Joseph Dalton Hooker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hooker.
Joseph Dalton Hooker

Joseph Dalton Hooker (30 juin 1817 - 10 décembre 1911) est un explorateur et botaniste britannique. Il est notamment connu pour son ouvrage Genera plantarum et pour avoir soutenu Charles Darwin, l'incitant à publier ses théories.

Biographie[modifier | modifier le code]

Deuxième fils du renommé botaniste Sir William Jackson Hooker (1785-1865), il est né à Halesworth dans le Suffolk et a poursuivi ses études à l'université de Glasgow où il obtient ses Medical Doctorat, Doctor of Civil Law et Doctor of Laws. À peine diplômé, il se joint en 1839 à l'expédition antarctique de Sir James Clark Ross (1800-1862) en tant qu'assistant-chirurgien sur l’Erebus. Au retour des trois années passées dans les mers australes, il publie ses travaux botaniques sous la forme des ouvrages : Flora Antarctica, Flora Novae Zelandiae et Flora Tasmanica.

Son expédition suivante (1847-1851), en partie financée par le gouvernement britannique, l'amène avec son ami le docteur Archibald Campbell (1813-1887) aux extrémités de l'Inde septentrionale... et pour un temps dans les geôles du Rajah du Sikkim. Résidant à Darjeeling il explore la région des contreforts de l'Himalaya et y fait de nombreuses observations tant géographiques que botaniques, qui sont publiées par le Bureau d'études géodésiques de Calcutta. Ses observations botaniques, illustrées par des lithographies de Walter Hood Fitch (1817-1892) forment des références essentielles pour la flore de l'Inde et en particulier pour la connaissance des rhododendrons de l'Himalaya.

Entre autres voyages, Hooker visite aussi la Palestine (1860), le Maroc (1871) et les États-Unis (1877) et y récolte de riches informations scientifiques. Il acquiert rapidement au Royaume-Uni une solide notoriété : en 1855, il est nommé directeur-assistant des Jardins botaniques royaux de Kew, et en 1865, il succède à son père en tant que directeur, conservant alors le poste pendant vingt ans. À l'âge de 30 ans, il est déjà élu membre de la Royal Society, et en 1873 il en devient président, fonction qu'il conserve jusqu'en 1885. Il est lauréat de la Royal Medal en 1854, de la médaille Copley en 1887, de la médaille linnéenne en 1888, de la médaille Darwin en 1892 et de la médaille d’argent Darwin-Wallace en 1908.

Il apporte un soutien remarquable à Darwin (1809-1882), dont il est un ami de la première heure, l'incitant à publier ses théories. L'auteur de L'Origine des espèces rend d'ailleurs hommage à Hooker pour sa confiance indéfectible, ses vastes connaissances et ses jugements avisés.

Joseph Dalton Hooker

Joseph Dalton Hooker a beaucoup publié. Outre les ouvrages déjà mentionnés, il est l'auteur d'une flore des îles britanniques à l'usage des étudiants et coauteur avec George Bentham (1800-1884) d'une œuvre monumentale, Genera plantarum (sept volumes, 1862-1863), élaborée à partir des collections de Kew. Pour ses nombreux travaux il a reçu les plus hautes distinctions.

Il se marie en 1851 avec Frances Harriet Henslow, fille du botaniste et géologue John Stevens Henslow (1795-1861). Elle décède en 1874. Il se remarie deux ans plus tard avec Hyacinth Symonds Jardine. Il aura huit enfants, six garçons et deux filles.

Joseph Dalton Hooker est mort à Sunningdale dans le Berkshire, et il a été enterré dans l'église de Kew à côté de son père.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

  • 1849-1851 : The Rhododendrons of Sikkim-Himalaya
  • 1855 : Illustrations of Himalayan plants
  • 1855 : Flora indica, zusammen mit Thomas Thomson
  • 1844-1859 : The Botany of the Antarctic Voyage
  • 1846-1867 : Handbook of the New Zealand Flora
  • 1859 : A Century of Indian Orchids
  • 1862-1883 : avec George Bentham, Genera plantarum
  • 1872-1897 : The Flora of British India

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Hook.f. est l’abréviation botanique officielle de Joseph Dalton Hooker.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI