Laure de Sviatohirsk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laure de Sviatohirsk
La Laure de Sviatohirsk
La Laure de Sviatohirsk
Présentation
Culte Église orthodoxe d'Ukraine (Patriarcat de Moscou)
Type Monastère
Rattachement Église orthodoxe d'Ukraine (Patriarcat de Moscou)
Géographie
Pays Ukraine
Commune Sviatohirsk
Coordonnées 49° 02′ 00″ N 37° 35′ 00″ E / 49.033333, 37.58333349° 02′ 00″ Nord 37° 35′ 00″ Est / 49.033333, 37.583333  

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Donetsk

(Voir situation sur carte : Oblast de Donetsk)
Laure de Sviatohirsk

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Laure de Sviatohirsk

La laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Sviatohirsk (en ukrainien : Свято-Успенська Святогірська Лавра, en russe : Свято-Успенская Святогорская лавра) est un important monastère orthodoxe situé au bord du fleuve Donets près de la petite ville de Sviatohirsk en Ukraine orientale.

La Laure est dans la juridiction de l'Église orthodoxe ukrainienne (Patriarcat de Moscou).

Historique[modifier | modifier le code]

Les sources divergent sur la date de fondation du Monastère. Selon certaines, les origines du Monastère remontent au XIIIe siècle, lorsque des moines de la Laure des Grottes de Kiev fuyant Kiev à cause de l'invasion mongole trouvent refuge dans la région où ils établissent les bases de la vie monastique[1].

Selon les sources les plus courantes, les premiers moines se sont installés sur le site du futur Monastère (à flanc de falaise) entre le XIVe et le XVe siècle[2],[3].

La première mention écrite du Monastère est faite en 1526 par l'ambassadeur germanique Sigmund Von Herberstein[2] qui en parle comme d'un lieu nommé la « montagne sainte » (« Святые горы » en russe, ce qui donnera plus tard Sviatohirsk, d'où le nom du Monastère)

Situé entre la Russie et le Khanat de Crimée, le Monastère fut attaqué et dévasté à plusieurs reprises par les Tatars de Crimée[3].

En 1624, le Monastère est officiellement reconnu comme le Monastère Sviatohirsk Uspensky[3]. En temps de paix, le Monastère recevait de très nombreux pèlerins et accueillait au moment des grandes fêtes religieuses de l'année plusieurs dizaines de milliers de personnes[4].

Mais, en 1787, les réformes anti-monastiques de Catherine II vont porter un coup fatal au Monastère. Ce « Paradis sur Terre », comme elle le décrivait elle-même, est aboli par un de ses décrets, et la propriété du lieu est donnée à son favori Grigori Potemkine[2],[4]. Il n'y aura plus de vie monastique sur place jusqu'en 1844, date où l'Empereur Nicolas Ier rouvre le Monastère[2].

Au cours des 70 années suivantes, il va connaître une progression sans précédent, devenant l'un des plus grands Monastères de l'Empire russe. A la veille de la première guerre mondiale, il compte environ 600 moines[2].

Mais suite à la révolution russe et à la prise du pouvoir par les bolchéviks, le Monastère connaît une période tragique : De 1917 à 1922, le Monastère est profané, pillé, les moines sont tués et en 1922, il est fermé sur ordre des autorités communistes et transformé en maison de repos[4]. Il sera partiellement détruit dans les années suivantes.

Suite à la chute du communisme en 1991, le Monastère est restauré et les bâtiments détruits sont reconstruits. Le Monastère a été rendu à l'Eglise Orthodoxe qui y a restauré la vie monastique. Aujourd'hui le Monastère est redevenu l'un des plus importants d'Ukraine. Il compte 100 moines[5] et attire chaque année des centaines de milliers de pèlerins et visiteurs[1].

En 2005, il s'est vu accorder le statut de « Laure »[1].

Patrimoine artistique[modifier | modifier le code]

En raison de son caractère pittoresque, le Monastère a inspiré au cours des siècles de nombreux artistes[4].

  • « Vierge de Sviatogorsk », sculpture créée par Nicholas Shmatko en 2004.
Laure de Sviatohirsk, Svyatogorsk. Bienheureuse Vierge Marie (sculpteur : Nicholas Shmatko)

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]