Saint-Vincent-de-Reins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Vincent.
Saint-Vincent-de-Reins
Image illustrative de l'article Saint-Vincent-de-Reins
Blason de Saint-Vincent-de-Reins
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Thizy-les-Bourgs
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien
Maire
Mandat
Jean-Pierre Leita
2014-2020
Code postal 69240
Code commune 69240
Démographie
Population
municipale
671 hab. (2014)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 31″ nord, 4° 23′ 18″ est
Altitude Min. 476 m – Max. 903 m
Superficie 13,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Reins

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Reins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Reins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vincent-de-Reins

Saint-Vincent-de-Reins est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont les Saint-Vincentais et les Saint-Vincentaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Vincent-de-Reins est une commune appartenant au département du Rhône et situé au nord de Lyon, dans l'arrondissement de Villefranche-sur-Saône. La commune rurale se trouve dans le canton de Thizy-les-Bourgs. Elle se situe à une dizaine de kilomètres du lac des Sapins (Cublize).

Son relief est très vallonné et la commune est traversée par le Reins, affluent de la Loire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cours Ranchal Rose des vents
Thizy-les-Bourgs N Saint-Bonnet-le-Troncy
O    Saint-Vincent-de-Reins    E
S
Cublize Meaux-la-Montagne

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite de la Guerre de Sécession (1860 - 1864), le prix du coton augmenta très fortement et très rapidement. Les usines de la commune fermèrent donc, obligeant les employés à aller travailler dans les villages alentour. Depuis cette période, la population baisse chaque année.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  2001 Lucien Deveaux    
2001 2014 Marius Aulas   - style="vertical-align: top" 2014 En Cours Jean Pierre Leita    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 671 habitants, en diminution de -0,45 % par rapport à 2009 (Rhône : 5,17 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 085 990 1 309 1 273 1 966 2 771 2 694 2 516 2 060
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 272 2 365 2 324 2 363 2 388 1 869 2 021 1 988 1 996
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 980 1 953 1 824 1 403 1 378 1 341 1 223 1 076 1 051
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2013
918 856 776 757 711 650 679 672 666
2014 - - - - - - - -
671 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La madone

Elle fut construite de 1879 à 1882 par le curé Bourdelin qui donna la somme d'argent de 15 000 francs-or pour la faire édifier. C'est pour cette raison que celui-ci fut inhumé sous la chapelle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]