Auguste Chevalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevalier.

Auguste Chevalier

Naissance 23 juin 1873
Domfront (France)
Décès 4 juin 1956 (à 82 ans)
Paris (France)
Nationalité français
Champs Botanique
Institutions Muséum national d'histoire naturelle, École pratique des hautes études, Académie des sciences

Auguste Jean Baptiste Chevalier, né le 23 juin 1873 à Domfront et mort dans la nuit du 3 au 4 juin 1956 à Paris, est un biologiste et botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille possède une modeste ferme en Normandie, il fait ses études à Domfront puis à Caen. Il devient bachelier en 1891. Il est chargé en 1893 par Élie Antoine Octave Lignier (1855-1916) de réaliser le catalogue des herbiers de l’université de Caen.

Après son service militaire en 1894, il obtient en 1896 sa licence de biologie. Il devient alors aide auprès du botaniste Charles Eugène Bertrand (1851-1917) à l’université de Lille. En 1897, il bénéficie d’une bourse, ce qui lui permet d’entrer au laboratoire de botanique de Philippe Van Tieghem (1839-1914) au Muséum national d'histoire naturelle. En 1899-1900, il participe à une mission scientifique au Soudan.

Chevalier obtient son titre de docteur en 1901 et effectue alors de nombreux voyages, principalement en Afrique, mais aussi en Asie et en Amérique du Sud. Il devient préparateur au laboratoire d’agronomie coloniale de l’École pratique des hautes études avant d’en devenir le sous-directeur (1907) puis le directeur (1912).

Professeur au Muséum en 1929 à la chaire des productions végétales, il occupe ce poste jusqu’à sa retraite en 1946. Il devient membre de l’Académie des sciences en 1937.

Il est président de la Société botanique de France en 1929.

En 1930, il est l'un des fondateurs de la Station internationale de géobotanique méditerranéenne et alpine de Montpellier & reçoit le titre de président d'honneur.

Publications[modifier | modifier le code]

Liste partielle des publications d'Auguste Chevalier

  • 1907 : Mission Chari-Lac Tchad 1902-1904 : L'Afrique centrale française : Récit du voyage de la mission, Paris, éditions Challamel. (Télécharger sur Internet Archives. Consulté le 21 août 2012.)
  • 1908 : La forêt vierge de la Côte d'Ivoire, Masson, Paris
  • 1935 : Les Îles du Cap-Vert : Géographie, biogéographie, agriculture : Flore de l'archipel, Paris, laboratoire d'agronomie coloniale du Muséum national d'histoire naturelle. (Télécharger sur Tela Botanica : Le Réseau de la botanique francophone. Consulté le 21 août 2012.)
  • 1935 : « Les Dépôts quaternaires de l'ancien cratère de Pedra de Lume (île de Sal, archipel du Cap-Vert) », avec Léonce Joleaud et Georges Petit, dans Comptes-rendus des séances de l'Académie des sciences, vol. 200 pp. 1334-1336.
  • 1942 : L'Agriculture coloniale : Origines et évolution, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».
  • 1944 : Le Café, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? ».

Auguste Chevalier est le directeur et l'auteur le plus important de la Revue de Botanique Appliquée.

Sources[modifier | modifier le code]

  • H. Jacques-Félix, « Auguste Chevalier, 1873-1956 », dans Taxon, 5 (6), 1956, p. 120-125.
  • Philippe Jaussaud et Édouard R. Brygoo, Du Jardin au Muséum en 516 biographies, Muséum national d’histoire naturelle de Paris, 2004, 630 p.
A.Chev. est l’abréviation botanique officielle de Auguste Chevalier.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI