Michel Bissonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Bissonnet en 2004 lors d'une conférence à l'école secondaire Armand-Corbeil

Michel Bissonnet (né le 28 mars 1942 à Montréal) est un avocat et un homme politique québécois. Il a été le député de la circonscription de Jeanne-Mance puis de celle de Jeanne-Mance—Viger à l'Assemblée nationale du Québec de 1981 à 2008, soit durant 27 ans. Il a été président de l'Assemblée nationale du 4 juin 2003 au 14 juillet 2008. Il est actuellement le maire de l'arrondissement de Saint-Léonard de la ville de Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Bissonnet fait ses études en droit à l'Université de Montréal et y obtient une licence en droit en 1976. Il est membre du Barreau du Québec depuis 1977. Durant ses études, de 1960 à 1977 il exerce plusieurs fonctions à l'emploi de la Ville de Montréal : archiviste, commis de bureau, assistant-chef de bureau, chef de bureau du greffier, coordonnateur des élections municipales et avocat stagiaire au contentieux. Il a été avocat au cabinet Bissonnet, Mercadente et associés de Saint-Léonard.

Vie politique[modifier | modifier le code]

En 1967, il est candidat défait du Nouveau Parti démocratique à une élection partielle dans la circonscription fédérale de Papineau. En 1969, il est candidat défait aux élections municipales de Laval[1]. De 1978 à 1981, il est maire de l'arrondissement de Saint-Léonard.

Il est le député du Parti libéral du Québec de la circonscription de Jeanne-Mance puis de celle de Jeanne-Mance—Viger à l'Assemblée nationale du Québec de 1981 à 2008. Il a occupé plusieurs fonctions, dont celles de Whip adjoint du parti libéral, de vice-président et de président de l'Assemblée nationale du Québec. Il démissionne de son poste de député le 24 septembre 2008.

Depuis le 21 septembre 2008, Michel Bissonnet est maire de l’arrondissement de Saint-Léonard, à Montréal. Il a été élu dans le cadre d’une élection partielle, dans l'équipe de Gérald Tremblay, en récoltant plus de 94 % des votes exprimés. Il est réélu lors de l'élection municipale de Montréal du 1er novembre 2009 à la mairie de Saint-Léonard. Il est actuellement membre du Comité exécutif de Montréal, où il est responsable des Affaires gouvernementales et du 375e anniversaire de Montréal.

Il appuie la fondation Jean-Charles-Bonenfant, qui veut augmenter, améliorer et diffuser les connaissances sur les institutions politiques et parlementaires, ainsi que promouvoir l’étude et la recherche sur la démocratie. Dans le cadre de cette fondation, il visite la plupart des écoles secondaires de la province.

Il parle le français, l'anglais et l'italien, son arrondissement comportant une importante communauté italienne.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Michel Bissonet » — Notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale du Québec
  2. Marc Lestage, « Ordre de la Pléiade - Gilles Vigneault et Antonio Lamer honorés », Le Soleil,‎ 22 avril 2005, A2