Soudan (Loire-Atlantique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soudan (homonymie).
Soudan
L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pierre.
Blason de Soudan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant-Ancenis
Canton Châteaubriant
Intercommunalité communauté de communes Châteaubriant-Derval
Maire
Mandat
Bernard Douaud
2014-2020
Code postal 44110
Code commune 44199
Démographie
Gentilé Soudanais
Population
municipale
1 996 hab. (2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 18″ nord, 1° 18′ 13″ ouest
Altitude Min. 57 m – Max. 111 m
Superficie 53,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Soudan

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Soudan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soudan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soudan
Liens
Site web http://www.soudan44.fr

Soudan est une commune française rurale de l'Ouest de la France située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Elle dépend du canton de Châteaubriant, et de la Communauté de communes du Castelbriantais. Ses habitants s'appellent les Soudanaises et Soudanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Soudan dans le département de la Loire-Atlantique
Situation

Soudan est situé au nord-est du département de la Loire-Atlantique, à 6 kilomètres à l'est de Châteaubriant.

Les communes limitrophes sont Châteaubriant, Rougé, Noyal-sur-Brutz, Villepot, Juigné-des-Moutiers et Erbray en Loire-Atlantique, Carbay en Maine-et-Loire.

Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Soudan est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l'aire urbaine de Châteaubriant et de l'espace urbain de Rennes (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Géographie physique

À vol d’oiseau, la mer se trouve à soixante-dix kilomètres à l’ouest, ce qui explique les vents dominants d'ouest.

La commune, d’une superficie de 53,8 km2, est traversée du sud vers le nord-ouest par la Chère et ses petits affluents, au nord par la Verzée. Ces deux cours d'eau prennent leur source dans la commune de Soudan, avant de se jeter respectivement dans la Vilaine et dans l'Oudon.

Le bourg est traversé d'est en ouest par la RD 771, anciennement la RN 171 sur ce tronçon, reliant Laval au Croisic.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité est attestée sous les formes Solzen en 1060 et en 1062, Solzon au XIe siècle[1] et sous sa forme latine Solzennum dès 1123 [2].

Son nom en breton est Saoudan[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle,la paroisse de Soudan dépend du seigneur Rivallon, vassal de Brient Ier (fils d'un chef breton nommé Teuhaire et proche du comte de Rennes) qui est alors le seigneur de Châteaubriant.[réf. nécessaire]

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De sinople au chevron d'argent, accompagné en chef de deux pommes tigées et feuillées de deux pièces d'or et en pointe d'un moulin à vent du même ; au chef de gueules chargé d'une croix d'argent surchargée en cœur d'une moucheture d'hermine de sable, soutenue d'une divise ondée aussi d'argent.
Commentaires : La moucheture d'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne (Attention : sur le dessin du blason, la divise n'est pas ondée). Blason conçu par Eugène Charron et Robert Louis (délibération municipale du ).


Devise[modifier | modifier le code]

Traversée de Soudan via la D 771.

La devise de Soudan : Amant Me Qui Cognoscunt., "Ma Ouzont Ma C'haront." en breton, "M'aiment Qui Me Connaissent." en français.

Monuments[modifier | modifier le code]

Manoir du Moulin Roul[modifier | modifier le code]

Cette propriété est située à la limite ouest de Soudan, à la frontière avec la commune de Châteaubriant, près de la D771, au niveau du lieu-dit Les Chaussées.

Le manoir est, au départ, dépendant de la seigneurie de Châteaubriant. Il connait différents agrandissements, le corps du logis datant de 1461, ayant été restauré en 1576. Ses différents aménagements sont la construction de l'aile Est en 1890, l'aile Ouest datant de 1900, tandis que la façade Nord connait différentes modifications du XVIe au XIXe siècle.

Sa chapelle privée a été érigée en 1620 par la famille du Hamel. Elle se situe à l'ouest du manoir. De forme cubique, elle est surmontée d'un assez haut toit en croupe. Elle possède un clocher latéral avec toit à pavillon reposant sur des colonnettes. Sa principale caractéristique est le bas-relief s'y trouvant, représentant les sept péchés capitaux.

Prieuré du Dougilard[modifier | modifier le code]

Chapelle du Dougilard (côté nord)
Chapelle du Dougilard

Au XIIe siècle, une communauté de religieuses, membres du monastère du « Nid-d’Oiseau » dépendant de l’abbaye de Fontevrault, s'installe à Soudan, et construit ce prieuré à la demande de Ravallon, seigneur de Soudan.

Aujourd'hui, seule subsiste de cet ensemble la chapelle Saint-Barthélémy. Il s'agit d'une construction rectangulaire, possédant un clocher-mur. Les saints honorés en ce sanctuaire sont non seulement saint Barthélémy, mais aussi sainte Germaine Cousin, saint Isidore, et le Bienheureux Grignon de Montfort.

Le lieu-dit du Dougilard se situe à 2 km à l'Est de Soudan, le long de la D771.

Industries et économie[modifier | modifier le code]

Énergie

Le village possède un parc éolien, composé de huit éoliennes allant jusque sur la commune limitrophe d'Erbray, assurant la consommation électrique de 20 000 personnes. Elles ont été installées en 2007.

Industries [3]
  • L'ACCO, entreprise de chaudronnerie industrielle.
  • L'ACIM, entreprise de mécanique générale.
  • L'entreprise Euro-Mécanique
  • La FMGC, entreprise de fonte et forge de métaux. Il s'agit de la plus grande entreprise du village, qui emploie actuellement 396 personnes.
  • L'entreprise METATHERM, spécialisée dans le traitement thermique.

Les deux premières se trouvent dans la Z.I. de la gare, les trois autres sont situées dans la zone industrielle d'Hochepie.

Artisans [4]

La principale activité des artisans concerne l'habitat :

  • Maçonnerie : Sararols sarl, HCP Rénovation, Chantereau David.
  • Électricien Plombier Chauffage : Robert Rolland, Alexandre Vincent, Eurl Vacpro.
  • Menuiserie-Ébénisterie : Steph'anne Morand, Lucien Pitré, Alain Segault.
  • Un Ferronnier-Serrurier (FSM Potier), un couvreur (Stéphane Lorant), un carreleur (Vincent Pourias).

On trouve également d'autres PME/Artisans :

  • Garage automobile Soudan : Société Réparations Soudanaises.
  • Travaux Agricoles – Terrassement – Transport : Gilles Malgonne, Danyval, Jean-Luc Pinon, Gilles Raimbaud.
  • Entretien-Dépannage-Réparation : Pierre-Yves Hamon.
  • L'entreprise Aero-Product.
Commerces [5]

On trouve comme commerces principaux, dans le centre-village :

  • Bar-cafés : l'Amical bar, le Café de la presse, le Yin-Yang.
  • Boulangeries-Pâtisseries : Olivier Barthelemy, Dominique Chaillot.
  • Salons de coiffure : Anna Joly, le Salon Epilook, le Salon Laëtitia.
  • Épicerie « Votre Marché, alimentation générale ».

La commune possède également un caviste, un restaurant-bar, une boutique de cadeaux, ainsi que des entreprises de taxi, Radio TV Hi-Fi Vidéo et d'esthéticienne à domicile.

Éducation[modifier | modifier le code]

Le village possède deux écoles situées dans le bourg, à une centaine de mètres l'une de l'autre. La plus grande est l'école publique Jacques Brel. Elle reçoit 133 élèves pour l'année 2010/2011. La seconde est l'école privée Sainte-Anne, qui compte 110 élèves pour la rentrée 2010/2011.

Associations[modifier | modifier le code]

  • L’Association des Jeunes Soudanais fondée en 2005. Elle propose un tournoi de volley annuel, ainsi qu'une séance de badminton hebdomadaire, et plusieurs sorties au cours de l'année.
  • Le Bagad Solzen Ar Vro (Solzen étant l'ancien nom breton de la commune) dont le but est d'initier les jeunes aux instruments typiques bretons (cornemuse, bombarde et batterie). Ce bagad participe à de nombreuses manifestations culturelles principalement dans les cinq départements bretons.
  • Le Club des Retraités, les ainés de la commune se retrouvant les 2e et 4e mardi du mois pour différentes activités (jeux de cartes, palets, scrabble...). Il organise également le thé dansant annuel au profit du Téléthon.
  • La Confrérie des Panses à Oies, avec ses traditionnels concours du meilleur cidre et de la meilleure tarte aux pommes qui ont lieu chaque année.
  • L'Amical Laïque, La Soudanaise qui organise des activités pour les enfants de l'école publique, responsable du Club informatique, et de la section théâtre.
  • La fanfare L'Espérance de Soudan, groupe composé d'amateurs de musique qui anime les différents événements du village au cours de l'année, et comporte également une section twirling.
  • La Clé de Sol, qui propose des cours de danse, dessin et musique.
  • La Polka de la Bruz, groupe de danseurs et danseuses de danses locales, se produisant dans différents sillages du Castelbriantais.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune comporte plusieurs complexes sportifs. Ses principales associations sportives sont :

  • L'U.S.S. Football
  • L'U.S.S. Tennis de table
  • Volley-Ball Soudanais

Il est également possible d'y pratiquer le tennis, et une section judo est ouverte pour les enfants. Il existe aussi des sections multi-sports pour tous les âges.

Personnes célèbres[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Soudan.
L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Bernard Douaud[Note 1] Divers droite retraité, conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 1 996 habitants, en diminution de -1,48 % par rapport à 2009 (Loire-Atlantique : 5,96 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 045 2 019 2 122 2 284 2 291 2 321 2 161 2 233 2 339
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 440 2 502 2 586 2 538 2 662 2 686 2 720 2 762 2 652
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 680 2 600 2 541 2 177 2 135 2 177 2 163 2 034 1 968
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
1 839 1 831 1 884 2 026 2 072 2 007 2 015 2 000 1 996
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10]. Pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Les données suivantes concernent l'année 2013. La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24 %) est en effet supérieur au taux national (22,6 %) et au taux départemental (22,5 %)[12],[13],[14]. À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %)[12],[13],[14].

Pyramide des âges à Soudan en 2013 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
1,2 
7,0 
75 à 89 ans
10,6 
13,8 
60 à 74 ans
15,2 
25,0 
45 à 59 ans
23,1 
18,2 
30 à 44 ans
17,8 
15,4 
15 à 29 ans
13,6 
20,5 
0 à 14 ans
18,5 
Pyramide des âges de la Loire-Atlantique en 2013 en pourcentage[13]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,3 
5,8 
75 à 89 ans
9,1 
13,5 
60 à 74 ans
14,6 
19,6 
45 à 59 ans
19,2 
20,8 
30 à 44 ans
19,6 
19,4 
15 à 29 ans
17,7 
20,5 
0 à 14 ans
18,5 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en mars 2008 et mars 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  2. Jean-Pierre Brunterc’h, « Puissance temporelle et pouvoir diocésain des évêques de Nantes entre 936 et 1049 », Mémoires de la Société Historique et Archéologique de Bretagne, t.LXI, 1984, p. 34.
  3. « Les industries de Soudan », sur soudan44.fr (consulté le 19 juin 2011)
  4. « Les Artisans de Soudan », sur soudan44.fr (consulté le 19 juin 2011)
  5. « Les Commerces de Soudan », sur soudan44.fr (consulté le 19 juin 2011)
  6. http://broceliande.brecilien.org/Marquis-de-Bellevue-Xavier-Fournier-de
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Soudan 1836 », sur Archinoë, portail d'indexation collaborative, archives départementales de la Loire-Atlantique (consulté le 16 décembre 2016).
  12. a, b et c « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Soudan - POP T0-T3 - Population par sexe et âge en 2013 », sur insee.fr, Insee (consulté le 22 septembre 2016).
  13. a, b et c « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T0-T3 - Population par grandes tranches d'âges », sur insee.fr, Insee (consulté le 22 septembre 2016).
  14. a et b « Résultats du recensement de la population française - POP T0-T3 - Population par grandes tranches d'âges », sur insee.fr, Insee (consulté le 22 septembre 2016).