Grandris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grandris
Grandris
Blason de Grandris
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien
Maire
Mandat
Pascale Jomard
2020-2026
Code postal 69870
Code commune 69093
Démographie
Population
municipale
1 184 hab. (2018 en augmentation de 4,04 % par rapport à 2013)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 19″ nord, 4° 28′ 34″ est
Altitude Min. 360 m
Max. 740 m
Superficie 14,21 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Tarare
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Grandris
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Grandris
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Grandris
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Grandris

Grandris est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Grandris est une commune située à 55 km au nord-ouest de Lyon, à environ 50 km à l'est de Roanne et à 35 km à l'ouest de Villefranche-sur-Saône.

Entre les grands reliefs du Massif central et les coteaux bordés des vignobles du Beaujolais, la vallée de l’Azergues est à la fois tournée vers l’est et vers l’ouest.

Orientée vers la deuxième agglomération de France, la haute vallée d'Azergues est une région de nature préservée.

Forte d’une histoire deux fois millénaire, la haute vallée d’Azergues est un territoire de montagnes et de forêts en pleine évolution.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Route en direction de Saint-Just-d'Avray.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Grandris est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • est signé l'accord pour une subvention pur la mise en place d'un réseau télégraphique. Du date l'accord de mise en place du téléphone. Le , Michel Duperray propose de faire à ses frais l'installation nécessaire pour éclairer la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Mairie.
liste de dirigeants de Grandris de 1790 à 1800
Période Identité Étiquette Qualité
1790   Philibert Longin   Curé
    Thomas Lagoute   Officier public
    Jacques Bertenier   Greffier de la municipalité
    François Charmette   Officier public
  1800 Thomas Bertenier   Agent communal, Puis Maire provisoire
Les données manquantes sont à compléter.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1800   Jacques Dumont NC Maire
1810   Claude Marie Roche NC Maire
1815   Pierre François Chavanis NC Maire
1830   Pierre Goutelle NC Maire
1851   Claude Marie Chavanis NC Maire
1860   Henry Bonnetain NC Maire
1865   Claude Bonnetain NC Maire
1879   Jean-Claude Chanfray NC Maire
1884   Antoine Chanfray NC Maire
1890   Antoine Aubonnet NC Maire
1894   François Grillet NC Maire
1897   Claude Mellet NC Maire
1904   Pierre Dupuis NC Maire
1908   Joannes Piard NC Maire
1919   André Jourjon NC Maire
1921   Claude Morel NC Maire
1925   Claude Troncy NC Maire
1934   Constantin Dumont NC Maire
1942   Joseph Rabut NC Maire
1944   Anselme Bernillon NC Maire
1945   Claudius Gaillard NC Maire
1956   Gabriel Longère NC Maire
1978   Gilles Buges NC Maire
1982   Jean Béraudiat NC Maire
mars 2001 2014 Jean-Pierre Pujkis SE Maire
mars 2014 mai 2020 Jean-Pierre Goudard[6] SE Maire
mai 2020 En cours Pascale Jomard[7] SE Maire
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 dès 1997[8].

Impliquée dans la préservation de l’environnement et le développement durable, Grandris poursuit cette démarche profitable à toutes les générations et au cadre de vie de chacun. En effet, depuis quelques années la commune a mis en place différentes actions en ayant à l'esprit le développement durable, que ce soit pour les travaux communaux ou par des opérations vers et avec les habitants : matinée environnement, tri sélectif, équipement des bâtiments communaux en chauffages à énergie renouvelable, mise en place de bacs à roseaux destinés à l'épuration des boues de la station, création d'un arboretum en remplacement de l'ancienne décharge...

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2018, la commune comptait 1 184 habitants[Note 2], en augmentation de 4,04 % par rapport à 2013 (Rhône : +4,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1401 1021 2711 5681 7252 3622 3292 4062 425
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 3322 3102 3112 3162 2952 3112 2132 0952 020
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8861 7421 7861 5841 5561 4441 3821 2611 277
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 2411 1711 0421 0251 0681 0331 1991 2221 164
2017 2018 - - - - - - -
1 1811 184-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Entrée de l'école privée Saint-Nicolas de Myre.

Le village dispose d'une école primaire publique comptant environ une centaine d'enfants, ainsi que d'une école privée[13]. Le collège est lui situé sur la commune de Lamure-sur-Azergues, à 4 kilomètres

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le Beaujol'Rock Festival a lieu chaque été avec deux concerts gratuits qui attirent plus de 500 festivaliers. En 2008, un village citoyen a été installé au cœur du bourg accueillant des exposants comme le Secours populaire ou Biologie sans frontière. L'Association Grandrisienne pour la Réalisation d'Animations et de Fêtes (A.G.R.A.F) qui est spécialisée dans le théâtre et compte 37 membres actifs répartis sur plusieurs villages est basée à Grandris. Les fêtes et bals de conscrits du village sont réputés pour être conviviaux

Santé[modifier | modifier le code]

Chantier de construction du futur hôpital de Grandris.

La commune dispose d'un hôpital intercommunal lié à celui de Létra

Une nouvelle structure hospitalière est en cours de construction, juste à côté de l'actuel établissement. On trouve également un médecin généraliste, un cabinet de dentistes et un kinésithérapeute.

Sports[modifier | modifier le code]

La pratique sportive est facilitée grâce à une salle des jeunes qui a été inaugurée le [réf. nécessaire] et une salle polyvalente aménagée pour les sports tels que le basket-ball ou le tennis. Le club de basket de l'Étoile Grandrisienne des Jeunesses Laiques (EGJL) et la Boule les Amis, où se pratique la boule lyonnaise, sont les deux institutions sportives du village. Chaque année sont également organisés des rassemblements de randonneurs. Une aire de jeu relativement étendue complète l'équipement de la commune avec des terrains de boules et de tennis, un city-stadium, des toboggans, une tyrolienne et un skatepark.

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Le cadre de vie se caractérise par ses forêts de sapin, ses routes départementales atypiques, son aire de jeu et ses chemins de randonnées où cohabitent randonneurs, VTT et véhicules tout terrains.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église de l'Assomption.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une médiathèque.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. « Jean-Pierre Goudard élu maire avec quatre adjoints dont deux femmes », sur leprogres.fr, (consulté le 17 avril 2014).
  7. « Grandris - Pascale Jomard est élue maire », sur leprogres.fr, .
  8. FICHE | Agenda 21 de Territoires - Grandris, consultée le 26 octobre 2017
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. Site de l'école

Sources[modifier | modifier le code]

  • Chroniques de Grandris aux 19e et 20e siècles, Par Henry DURILLON
  • Site officiel de la commune