын), né le 12 avril 1850 et mort le 2 juillet 1925 à Léningrad, est un prince et homme d'État russe, président du Conseil des ministres du 12 janvier au 12 mars 1917.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une des familles les plus éminentes de Russie aux lointaines origines lithuaniennes, le prince Galitzine est élève du lycée impérial Alexandre. Entré au ministère de l'Intérieur en 1871, il poursuit une carrière de gouverneur de province avant d'être nommé sénateur en 1903. Il est vice-président de l'une des œuvres de charité de l'impératrice Alexandra.

Le 12 janvier 1917, il est nommé par Nicolas II, président du Conseil des ministres en remplacement d'Alexandre Trepov. Il oppose d'abord un refus, demandant à Nicolas II de nommer quelqu'un d'autre à ce poste, avant d'accepter. Après l'abdication du tsar le 3 mars suivant, il demeure en fonction jusqu'au 12 mars, avant de laisser la place au gouvernement provisoire du prince Lvov. Il est donc le dernier président du Conseil des ministres de la Russie impériale.

Après la Révolution russe, le prince Galitzine gagne sa vie en réparant des chaussures et effectue également des travaux de jardinage.

Malgré son éloignement de toute activité politique entre 1920 et 1924, le prince est mis deux fois en état d'arrestation, soupçonné de relations avec les contre-révolutionnaires. Arrêté une troisième fois, le 12 février 1925 dans le cadre de la série de procès dite « affaire des lycéens », il est incarcéré et fusillé le 2 juillet suivant à Léningrad.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Nicolas Dimitrievitch Golitzine épouse Evgenia Andreïevna Grunberg avec qui il a un enfant :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]