Apatin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Apatin
Апатин
Blason de Apatin
Héraldique
L'Hôtel de Ville d'Apatin
L'Hôtel de Ville d'Apatin
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Bačka
District Bačka occidentale
Municipalité Apatin
Code postal 25 260
Démographie
Population 17 352 hab. (2011)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 40′ 16″ N 18° 59′ 05″ E / 45.6711, 18.984745° 40′ 16″ Nord 18° 59′ 05″ Est / 45.6711, 18.9847  
Altitude 85 m
Superficie 11 640 ha = 116,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Apatin

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Apatin
Municipalité de Apatin
Administration
Maire
Mandat
Živorad Smiljanić (SPS)
2012-2016
Démographie
Population 28 654 hab. (2011)
Densité 86 hab./km2
Géographie
Superficie 33 300 ha = 333 km2
Liens
Site web Site officiel

Apatin (en serbe cyrillique : Апатин ; en allemand : Abthausen) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans la province autonome de Voïvodine, district de Bačka occidentale. Au recensement de 2011, la ville comptait 17 352 habitants et la municipalité dont elle est le centre 28 654[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Apatin est située au nord-ouest de la vaste plaine de la Bačka, sur la rive gauche du Danube, à un endroit où le fleuve sert de frontière naturelle entre la Serbie et la Croatie. La municipalité, quant à elle, est située entre la municipalité de Sombor au nord et celle d'Odžaci au sud-est. La ville d'Apatin est traversée par le Danube et longée par le canal Danube-Tisa-Danube.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

La position géographique de la région, la proximité du Danube, sa richesse en ressources alimentaires (fruits, poisson, gibier) y ont attiré les hommes depuis la Préhistoire. Les Sarmates, les Celtes, les Goths se sont plus tard succédé à cet endroit.

Au Ier siècle, au moment de la conquête romaine, on y observe la présence d'un camp militaire qui joua un rôle important dans la défense de la Province de Pannonie. Au VIe siècle, les Slaves s'installèrent dans la région et au Xe siècle les Hongrois y établirent leur domination.

La première mention écrite d'Apatin date de 1011.

Les XIVe et XVe siècles sont marqués par la féodalité. En échange de terres, les vassaux devaient accomplir un service militaire pour leur suzerain. De nombreux pêcheurs et chasseurs, ainsi que des meuniers, s'installèrent dans la région.

En 1417, Apatin appartenait au domaine de Stefan Lazarević, qui avait été couronné despote de Serbie en 1402. En 1526-1527 la ville fit partie de l'éphémère État dirigé par l'empereur Jovan Nenad. Elle tomba peu après entre les mains de l'Empire ottoman.

À la fin du XVIIe siècle, Apatin entra dans les possessions des Habsbourg. En 1690, lors que la grande migration des Serbes, de très nombreux réfugiés, conduits par Arsenije III Čarnojević, vinrent chercher la sécurité à Apatin, mais aussi à Sombor et à Prigrevica. En 1748, des colons allemands vinrent à leur tour s'installer dans la région, contraignant les populations serbes à se replier sur Stapar. Ces colons germaniques arrivaient de diverses régions ; leur point de ralliement se trouvait à Ulm et, à partir de là, le Danube les conduisait jusqu'à Apatin, qui devint la base de l'expansion allemande en Voïvodine. Après leur installation, une église fut édifiée près du port ; une place centrale fut également construite à cette époque.

En 1756, Apatin se dota d'une brasserie et d'une distillerie, connue aujourd'hui sous le nom de Apatinska pivara. En 1764, une grande usine de textiles ouvrit ses portes et, en 1760, Apatin fut officiellement reconnue comme ville.

À la fin du XVIIIe siècle, une inondation détruisit la place centrale et ruina la moitié de la cité. Une nouvelle place fut construite au nord-ouest de la brasserie et la ville commença à prendre sa forme actuelle. Le XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle virent la cité se développer économiquement, notamment grâce au commerce, à l'artisanat et à la construction de bateaux.

En 1848-1849, la ville d'Apatin fit partie de la Voïvodine de Serbie, une province autonome à l'intérieur de l'Empire d'Autriche et, entre 1849 et 1860, elle fit partie du Voïvodat de Serbie et du Banat de Tamiš, toujours à l'intérieur de l'Autriche-Hongrie[2].

En 1869, de nombreuses banques s'installèrent dans la ville et favorisèrent son développement industriel.

En 1918, après l'effondrement de l'Autriche-Hongrie, Apatin devint une province du Royaume de Serbie, royaume qui, en intégrant le Royaume du Monténégro, allait former le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisé Royaume de Yougoslavie en 1929.

En 1941, les Puissances de l'Axe envahirent la Yougoslavie et la démembrèrent. Apatin fut intégrée dans la Hongrie de Miklós Horthy. Le 24 octobre 1944, les Partisans communistes de Tito libérèrent la ville. La population allemande a été délogée par la force ou tuée par des actes de vengeance excessive à la fin du conflit mondial. Le chiffre des victimes civiles fait état de 2 074 personnes identifiées[3]. Apatin fut alors intégrée à la nouvelle République fédérale socialiste de Yougoslavie, à l'intérieur de la République populaire de Serbie et de la province autonome de Voïvodine.

Entre 1992 et 2003, Apatin fit partie de la République fédérale de Yougoslavie ; entre 2003 et 2006 elle fit partie de la Serbie-Monténégro, et, depuis 2006, elle fait partie de la Serbie indépendante.

Localités de la municipalité d'Apatin[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La municipalité d'Apatin compte 5 localités :

Apatin est officiellement classée parmi les« localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
13 195 14 465 17 191 17 565 18 320 18 389 19 320[4] 17 352[1]


Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Apatin et Prigrevica possèdent une majorité de peuplement serbe. Sonta possède une majorité croate (Šokci). Les populations d'origine hongroise sont majoritaires à Kupusina et Svilojevo.

Religions[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 29 sièges de l'assemblée municipale d'Apatin se répartissaient de la manière suivante[8],[9] :

Parti Sièges
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie 11
Parti radical serbe 8
Pour un Apatin européen 5
Mouvement pour Apatin 3
Coalition hongroise 2

Živorad Smiljanić, membre du Parti socialiste de Serbie, a été élu président (maire) de la municipalité. Milan Škrbić, membre du Parti radical serbe de Vojislav Šešelj, a été élu président de l'assemblée municipale[9].

Culture[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Apatin possède un club de football, le FK Mladost Apatin.

Économie[modifier | modifier le code]

La brasserie Apatinska pivara d'Apatin

Parmi les entreprises les plus importantes d'Apatin, on peut citer la brasserie Apatinska pivara (code BELEX : APTP), qui a été créée en 1756[10] et Rapid, qui fabrique des briques en silicate[11], ou encore l'entreprise agricole Jedinstvo, qui produit des céréales et des plantes industrielles, blé, maïs, soja, tournesol et betterave à sucre, et qui pratique également l'élevage[12].

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'espace protégé de Gornje Podunavlje, près d'Apatin

Près de la ville d'Apatin se trouve la station thermale de Junaković. L'espace protégé de Gornje Podunavlje est également situé à proximité ; depuis 2007, ce site est inscrit sur la liste des sites Ramsar pour la conservation et l'utilisation durable des zones humides[13].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. Dušan T. Bataković, Histoire du Peuple serbe, L'Âge d'Homme,‎ 2008, 6 p. (ISBN 2-8251-1958-X)
  3. (de) Arbeitskreis Dokumentation: Verbrechen an den Deutschen in Jugoslawien 1944-1948, Die Stationen eines Völkermords, 2000, München
  4. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  5. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  6. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  7. a et b (en)[PDF] « Population par nationalités ou groupes ethniques, par sexe et par âge dans les municipalités de la République de Serbie », Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade,‎ 24 décembre 2002 (consulté le 11 février 2010)
  8. (sr) « Organizacija Opštinske uprave », sur http://www.soapatin.org, Site du gouvernement municipal d'Apatin (consulté le 10 décembre 2010)
  9. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Apatin (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 10 décembre 2010)
  10. (sr) « Site officiel de Apatinska pivara » (consulté le 10 décembre 2010) (accès ludique)
  11. (sr) « Site officiel de Rapid Apatin » (consulté le 10 décembre 2010)
  12. (sr) « Site officiel de Jedinstvo Apatin » (consulté le 10 décembre 2010)
  13. (en)[PDF] « The List of Wetlands of International Importance », sur http://www.ramsar.org, Site de la Convention de Ramsar,‎ 2 décembre 2010 (consulté le 10 décembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]