Affoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Affoux
Affoux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Tarare
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien
Maire
Mandat
Jean-Roland Decollonge
2019-2020
Code postal 69170
Code commune 69001
Démographie
Gentilé Affousiens[1]
Population
municipale
358 hab. (2016 en augmentation de 6,87 % par rapport à 2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 45″ nord, 4° 24′ 15″ est
Altitude Min. 498 m
Max. 960 m
Superficie 10,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Affoux

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Affoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Affoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Affoux
Liens
Site web http://www.affoux.fr/

Affoux est une commune française située dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Affoux est une commune rurale de basse montagne dans le Haut-Beaujolais, située à 6 km au sud-ouest de Tarare. Elle est limitrophe du département de la Loire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Marcel-l'Éclairé Rose des vents
Violay (Loire) N Saint-Forgeux
O    Affoux    E
S
Villechenève Montrottier

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La commune est principalement desservie par la route départementale 38 qui la relie à Tarare au nord et à Panissières au sud.

Transports[modifier | modifier le code]

La gare SNCF la plus proche est celle de Tarare.

La commune est desservie par la ligne 409 des cars du Rhône.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[2] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 3 1,38
Marine Le Pen (FN) 61 27,98
Nicolas Sarkozy (UMP) 68 31,19 149 71,98
Jean-Luc Mélenchon (FG) 12 5,50
Philippe Poutou (NPA) 4 1,83
Nathalie Arthaud (LO) 2 0,92
Jacques Cheminade (SP) 0 0,00
François Bayrou (MoDem) 29 13,30
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 14 6,42
François Hollande (PS) 25 11,47 58 28,02
Inscrits 250 100,00 250 100,00
Abstentions 25 10,00 26 10,40
Votants 225 90,00 224 89,60
Blancs et nuls 7 3,11 17 7,59
Exprimés 218 96,89 207 92,41

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au dernier recensement étant compris entre 100 et 499, le nombre de membres du conseil municipal est de 11[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1995 Gustave Ducreux    
1995 2008 Raymond Duperray DVD  
mars 2008 décembre 2018[4] Michel Degrandi DVD  
2019 En cours Jean-Roland Decollonge[5]    

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes du Pays de Tarare de 1996 à 2013, puis de la communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien depuis 2014.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 358 habitants[Note 1], en augmentation de 6,87 % par rapport à 2011 (Rhône : +5,26 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
496452573557612596586582661
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
551585574498510461450456460
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450418377329333298306278231
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
218194183189202248306315323
2013 2016 - - - - - - -
344358-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Affloux est le point d'arrivée du sentier de grande randonnée 76, qui va de Arcenant à Cluny pour la partie 76a, et de Cluny à Affloux pour la partie 76b.

Environnement[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église à l'entrée du village sur une ancienne photo.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 29/09/2008
  2. Ministère de l'Intérieur - Rhône (Rhône-Alpes), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Affoux » (consulté le 10 janvier 2015)
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. « Le maire d'Affoux est décédé brutalement ce lundi soir », sur leprogres.fr, (consulté le 10 décembre 2018)
  5. « Affoux: Jean-Roland Decollonge élu maire ce vendredi soir », sur leprogres.fr, (consulté le 12 février 2019)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.