Signalétique Michelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Panneau en béton indiquant une succession de virages sur 400 mètres
Panneau « Succession de virages sur 400 mètres »

La signalétique Michelin désigne les panneaux de signalisation routière et d'indication touristique en lave émaillée sur un support en béton armé, produits par Michelin pour la France entre 1910 et 1971[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Sur le modèle des Anglais, André Michelin met en place une première signalétique, inédite en France.

Dès les années 1910, il offre aux communes des panneaux signalant l’entrée dans la commune, qui sont également une publicité pour la marque[1].

Michelin produit également des bornes d'intersection, à partir de 1918. Ces bornes portent les indications de direction et les kilométrages[1].

Témoignage d'une époque, d'un certain rapport à l'automobile et au territoire, l'ensemble des bornes Michelin constitue un patrimoine ne faisant l'objet d'aucune protection réglementaire, ce qui justifie son appartenance aux éléments dits du « petit patrimoine »[2].

Fabrication et usage[modifier | modifier le code]

Une partie des plaques signalétiques fut réalisée par émaillage de la pierre de Volvic, dite lave de Volvic.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Antoine Donnet La saga Michelin, Seuil, 2008

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Histoire des panneaux Michelin sur Panneauxenbeton.fr. Consulté le 11 mai 2010.
  2. « Les bornes Michelin sauvées par des passionnés », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 5 novembre 2016)