Jacques Chagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Chagnon (2011)

Jacques Chagnon, né le (61 ans) à Montréal, est un homme politique québécois. Il est le député de Westmount—Saint-Louis à l'Assemblée nationale du Québec, dont il est le président depuis 2011[1].

Sous le gouvernement de Jean Charest, il était le ministre de la Sécurité publique. Il a notamment fait face à la crise de Kanesatake suite à l'expulsion violente du chef mohawk James Gabriel. Il est finalement destitué de son rôle de ministre mais continue toujours de siéger comme libéral dans l'ancien gouvernement de Jean Charest. En 2006, il a été vu en présence du premier ministre pour exprimer ses condoléances aux familles des victimes de la fusillade au collège Dawson.

Il est aujourd'hui le Président de l'Assemblé National, sous le gouvernement majoritaire du Parti Libéral depuis Avril 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jacques Chagnon accède à la présidence de l'Assemblée nationale », Radio-Canada,‎ 5 avril 2011 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • « Jacques Chagnon », sur www.assnat.qc.ca, Assemblée nationale du Québec,‎ 5 avril 2011 (consulté le 5 avril 2011).
Précédé par Jacques Chagnon Suivi par
Yvon Vallières
Président
Assemblée nationale du Québec
2011-(présentement)
(actuellement en poste)
Harry Blank
Libéral
Député de Saint-Louis
Libéral
Assemblée nationale du Québec
1985-1994
(circonscription fusionnée pour créer la circonscription de Westmount—Saint-Louis)
(nouvelle circonscription formée des circonscriptions de Sainte-Anne, Saint-Louis et Westmount)
Député de Westmount—Saint-Louis
Libéral
Assemblée nationale du Québec
1994-(actuellement)
(actuellement en poste)