Léandre Dion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léandre Dion
Fonctions
Député de Saint-Hyacinthe
1994 – 2007
Biographie
Date de naissance 13 juillet 1937 (77 ans)
Lieu de naissance Sainte-Apolline-de-Patton
Parti politique Parti québécois
Profession Apiculteur

Léandre Dion (Sainte-Apolline-de-Patton, 13 juillet 1937 - ), est un apiculteur et un homme politique québécois. Il a représenté la circonscription de Saint-Hyacinthe à Assemblée nationale du Québec entre 1994 à 2007 sous la bannière du Parti québécois[1].

M. Dion a obtenu un baccalauréat ès arts de l'Université Laval en 1959, un certificat en théologie du Séminaire de Medellin, en Colombie en 1965 et un certificat en droit de l'Université de Montréal en 1989[1].

D'abord impliqué à titre de coopérant et de responsable de la pastorale au Pérou, M. Dion dirige ensuite le bureau régional du Service universitaire canadien outre-mer (SUCO) au début des années 1970. Il est le président fondateur de la Fédération des apiculteurs du Québec, qu'il a dirigé pendant cinq ans, de 1978 à 1983. Il a aussi été président fondateur du Comité des citoyens de Saint-Liboire en 1981. Il occupe plusieurs postes au sein du Parti québécois pendant 9 années jusqu'en 1992[1].

Sa carrière politique a commencé en 1982 lors de son élection au conseil municipal de Saint-Liboire. À partir de 1985 il est commissaire pour la Commission de protection du territoire agricole du Québec, il est à ce poste pendant 6 ans. En 1994 il est élu député de Saint-Hyacinthe à l'Assemblée nationale du Québec[1]. Il est réélu aux élections générales de 1998 et de 2003, mais subit la défaite en 2007.

Il se voit aussi accorder les responsabilités d'adjoint parlementaire de la ministre de la Culture et des Communications de 1999 à 2001 et ensuite au ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation jusqu'en 2003. Il a aussi siégé au Commission de l'agriculture, des pêcheries et de l'alimentation comme président pendant en 2002-03.

Il prend sa retraite après l'élection de 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Assemblée nationale du Québec, « Léandre Dion »,‎ Février 2009