Joseph de La Nézière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joseph de La Nézière est un peintre français, né à Bourges le et mort le à Casablanca.

Il est le frère de Raymond de La Nézière.


Biographie[modifier | modifier le code]

Affiche pour l'exposition coloniale de 1906.

Enfant, Joseph de La Nézière apprend le piano, le violon, fait des études de latin-grec, est très bon élève. Il fait de l'équitation et à 20 ans fait partie de la Société de géographie. Il voyage continuellement et abandonne le droit pour la peinture. De ses voyages, il ramènera des croquis, gouaches, aquarelles, peintures à l'huile, et des pastels des Caraïbes, à défaut de trouver d'autres produits pour exercer son art. Au Maroc, sous l'impulsion de Lyautey, il s'est beaucoup investi dans le renouveau de l'artisanat et de la protection des richesses artistiques du Maroc. Les événements militaires l'ont fait reposer en 1944 dans cette terre qu'il a tant aimée.

Il a exercé son talent artistique de peintre comme portraitiste, paysagiste, affichiste, journaliste voyageur dans les pays lointains, a peint des dioramas et fait des timbres-poste en France, Moyen-Orient et Afrique.

Sur les autres projets Wikimedia :

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Louis P. Rivière[1] : Poh-Deng, Scènes de vie Siamoise illustrations de Joseph de La Nézière

Note[modifier | modifier le code]

  1. Ami de Joseph, président de la cour d’appel de Caen, il avait épousé la veuve de Georges de La Nézière, lé en 1876, mort pour la Patrie le 9 octobre 1914 a Mouchy aux Bois.

Liens externes[modifier | modifier le code]