Jans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jans (homonymie).
Jans
Jans
L'église Saint-Julien-et-Saint-Dulcien.
Blason de Jans
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant-Ancenis
Canton Guémené-Penfao
Intercommunalité communauté de communes Châteaubriant-Derval
Maire
Mandat
Philippe Macé
2014-2020
Code postal 44170
Code commune 44076
Démographie
Gentilé Janséens
Population
municipale
1 314 hab. (2015 en augmentation de 19,67 % par rapport à 2010)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 18″ nord, 1° 36′ 46″ ouest
Altitude Min. 13 m
Max. 56 m
Superficie 33,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Jans

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Jans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jans
Liens
Site web http://www.mairie-jans.fr/

Jans est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Jans dans le département de la Loire-Atlantique

Jans est située à 50 km au nord de Nantes, tout près (2,5 km) de la voie express Nantes-Rennes. La rivière le Don traverse la commune.

Les communes limitrophes sont Nozay, Treffieux, Lusanger, Derval et Marsac-sur-Don.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Janz en 1080, Hentiacum en 1123[1], Jans en 1287[2], Geanx en 1294[1].

Jans vient, semble-t-il, du nom Jehan. Jans est un nom de famille assez répandu, il représente un dérivé de jean avec l's du génitif fort, marquant la filiation, c'est-a-dire le « fils de jean ».


Jans possède un nom en gallo, la langue d'oïl locale : Jantz (écriture ELG)[3]. Hentieg en breton[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jans et ses environs ont été évangélisés par les jumeaux Dulien et Dulcien, qui font partie des nombreux saints Bretons. Une chapelle leur est toujours dédiée au lieu-dit La Trépas. L'on ignore si l'origine du nom coïncide avec un culte de la mort ou si le nom du hameau est lié au Breton tre qui signifie passage, étant donné qu'il y a un passage à gué près de la chapelle. Celle-ci, de fondation très ancienne, a été redressée au XIXe siècle après les désastres de la Révolution.[réf. nécessaire]

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De vair écartelé d'hermine, à l'écusson de gueules en cœur à une fleur de lys d'or.
Commentaires : l'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Blason conçu par l'héraldiste Michel Pressensé (délibération municipale en 1995).

Devise[modifier | modifier le code]

La devise de Jans : Vif a tout heurt.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Jans.
L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Michel Bourdeau UMP  
mars 2008 mars 2014 André Marsac UMP  
mars 2014 en cours Philippe Macé Divers droite  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le classement établi par l'Insee, Jans est une commune multipolarisée. Elle fait partie de la zone d'emploi de Nantes et du bassin de vie de Derval. Elle n'est intégrée dans aucune unité urbaine[5]. Toujours selon l'Insee, en 2010, la répartition de la population sur le territoire de la commune était considérée comme « peu dense » : 85 % des habitants résidaient dans des zones « peu denses » et 15 % dans des zones « très peu denses »[6].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2015, la commune comptait 1 314 habitants[Note 1], en augmentation de 19,67 % par rapport à 2010 (Loire-Atlantique : +6,49 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
797 801 897 1 044 1 025 991 973 1 088 1 200
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 340 1 410 1 561 1 572 1 675 1 715 1 710 1 741 1 731
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 701 1 670 1 716 1 451 1 411 1 347 1 352 1 230 1 195
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 145 1 076 991 1 023 1 041 991 1 021 1 023 1 226
2015 - - - - - - - -
1 314 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Les données suivantes concernent l'année 2013. La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20,3 %) est en effet inférieur au taux national (22,6 %) et au taux départemental (22,5 %)[11],[12],[13]. Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,7 % au niveau départemental)[11],[12],[13].

Pyramide des âges à Jans en 2013 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,2 
6,0 
75 à 89 ans
8,7 
12,5 
60 à 74 ans
13,1 
17,0 
45 à 59 ans
15,9 
23,3 
30 à 44 ans
20,5 
16,2 
15 à 29 ans
15,6 
24,8 
0 à 14 ans
26,0 
Pyramide des âges de la Loire-Atlantique en 2013 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,3 
5,8 
75 à 89 ans
9,1 
13,5 
60 à 74 ans
14,6 
19,6 
45 à 59 ans
19,2 
20,8 
30 à 44 ans
19,6 
19,4 
15 à 29 ans
17,7 
20,5 
0 à 14 ans
18,5 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  2. Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.
  3. « Villes bretonnes, noms gallo », Geobreizh (consulté le 18 mars 2013)
  4. « Villes bretonnes, nom breton », Geobreizh (consulté le 21 juin 2015)
  5. « Commune de Jans (44076) », Insee (consulté le 31 août 2017).
  6. « La grille communale de densité », Insee (consulté le 31 août 2017), données récupérées dans un fichier téléchargeable sous format Excel.
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. a, b et c « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Jans - POP T0-T3 - Population par sexe et âge en 2013 », sur insee.fr, Insee (consulté le 22 septembre 2016).
  12. a, b et c « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T0-T3 - Population par grandes tranches d'âges », sur insee.fr, Insee (consulté le 22 septembre 2016).
  13. a et b « Résultats du recensement de la population française - POP T0-T3 - Population par grandes tranches d'âges », sur insee.fr, Insee (consulté le 22 septembre 2016).