1998 au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éphémérides
Chronologie du Québec :
1995 1996 1997  1998  1999 2000 2001
Décennies au Québec :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Chronologie dans le monde :
1995 1996 1997  1998  1999 2000 2001
Décennies :
1960 1970 1980  1990  2000 2010 2020
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies géographiques :

Afrique, Amérique (Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador et Yukon) et États-Unis (Louisiane)) et Europe (Belgique, France (Paris), Italie et Suisse)

Chronologies thématiques :

Aéronautique Architecture Astronautique Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Informatique Jeu Jeu vidéo Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Théâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1998 au Québec.

Événements[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

  • 2 janvier : la Caisse de dépôt et placement possède maintenant un capital de 64 milliards de dollars, soit 20 milliards de dollars de plus qu'à la fin des années 1970[1].
  • 6 janvier : tempête de verglas dans le sud-ouest du Québec. Les dégâts sont tellement importants qu'elle laissera près de 1 340 000 abonnés privés d'électricité. Cela prendra près de 3 semaines avant que tous ces gens ne soient rebranchés[2].

Février[modifier | modifier le code]

Mars[modifier | modifier le code]

  • 2 mars : Daniel Johnson annonce son retrait de la vie politique[5].
  • 9 mars : Québec et Terre-Neuve signent une entente sur le projet hydro-électrique de la rivière Churchill au coût de 10 milliards de dollars[6].
  • 25 mars : Québec annonce des compressions de 665 millions de dollars dans la santé, l'éducation et les services sociaux.
  • 27 mars : entente entre les Cris et le gouvernement qui injectera 15 millions de dollars dans des projets socio-communautaires autochtones[7].
  • 31 mars : le budget Landry prévoit des revenus de 40 $ 715 000 000 et des dépenses de 41 $ 842 000 000 pour un déficit d'environ de 1 $ 200 000 000. Il annonce des crédits d'impôt pour les étudiants et les PME (petites et moyennes entreprises) et 50 millions de dollars en deux ans pour les garderies à 5 $[8].

Avril[modifier | modifier le code]

Mai[modifier | modifier le code]

Juin[modifier | modifier le code]

  • 9 juin : une explosion due à une fuite de gaz souffle la façade de l'accueil Bonneau à Montréal, faisant trois morts et une vingtaine de blessés[12].
  • 15 juin : les infirmières se disent surchargées de travail. Elles annoncent des moyens de pression à partir du 22 juin qui dureront 4 jours.

Juillet[modifier | modifier le code]

  • 13 juillet : les employés du Casino de Montréal, en grève depuis le 3 juin, retournent au travail après avoir accepté une augmentation de salaires entre 6 et 9 %[13].
  • 20 juillet : les ambulanciers occupent les bureaux du ministère des Finances à Québec. Deux jours plus tard, une entente de principe est signée.

Août[modifier | modifier le code]

  • 6 août : les Micmacs bloquent la route 132 à Pointe-à-la-Croix et défient l'ultimatum du gouvernement québécois. Ils veulent obtenir le droit de couper du bois sur les terres publiques[14].
  • 7 août : lors de la conférence annuelle des provinces, à Saskatoon, les premiers ministres s'entendent pour former un front commun visant à demander à Ottawa le droit de retrait avec compensation des projets fédéraux[15].
  • 17 août : une entente est finalement signée entre les Micmacs et le gouvernement. Les barricades sont levées[16].
  • 20 août : la Cour suprême statue que le Québec ne peut pas déclarer unilatéralement son indépendance. Par contre, le projet est légitime et il doit y avoir négociations advenant la victoire d'un Oui à un référendum[17].

Septembre[modifier | modifier le code]

Octobre[modifier | modifier le code]

Novembre[modifier | modifier le code]

Décembre[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Asselin, « La Caisse sera prudente en 1998 », Le Soleil,‎ 3 janvier 1998, B-3
  2. Voir l'article Verglas massif de janvier 1998 dans le Nord-Est de l'Amérique du Nord
  3. Miville Tremblay, « Le verglas: 2 milliards », La Presse,‎ 14 février 1998, A-1, A-2
  4. Bilan du Siècle
  5. Bilan du Siècle
  6. Entente Québec-Terre-Neuve (communiqué)
  7. Bilan du Siècle
  8. Budget Landry 1998-1999
  9. « Chronologie parlementaire 1998 » (consulté le 8 juin 2009)
  10. Denis Lessard, « Bouchard envisage une commission parlementaire sur Calgary », La Presse,‎ 2 mai 1998, B-9
  11. Katia Gagnon, « Une autre histoire de statues soulève une tempête à Québec », La Presse,‎ 8 mai 1998, B-1
  12. Bilan du Siècle
  13. Bilan du Siècle
  14. Le ministre Chevrette rend public les détails de l'entente signée hier entre le gouvernement du Québec et la communauté micmaque de Listuguj
  15. L'union sociale (texte intégral)
  16. Bilan du Siècle
  17. Chronologie de l'histoire du Québec
  18. Denis Lessard, « Bouchard ferme sa porte à Boutros-Gali », La Presse,‎ 9 septembre 1998, B-1
  19. Bilan du Siècle
  20. Bilan du Siècle
  21. Bilan du Siècle
  22. Bilan du Siècle
  23. Voir l'article Liste des lauréats des prix Félix en 1998
  24. Katia Gagnon et Martin Pelchat, « L'union sociale d'abord. Bouchard change de stratégie et dit que cet objectif forcera le report du référendum sur la souveraineté », La Presse,‎ 20 novembre 1998, A-1, A-2
  25. Voir l'article Élection générale québécoise de 1998
  26. Gilles Blanchard, « Les adieux de Québec aux Jeux olympiques: déception, dépit et colère », La Presse,‎ 2 décembre 1998, S-3
  27. Martin Pelchat, « Un bimoteur s'abîme dans le fleuve: sept morts », La Presse,‎ 8 décembre 1998, A-1, A-2
  28. Bilan du Siècle
  29. Raymond Gervais, « Lorraine Pagé refuse de commenter. La présidente de la CEQ est soupçonnée de vol à l'étalage », La Presse,‎ 13 décembre 1998, A-1
  30. Les élections partielles sur le site de l'Assemblée nationale
  31. Chronologie parlementaire sur le site de l'Assemblée nationale