Élection générale québécoise de 1998

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1994 Drapeau du Québec 2003 Suivant
Élection générale
québécoise de 1998
30 novembre 1998
Postes à élire  125 députés
Électorat et résultats
Inscrits  5 254 482
Votants 4 068 472
  
78,32 %
Lucien Bouchard 2009.png
PQ – Lucien Bouchard
  
42,87 %
Sièges obtenus 76
Jean Charest 27 août 2012.jpg
PLQ – Jean Charest
  
43,55 %
Sièges obtenus 48
MarioDumont.JPG
ADQ – Mario Dumont
  
11,81 %
Sièges obtenus 1
Carte électorale
Carte
Gouvernement
Diagramme
Premier ministre
Sortant
Élu

L'élection générale québécoise de 1998 s'est déroulée le 30 novembre 1998 afin d'élire les députés de la 36e législature à l'Assemblée nationale du Québec (Canada). Il s'agissait de la 36e élection générale depuis la confédération canadienne de 1867. Les brefs ont été émis le 28 octobre 1998. Le Parti québécois, au pouvoir depuis l'élection de 1994 est dirigé par Lucien Bouchard.

Contexte[modifier | modifier le code]

Après la défaite de justesse du projet d'indépendance du Québec après une offre d'union économique avec le reste du Canada, proposé par le Parti québécois lors du Référendum de 1995 au Québec, le chef péquiste Jacques Parizeau démissionne. Bouchard, à l'époque chef du Bloc québécois à la Chambre des communes du Canada, quitte la politique fédérale pour prendre la direction du Parti québécois et devenir premier ministre du Québec.

Jean Charest arrivait également de la scène fédérale, où il avait été chef du Parti progressiste-conservateur du Canada. Charest est d'abord perçu comme mal adapté au Parti libéral et à la politique provinciale ; il réussit plus tard à surmonter cette perception.

S'agissant du nombre de sièges remportés par les deux partis principaux, le résultat est quasiment identique à l'élection précédente de 1994. Toutefois, cette fois les libéraux remportent un pourcentage plus important des voix. Néanmoins, ils remportent un nombre moins grand de sièges et le Parti québécois conserve son gouvernement majoritaire.

Mario Dumont, chef de l'Action démocratique du Québec, réussit à se faire réélire dans sa propre circonscription. Toutefois, comme lors de l'élection de 1994, il ne réussit pas à faire élire un autre député pour son parti.

Report de l'élection dans la circonscription de Masson[modifier | modifier le code]

Exceptionnellement, dans la circonscription de Masson, le vote a été reporté au 14 décembre en raison du décès durant la campagne électorale du candidat du Parti québécois, Yves Blais[1].

Résultats[modifier | modifier le code]

Parti québécois Libéral Action démocratique
76 sièges 48 sièges 1 siège
^
majorité

Résultats par parti politique[modifier | modifier le code]

élection précédente • Résultats de l'élection générale de 1998 • élection suivante
Partis Chef Candidats Sièges Voix
1994 diss. Élus +/- Nb  % +/-
     Parti québécois Lucien Bouchard 124 77
-
76 -1 1 744 240 42,87 % -1,88 %
     Libéral Jean Charest 125 47
-
48 +1 1 771 858 43,55 % -0,85 %
     Action démocratique Mario Dumont 125 1 1 1
-
480 636 11,81 % +5,35 %
     Démocratie socialiste Paul Rose 97
-
-
-
-
24 097 0,59 % -0,26 %[2]
     Égalité Keith Henderson 24
-
-
-
-
12 543 0,31 % -0,02 %
     Bloc pot Marc-Boris Saint-Maurice 24
-
-
-
-
9 944 0,24 %
-
     Loi naturelle 35
-
-
-
-
5 369 0,13 % -0,72 %
     Marxiste-léniniste 24
-
-
-
-
2 747 0,07 % -0,04 %
     Parti innovateur 20
-
-
-
-
2 484 0,06 % -0,01 %
     Communiste André Cloutier 20
-
-
-
-
2 113 0,05 % -0,02 %
     Indépendant 39
-
-
-
-
12 441 0,31 % -1,38 %
Total 657 125 1 125   4 068 472 100 %  
Le taux de participation lors de l'élection était de 78,32 % et 46 691 bulletins ont été rejetés.
Il y avait 5 254 482 personnes inscrites sur la liste électorale pour l'élection.

Liste des députés[modifier | modifier le code]

     Abitibi-Est : André Pelletier (Parti québécois)
     Abitibi-Ouest : François Gendron Parti québécois)
     Acadie : Yvan Bordeleau (Parti libéral)
     Anjou : Jean-Sébastien Lamoureux (Parti libéral)
     Argenteuil : David Whissell (Parti libéral)
     Arthabaska : Jacques Baril (Parti québécois)
     Beauce-Nord : Normand Poulin (Parti libéral)
     Beauce-Sud : Diane Leblanc (Parti libéral)
     Beauharnois-Huntingdon : André Chenail (Parti libéral)
     Bellechasse : Claude Lachance (Parti québécois)
     Berthier : Gilles Baril (Parti québécois)
     Bertrand : Claude Cousineau (Parti québécois)
     Blainville : Céline Signori (Parti québécois)
     Bonaventure : Nathalie Normandeau (Parti libéral)
     Borduas : Jean-Pierre Charbonneau (Parti québécois)
     Bourassa : Michèle Lamquin-Éthier (Parti libéral)
     Bourget : Diane Lemieux (Parti québécois)
     Brome-Missisquoi : Pierre Paradis (Parti libéral)
     Chambly : Louise Beaudoin (Parti québécois)
     Champlain : Yves Beaumier (Parti québécois)
     Chapleau : Benoît Pelletier (Parti libéral)
     Charlesbourg : Jean Rochon (Parti québécois)
     Charlevoix : Rosaire Bertrand (Parti québécois)
     Châteauguay : Jean-Marc Fournier (Parti libéral)
     Chauveau : Raymond Brouillet (Parti québécois)
     Chicoutimi : Stéphane Bédard (Parti québécois)
     Chomedey : Thomas Mulcair (Parti libéral)
     Chutes-de-la-Chaudière : Denise Carrier-Perreault (Parti québécois)
     Crémazie : Manon Blanchet (Parti québécois)
     D'Arcy-McGee : Lawrence Bergman (Parti libéral)
     Deux-Montagnes : Hélène Robert (Parti québécois)
     Drummond : Normand Jutras (Parti québécois)
     Dubuc : Jacques Côté (Parti québécois)
     Duplessis : Normand Duguay (Parti québécois)
     Fabre : Joseph Facal (Parti québécois)
     Frontenac : Marc Boulianne (Parti québécois)
     Gaspé : Guy Lelièvre (Parti québécois)
     Gatineau : Réjean Lafrenière (Parti libéral)
     Gouin : André Boisclair (Parti québécois)
     Groulx : Robert Kieffer (Parti québécois)
     Hochelaga-Maisonneuve : Louise Harel (Parti québécois)
     Hull : Roch Cholette (Parti libéral)
     Iberville : Jean-Paul Bergeron (Parti québécois)
     Îles-de-la-Madeleine : Maxime Arseneau (Parti québécois)
     Jacques-Cartier : Geoffrey Kelley (Parti libéral)
     Jean-Talon : Margaret F. Delisle (Parti libéral)
     Jeanne-Mance : Michel Bissonnet (Parti libéral)
     Johnson : Claude Boucher (Parti québécois)
     Joliette : Guy Chevrette (Parti québécois)
     Jonquière : Lucien Bouchard (Parti québécois)
     Kamouraska-Témiscouata : Claude Béchard (Parti libéral)
     Labelle : Jacques Léonard (Parti québécois)
     Lac-Saint-Jean : Jacques Brassard (Parti québécois)
     LaFontaine : Jean-Claude Gobé (Parti libéral)
     La Peltrie : Michel Côté (Parti québécois)
     La Pinière : Fatima Houda-Pepin (Parti libéral)
     Laporte : André Bourbeau (Parti libéral)
     La Prairie : Serge Geoffrion (Parti québécois)
     L'Assomption : Jean-Claude Saint-André (Parti québécois)
     Laurier-Dorion : Christos Sirros (Parti libéral)
     Laval-des-Rapides : Serge Ménard (Parti québécois)
     Laviolette : Jean-Pierre Jolivet (Parti québécois)
     Lévis : Linda Goupil (Parti québécois)
     Limoilou : Michel Després (Parti libéral)
     Lotbinière : Jean-Guy Paré (Parti québécois)
     Louis-Hébert : Paul Bégin (Parti québécois)
     Marguerite-Bourgeoys : Monique Jérôme-Forget (Parti libéral)
     Marguerite-D'Youville : François Beaulne (Parti québécois)
     Marie-Victorin : Cécile Vermette (Parti québécois)
     Marquette : François Ouimet (Parti libéral)
     Maskinongé : Rémy Désilets (Parti québécois)
     Masson : Gilles Labbé[3] (Parti québécois)
     Matane : Matthias Rioux (Parti québécois)
     Matapédia : Danielle Doyer (Parti québécois)
     Mégantic-Compton : Madeleine Bélanger (Parti libéral)
     Mercier : Robert Perreault (Parti québécois)
     Mille-Îles : Lyse Leduc (Parti québécois)
     Montmagny-L'Islet : Réal Gauvin (Parti libéral)
     Montmorency : Jean-François Simard (Parti québécois)
     Mont-Royal : André Tranchemontagne (Parti libéral)
     Nelligan : Russell Williams (Parti libéral)
     Nicolet-Yamaska : Michel Morin (Parti québécois)
     Notre-Dame-de-Grâce : Russell Copeman (Parti libéral)
     Orford : Robert Benoît (Parti libéral)
     Outremont : Pierre-Étienne Laporte (Parti libéral)
     Papineau : Norman MacMillan (Parti libéral)
     Pointe-aux-Trembles : Nicole Léger (Parti québécois)
     Pontiac : Robert Middlemiss (Parti libéral)
     Portneuf : Roger Bertrand (Parti québécois)
     Prévost : Lucie Papineau (Parti québécois)
     Richelieu : Sylvain Simard (Parti québécois)
     Richmond : Yvon Vallières (Parti libéral)
     Rimouski : Solange Charest (Parti québécois)
     Rivière-du-Loup : Mario Dumont (Action démocratique du Québec)
     Robert-Baldwin : Pierre Marsan (Parti libéral)
     Roberval : Benoît Laprise (Parti québécois)
     Rosemont : Rita Dionne-Marsolais (Parti québécois)
     Rousseau : François Legault (Parti québécois)
     Rouyn-Noranda-Témiscamingue : Rémy Trudel (Parti québécois)
     Saguenay : Gabriel-Yvan Gagnon (Parti québécois)
     Sainte-Marie-Saint-Jacques : André Boulerice (Parti québécois)
     Saint-François : Monique Gagnon-Tremblay (Parti libéral)
     Saint-Henri-Sainte-Anne : Nicole Loiselle (Parti libéral)
     Saint-Hyacinthe : Léandre Dion (Parti québécois)
     Saint-Jean : Roger Paquin (Parti québécois)
     Saint-Laurent : Jacques Dupuis (Parti libéral)
     Saint-Maurice : Claude Pinard (Parti québécois)
     Salaberry-Soulanges : Serge Deslières (Parti québécois)
     Sauvé : Line Beauchamp (Parti libéral)
     Shefford : Bernard Brodeur (Parti libéral)
     Sherbrooke : Jean Charest (Parti libéral)
     Taillon : Pauline Marois (Parti québécois)
     Taschereau : Agnès Maltais (Parti québécois)
     Terrebonne : Jocelyne Caron (Parti québécois)
     Trois-Rivières : Guy Julien (Parti québécois)
     Ungava : Michel Létourneau (Parti québécos)
     Vachon : David Payne (Parti québécois)
     Vanier : Diane Barbeau (Parti québécois)
     Vaudreuil : Yvon Marcoux (Parti libéral)
     Verchères : Bernard Landry (Parti québécois)
     Verdun : Henri-François Gautrin (Parti libéral)
     Viau : William Cusano (Parti libéral)
     Viger : Cosmo Maciocia (Parti libéral)
     Vimont : David Cliche (Parti québécois)
     Westmount—Saint-Louis : Jacques Chagnon (Parti libéral)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/actualite-detail.php?id=1242
  2. Lors de l'élection précédente le Parti de la démocratie socialiste portait le nom de Nouveau Parti démocratique du Québec.
  3. Gilles Labbé a été élu lors de la reprise de l'élection dans la circonscription de Masson le 14 décembre 1998, à la suite du décès du candidat Yves Blais lors de la campagne électorale.

Sources[modifier | modifier le code]