Saint-Julien-de-Vouvantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Julien.
Saint-Julien-de-Vouvantes
Image illustrative de l'article Saint-Julien-de-Vouvantes
Blason de Saint-Julien-de-Vouvantes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant
Canton Châteaubriant
Intercommunalité Communauté de communes du Castelbriantais
Maire
Mandat
Serge Héas
2008-2014
Code postal 44670
Code commune 44170
Démographie
Gentilé Vouvantais
Population
municipale
936 hab. (2013)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 33″ N 1° 14′ 15″ O / 47.6425, -1.237547° 38′ 33″ Nord 1° 14′ 15″ Ouest / 47.6425, -1.2375
Altitude Min. 47 m – Max. 99 m
Superficie 25,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Vouvantes

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Vouvantes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Vouvantes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Julien-de-Vouvantes
Liens
Site web http://www.saint-julien-de-vouvantes.fr/

Saint-Julien-de-Vouvantes est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire. Les habitants s'appellent les Vouvantaises et les Vouvantais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Saint-Julien-de-Vouvantes dans le département de la Loire-Atlantique.

Saint-Julien-de-Vouvantes est située à 15 km au sud-est de Châteaubriant.

En 1999, selon le classement établi par l'Insee, Saint-Julien-de-Vouvantes est une commune rurale non polarisée (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Communes limitrophes de Saint-Julien-de-Vouvantes
Erbray Juigné-des-Moutiers
Saint-Julien-de-Vouvantes
Petit-Auverné la Chapelle-Glain la Chapelle-Glain

Climat[modifier | modifier le code]

Saint-Julien-de-Vouvantes est proche de la région angevine. Son climat est réputé particulièrement doux. Ceci est lié à sa situation entre climat océanique et climat continental. Les hivers sont généralement pluvieux, les gelées rares et les étés ensoleillés. Le tableau suivant recense les données climatique d'Angers, distante de 50 kilomètres à vol d'oiseau.

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 7,9 9,2 12,6 15,3 19 22,6 24,9 24,7 21,8 17 11,4 8,4 16,2
Températures minimales moyennes (°C) 2,1 2,2 3,9 5,6 8,9 11,8 13,6 13,4 11,3 8,4 4,6 2,8 7,4
Températures moyennes (°C) 5 5,7 8,2 10.4 13,9 16,2 19,2 19,1 16,5 12,7 8 5,6 11,8
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 62,1 50,8 51,7 44,6 54,4 41,2 43,8 44,9 52,2 59,6 64,5 63,4 633,4
Durée mensuelle d'ensoleillement (heures/mois) 70 92 141 179 201 234 248 237 191 129 89 65 1877
Source : Climatologie de 1947 à 2008 - Angers, France

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune tient son nom d'un miracle qui serait survenu en sa chapelle, au XVe siècle. Alors étape sur la route des galères de Brest à Toulon, le bourg sert régulièrement de relais pour les prisonniers. On raconte que l'un d'entre pria saint Julien de lui accorder le pardon avec une si grande ferveur que ses chaînes tombent, à trois reprises. La nouvelle remonte jusqu'à Tours, où l'évêque, lui-même grand fidèle de la mémoire du saint, propose à la ville, à l'époque sans nom, de rendre hommage au martyr en adoptant le sien. On associe le nom du saint à celui des terres appartenant au seigneur de Vouvantes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Julien-de-Vouvantes est fondée au XIe siècle. Une chapelle est édifiée par les moines de l'abbaye de Saint-Florent-le-Vieil, dédiée à saint Julien, soldat de l'armée romaine, né à Vienne au IIIe siècle, martyr par décapitation, lors des persécutions de Dioclétien contre les chrétiens, en 383.

Au XIIe siècle, la paroisse est mentionnée sous le nom de Vovente ou Voantis.

Elle constitue un lieu de pèlerinage à l'époque des Ducs de Bretagne.

Au XVe siècle, la commune appartient à la baronnie de Châteaubriant.

Sous Louis XV, la commune est un lieu d'étape des galériens.

Pendant la Révolution, la commune s'appelle Rochefontaine.[réf. nécessaire]

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur à la crosse d'or accostée de deux fleurs de lys du même ; au chef d'argent chargé de trois mouchetures d'hermine de sable.
Commentaires : Les mouchetures d'hermine évoquent le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason conçu par Eugène Charron.

Devise[modifier | modifier le code]

La devise de Saint-Julien-de-Vouvantes : Proelium Justum Commisi.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983 mars 2001 Raymond Bouchet    
mars 2001 mars 2008 Luc Crossouard   Technico-commercial
mars 2008 en cours Serge Héas   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 936 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 275 1 401 1 369 1 563 1 665 1 761 1 701 1 736 1 748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 879 2 007 1 990 1 968 1 945 1 872 1 873 1 834 1 724
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 660 1 574 1 362 1 317 1 307 1 227 1 203 1 079 1 057
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
976 1 008 947 1 023 955 879 923 927 924
2013 - - - - - - - -
936 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2]. Pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[3], pour le recensement 2005 : base Cassini de l'EHESS.)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (28,2 %) est en effet supérieur au taux national (22,7 %) et au taux départemental (20,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

Pyramide des âges à Saint-Julien-de-Vouvantes en 2009 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
1,1 
90 ans ou +
2,3 
7,7 
75 à 89 ans
17,6 
13,1 
60 à 74 ans
14,4 
22,6 
45 à 59 ans
17,2 
19,7 
30 à 44 ans
17,0 
15,3 
15 à 29 ans
13,8 
20,6 
0 à 14 ans
17,8 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2009 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,4 
20,1 
45 à 59 ans
19,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,1 
20,1 
15 à 29 ans
18,5 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est plutôt tournée vers l'artisanat et les services de proximité. On recense 53 établissement actifs. La zone d'activité communale de Rolieu, s’étend sur9,8 hectares.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Commerces, services et infrastructures[modifier | modifier le code]

Il y a, à Saint-Julien-de-Vouvantes, une caserne de sapeurs-pompiers ainsi qu'une gendarmerie.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Saint-Julien-de-Vouvantes dépend de l'académie de Nantes. Pour l'enseignement élémentaire, la commune dispose d'une école publique ainsi que d'une école privée « Saint-Michel ».

Danse locale[modifier | modifier le code]

Le Sacristain : danse bretonne dérivée des anciens quadrilles qui comprend quatre figures : le Moulinet, l'Accroché, la Ronde et le Balancé.

Santé[modifier | modifier le code]

Il y a un médecin exerçant dans la commune. Le centre hospitalier le plus proche se situe à Châteaubriant, à 15 km.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Julien, reconstruite à la fin du XIXe siècle (1889) par l'architecte François Bougouin[6], servait aux pèlerinages. Sa crypte est construite sur l'ancien sanctuaire, de style gothique flamboyant. À l'époque de sa construction, il est prévu qu'elle devienne le sanctuaire des pèlerinages. Elle contient des éléments de l'ancienne église du XVe siècle ainsi qu'un retable du XIIe siècle et des statues. L'église est inscrite au monuments historiques depuis 2007[7] ;
  • la chapelle Sainte-Anne, à l'intérieur du cimetière ; elle date de 1641, sa cloche de 1636 et sa rénovation de 1996 ;
  • le lavoir, dont le bassin est en schiste, date du XIXe siècle ;
  • trois fontaines :
    • la fontaine de Saint Julien, réputée guérir la fièvre ;
    • la fontaine des Aveugles ;
    • la fontaine des Goutteux ou des Galeux ;
  • la « maison des Trois Rois » ;
  • le manoir de la Briais, XIVe et XVIIIe siècles, comprend une tour carrée fortifiée construite au XVIe siècle ;
  • l’ancien moulin à vent, au lieu-dit la Selle[8] ;
  • le « Sentier des fontaines », circuit balisé de 3,5 km[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé J. Saint-Fort-Rondelou, Paroisse de Saint-Julien-en-Vouvantes : Monographie, Le Livre d'histoire (réimpr. 2005) (1re éd. 1908) (ISBN 9782758601074).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :