Soudan (Loire-Atlantique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Soudan
Soudan (Loire-Atlantique)
L'église Saint-Pierre.
Blason de Soudan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant-Ancenis
Intercommunalité Communauté de communes Châteaubriant-Derval
Maire
Mandat
Jean-Claude Desgués
2020-2026
Code postal 44110
Code commune 44199
Démographie
Gentilé Soudanais
Population
municipale
2 003 hab. (2019 en augmentation de 1,01 % par rapport à 2013)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 18″ nord, 1° 18′ 13″ ouest
Altitude Min. 57 m
Max. 111 m
Superficie 53,82 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Châteaubriant
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Châteaubriant
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Soudan
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Soudan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soudan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soudan
Liens
Site web http://www.soudan44.fr

Soudan est une commune française rurale de l'Ouest de la France située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Elle dépend du canton de Châteaubriant, et de la Communauté de communes du Castelbriantais. Ses habitants s'appellent les Soudanaises et Soudanais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Soudan dans le département de la Loire-Atlantique
Signalétique Michelin dans le bourg de Soudan.

Situation[modifier | modifier le code]

Soudan est situé au nord-est du département de la Loire-Atlantique, à 6 kilomètres à l'est de Châteaubriant.

Les communes limitrophes sont Châteaubriant, Rougé, Noyal-sur-Brutz, Villepot, Juigné-des-Moutiers et Erbray en Loire-Atlantique, Carbay en Maine-et-Loire.

Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Soudan est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l'aire urbaine de Châteaubriant et de l'espace urbain de Rennes (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Géographie physique[modifier | modifier le code]

À vol d’oiseau, la mer se trouve à 70 kilomètres à l’ouest, ce qui explique les vents dominants d'ouest.

La commune, d’une superficie de 53,8 km2, est traversée du sud vers le nord-ouest par la Chère et ses petits affluents, au nord par la Verzée. Ces deux cours d'eau prennent leur source dans la commune de Soudan, avant de se jeter respectivement dans la Vilaine et dans l'Oudon.

Le bourg est traversé d'est en ouest par la RD 771, anciennement la RN 171 sur ce tronçon, reliant Laval au Croisic.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat qui caractérise la commune est qualifié, en 2010, de « climat océanique altéré », selon la typologie des climats de la France qui compte alors huit grands types de climats en métropole[1]. En 2020, la commune ressort du même type de climat dans la classification établie par Météo-France, qui ne compte désormais, en première approche, que cinq grands types de climats en métropole. Il s’agit d’une zone de transition entre le climat océanique, le climat de montagne et le climat semi-continental. Les écarts de température entre hiver et été augmentent avec l'éloignement de la mer. La pluviométrie est plus faible qu'en bord de mer, sauf aux abords des reliefs[2].

Les paramètres climatiques qui ont permis d’établir la typologie de 2010 comportent six variables pour les températures et huit pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000[3]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-après.

Paramètres climatiques communaux sur la période 1971-2000[1]

  • Moyenne annuelle de température : 11,4 °C
  • Nombre de jours avec une température inférieure à −5 °C : 1,8 j
  • Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 3,5 j
  • Amplitude thermique annuelle[Note 1] : 13,5 °C
  • Cumuls annuels de précipitation[Note 2] : 753 mm
  • Nombre de jours de précipitation en janvier : 12,7 j
  • Nombre de jours de précipitation en juillet : 6,7 j

Avec le changement climatique, ces variables ont évolué. Une étude réalisée en 2014 par la Direction générale de l'Énergie et du Climat[5] complétée par des études régionales[6] prévoit en effet que la température moyenne devrait croître et la pluviométrie moyenne baisser, avec toutefois de fortes variations régionales. La station météorologique de Météo-France installée sur la commune et mise en service en 1994 permet de connaître l'évolution des indicateurs météorologiques. Le tableau détaillé pour la période 1981-2010 est présenté ci-après.

Statistiques 1981-2010 et records SOUDAN (44) - alt : 77m, lat : 47°44'12"N, lon : 01°16'30"W
Records établis sur la période du 01-02-1994 au 31-12-2020
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 2,6 2,7 3,9 5,3 8,8 11,3 13 13,1 10,4 8,7 5,2 2,6 7,3
Température moyenne (°C) 5,6 6,5 8,5 10,5 14,1 17,3 19,1 19,2 16,2 13,1 8,7 5,6 12,1
Température maximale moyenne (°C) 8,7 10,3 13,1 15,7 19,4 23,3 25,2 25,4 22 17,5 12,2 8,7 16,8
Record de froid (°C)
date du record
−11,5
02.01.1997
−11,5
12.02.12
−10
01.03.05
−3
07.04.08
−1
06.05.19
2
01.06.06
5
30.07.15
4
28.08.1998
0,5
30.09.18
−4,5
30.10.1997
−7
17.11.07
−9
16.12.09
−11,5
2012
Record de chaleur (°C)
date du record
16,5
24.01.16
19,5
27.02.19
23,5
30.03.17
28
20.04.18
30,5
26.05.17
36,5
28.06.19
39
23.07.19
39
10.08.03
34,5
14.09.20
29,5
02.10.11
22
07.11.15
18
19.12.15
39
2019
Précipitations (mm) 88,4 72,1 57,6 61,6 68,9 39,8 53,3 43,4 67,4 84,7 89,5 95 821,7
Source : « Fiche 44199002 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/07/2021 dans l'état de la base


Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Soudan est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 3],[7],[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Châteaubriant dont elle est une commune de la couronne[Note 4]. Cette aire, qui regroupe 20 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (93,7 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (95,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (42,4 %), terres arables (34,4 %), zones agricoles hétérogènes (16,9 %), forêts (3,1 %), zones urbanisées (1,7 %), eaux continentales[Note 5] (0,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,5 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (0,3 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité est attestée sous les formes Solzen en 1060 et en 1062, Solzon au XIe siècle[14] et sous sa forme latine Solzennum dès 1123[15].

Son nom en breton est Saoudan[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIIe siècle,la paroisse de Soudan dépend du seigneur Rivallon, vassal de Brient Ier (fils d'un chef breton nommé Teuhaire et proche du comte de Rennes) qui est alors le seigneur de Châteaubriant[réf. nécessaire].

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De sinople au chevron d'argent, accompagné en chef de deux pommes tigées et feuillées de deux pièces d'or et en pointe d'un moulin à vent du même ; au chef de gueules chargé d'une croix d'argent surchargée en cœur d'une moucheture d'hermine de sable, soutenue d'une divise ondée aussi d'argent.
Commentaires : La moucheture d'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne (Attention : sur le dessin du blason, la divise n'est pas ondée). Blason conçu par Eugène Charron et Robert Louis (délibération municipale du ).

Devise[modifier | modifier le code]

Traversée de Soudan via la D 771.

La devise de Soudan : Amant Me Qui Cognoscunt., "Ma Ouzont Ma C'haront." en breton, "M'aiment Qui Me Connaissent." en français.

Monuments[modifier | modifier le code]

Manoir du Moulin Roul[modifier | modifier le code]

Cette propriété est située à la limite ouest de Soudan, à la frontière avec la commune de Châteaubriant, près de la D771, au niveau du lieu-dit Les Chaussées.

Le manoir est, au départ, dépendant de la seigneurie de Châteaubriant. Il connait différents agrandissements, le corps du logis datant de 1461, ayant été restauré en 1576. Ses différents aménagements sont la construction de l'aile Est en 1890, l'aile Ouest datant de 1900, tandis que la façade Nord connait différentes modifications du XVIe au XIXe siècle.

Sa chapelle privée a été érigée en 1620 par la famille du Hamel. Elle se situe à l'ouest du manoir. De forme cubique, elle est surmontée d'un assez haut toit en croupe. Elle possède un clocher latéral avec toit à pavillon reposant sur des colonnettes. Sa principale caractéristique est le bas-relief s'y trouvant, représentant les sept péchés capitaux.

Prieuré du Dougilard (XIIe – XVIIe siècle)[modifier | modifier le code]

Chapelle du Dougilard (côté nord)
Chapelle du Dougilard

Le lieu-dit du Dougilard se situe à 2 km à l'Est de Soudan, le long de la D771.

Un premier édifice y aurait été édifié au milieu du XIe siècle sous le parrainage de Rivallon, seigneur de Soudan[17]. Mais le bâtiment actuel semble dater du XIIe siècle. Il aurait été élevé pour les bénédictines du Nid d’Oiseau, filiale de Fontevrault, qui établissent en 1112 un prieuré dont la chapelle est le dernier vestige. Cette communauté l’occupe jusqu’à la Révolution.

La chapelle est éclairée par des petites baies allongées en meurtrières. Elle a un plan très simple, nef rectangulaire se prolongeant par une abside semi-circulaire, laquelle a été remaniée au XVIIe siècle[18]. La façade ouest est surmontée d’un clocher-mur[19].

Les saints honorés en ce sanctuaire sont non seulement saint Barthélémy, mais aussi sainte Germaine Cousin, saint Isidore, et le Bienheureux Grignon de Montfort[17].

Industries et économie[modifier | modifier le code]

Énergie

Le village possède un parc éolien, composé de huit éoliennes allant jusque sur la commune limitrophe d'Erbray, assurant la consommation électrique de 20 000 personnes. Elles ont été installées en 2007.

Industries[20]
  • L'ACCO, entreprise de chaudronnerie industrielle.
  • e entrep[21]rise de mécanique générale et de soudure.
  • L'entreprise Euro-Mécanique
  • La FMGC, entreprise de fonte et forge de métaux. Il s'agit de la plus grande entreprise du village, qui emploie actuellement 396 personnes.
  • L'entreprise METATHERM, spécialisée dans le traitement thermique.

Les deux premières se trouvent dans la Z.I. de la gare, les trois autres sont situées dans la zone industrielle d'Hochepie.

Artisans[22]

La principale activité des artisans concerne l'habitat :

  • Peinture : Atelier Peintures et Nuances.
  • Maçonnerie : Sararols sarl, HCP Rénovation, Chantereau David.
  • Électricien Plombier Chauffage : Robert Rolland, Alexandre Vincent, Eurl Vacpro.
  • Menuiserie-Ébénisterie : Steph'anne Morand, Lucien Pitré, Alain Segault.
  • Un Ferronnier-Serrurier (FSM Potier), un couvreur (Stéphane Lorant), un carreleur (Vincent Pourias).

On trouve également d'autres PME/Artisans :

  • Garage automobile Soudan : Société Réparations Soudanaises.
  • Travaux Agricoles – Terrassement – Transport : Gilles Malgonne, Danyval, Jean-Luc Pinon, Gilles Raimbaud.
  • Entretien-Dépannage-Réparation : Pierre-Yves Hamon.
  • L'entreprise Aero-Product.
Commerces[23]

On trouve comme commerces principaux, dans le centre-village :

  • Bar-cafés : l'Amical bar, le Café de la presse, le Yin-Yang.
  • Boulangeries-Pâtisseries : Olivier Barthelemy, Dominique Chaillot.
  • Salons de coiffure : Anna Joly, le Salon Epilook, le Salon Laëtitia.
  • Épicerie « Votre Marché, alimentation générale ».

La commune possède également un caviste, un restaurant-bar, une boutique de cadeaux, ainsi que des entreprises de taxi, Radio TV Hi-Fi Vidéo et d'esthéticienne à domicile.

Éducation[modifier | modifier le code]

Le village possède deux écoles situées dans le bourg, à une centaine de mètres l'une de l'autre. La plus grande est l'école publique Jacques Brel. Elle reçoit 133 élèves pour l'année 2010/2011. La seconde est l'école privée Sainte-Anne, qui compte 110 élèves pour la rentrée 2010/2011.

Associations[modifier | modifier le code]

  • L’Association des Jeunes soudanais, fondée en 2005, propose un tournoi de volley annuel, ainsi qu'une séance de badminton hebdomadaire, et plusieurs sorties au cours de l'année.
  • Le bagad Solzen Ar Vro (Solzen étant l'ancien nom breton de la commune) a pour but est d'initier les jeunes aux instruments typiques bretons (cornemuse, bombarde et batterie). Il participe à de nombreuses manifestations culturelles principalement dans les cinq départements bretons.
  • Le Club des retraités permet aux aînés de la commune de se retrouver les 2e et 4e mardi du mois pour différentes activités (jeux de cartes, palets, scrabble...). Il organise également le thé dansant annuel au profit du Téléthon.
  • La Confrérie des panses à oies organise chaque année des concours du meilleur cidre et de la meilleure tarte aux pommes.
  • L'amicale laïque La Soudanaise organise des activités pour les enfants de l'école publique et est responsable du club informatique et de la section théâtre.
  • La fanfare L'Espérance de Soudan regroupe des amateurs de musique et anime les différents événements du village au cours de l'année, et comporte également une section twirling.
  • La Clé de sol propose des cours de danse, dessin et musique.
  • La Polka de la Bruz, groupe de danseurs et danseuses de danses locales, se produit dans différents villages du Castelbriantais.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune comporte plusieurs complexes sportifs. Ses principales associations sportives sont :

  • L'U.S.S. Football
  • L'U.S.S. Tennis de table
  • Volley-Ball Soudanais

Il est également possible d'y pratiquer le tennis, et une section judo est ouverte pour les enfants. Il existe aussi des sections multi-sports pour tous les âges.

Personnes célèbres[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Mairie de Soudan.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 1983 Pierre Ferron   Réélu en 1977
mars 1983 mars 2001 Raymond Janitor[25](1936-2018)    
mars 2001 mai 2020 Bernard Douaud
(1949- )
DVD Chef d'atelier adjoint retraité
Conseiller général (2008 → 2015) puis départemental de Châteaubriant (2015 → 2021)
Réélu en 2008 et 2014
mai 2020 En cours Jean-Claude Desgués (1955- )   Cadre commercial retraité, ancien premier adjoint
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[26]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[27].

En 2019, la commune comptait 2 003 habitants[Note 6], en augmentation de 1,01 % par rapport à 2013 (Loire-Atlantique : +7,58 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0452 0192 1222 2842 2912 3212 1612 2332 339
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 4402 5022 5862 5382 6622 6862 7202 7622 652
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 6802 6002 5412 1772 1352 1772 1632 0341 968
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 8391 8311 8842 0262 0722 0072 0152 0002 000
2019 - - - - - - - -
2 003--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[28] puis Insee à partir de 2006[29].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 35,6 %, soit en dessous de la moyenne départementale (37,3 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 27,3 % la même année, alors qu'il est de 23,8 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 993 hommes pour 1 005 femmes, soit un taux de 50,3 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,42 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[30]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,7 
7,7 
75-89 ans
9,9 
16,9 
60-74 ans
17,9 
22,7 
45-59 ans
20,5 
15,6 
30-44 ans
15,2 
17,6 
15-29 ans
15,1 
19,0 
0-14 ans
19,7 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2018 en pourcentage[31]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90 ou +
1,7 
5,8 
75-89 ans
8,6 
14,7 
60-74 ans
16 
19,6 
45-59 ans
18,9 
20,1 
30-44 ans
19,2 
19,2 
15-29 ans
17,5 
20 
0-14 ans
18 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  2. Une précipitation, en météorologie, est un ensemble organisé de particules d'eau liquide ou solide tombant en chute libre au sein de l'atmosphère. La quantité de précipitation atteignant une portion de surface terrestre donnée en un intervalle de temps donné est évaluée par la hauteur de précipitation, que mesurent les pluviomètres[4].
  3. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  4. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  5. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Le climat en France métropolitaine », sur http://www.meteofrance.fr/, (consulté le )
  3. « Définition d’une normale climatologique », sur http://www.meteofrance.fr/ (consulté le )
  4. Glossaire – Précipitation, Météo-France
  5. « Le climat de la France au XXIe siècle - Volume 4 - Scénarios régionalisés : édition 2014 pour la métropole et les régions d’outre-mer », sur https://www.ecologie.gouv.fr/ (consulté le ).
  6. [PDF]« Observatoire régional sur l'agriculture et le changement climatique (Oracle) - Pays de la Loire », sur pays-de-la-loire.chambres-agriculture.fr, (consulté le )
  7. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  8. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis ».
  15. Jean-Pierre Brunterc’h, « Puissance temporelle et pouvoir diocésain des évêques de Nantes entre 936 et 1049 », Mémoires de la Société Historique et Archéologique de Bretagne, t.LXI, 1984, p. 34.
  16. « Monument mégalithique dénommée La Pierre de la Chopinière », notice no PA00108833, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. a et b « Soudan », sur infobretagne.com.
  18. « Patrimoine du Pays de Châteaubriant », sur tresorsdupaysdechateaubriant.fr.
  19. « Soudan (44110) », sur /lafrancedesclochers.clicforum.com.
  20. « Les industries de Soudan », sur soudan44.fr (consulté le )
  21. Didier MONHAROUL, « Entreprise ACIMM », sur acimm.fr.
  22. « Les Artisans de Soudan », sur soudan44.fr (consulté le )
  23. « Les Commerces de Soudan », sur soudan44.fr (consulté le )
  24. « Marquis de Bellevüe François Xavier Fournier - Encyclopédie de Brocéliande », sur brecilien.org (consulté le ).
  25. Résultats des élections municipales 2001 à Soudan, sur ouestfrance.fr
  26. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  27. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  28. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  29. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  30. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Soudan (44199) », (consulté le ).
  31. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département de la Loire-Atlantique (44) », (consulté le ).